Affaire Kennedy : l’assassin d’Oswald se présenta en «traducteur pour la presse israélienne»

Vendredi 27 octobre, l’Administration Trump a fait savoir qu’elle avait accepté la requête de la CIA et du FBI : les deux agences avaient expressément demandé la non-déclassification de 209 dossiers (sur près de 3000 aujourd’hui disponibles) de l’enquête relative à la mort du président Kennedy.

Un élément d’information est généralement passé sous silence dans la presse traditionnelle à propos de Jacob Leon Rubenstein alias Jack Ruby, l’homme qui a abattu l’assassin présumé de Kennedy.

Le 24 novembre 1963, afin de pouvoir approcher Lee Harvey Oswald et le tuer, Ruby avait déclaré -selon une déclaration policière consignée dans le rapport Warren- qu’il était un «traducteur pour la presse israélienne».

Rappels :

*assassiné le 22 novembre 1963, JFK était le seul président américain à s’être radicalement opposé au programme nucléaire israélien. Sa position intransigeante avait suscité la colère du Premier ministre et criminel de guerre israélien David Ben Gourion.

*ami d’enfance d’Oswald, un témoin-clé est devenu par la suite juif, israélien et agent du Mossad.

Détail troublant : «quelques heures» seulement avant l’assassinat de Kennedy, le militaire et futur Premier ministre israélien Yitzhak Rabin était «par hasard» sur les lieux du crime (Dallas) selon sa veuve Leah Rabin.

{SOURCES :
*http://www.lefigaro.fr/…/01003-20171027ARTFIG00093-trump-re…
*https://youtu.be/r6PcVCqg3tg
*https://books.google.fr/books…
*https://books.google.fr/books…
*https://books.google.fr/books…
*https://twitter.com/Panamza/status/923661820208058370
*http://www.panamza.com/221114-kennedy-israel/}.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*