Agression contre Gaza : 6 martyrs, destruction d’AlAqsa TV. 400 roquettes pleuvent sur les colonies, 3 Israéliens tués

soldats-roquettes

L’entité sioniste a intensifié son agression contre Gaza après l’échec de son opération visant à tuer, le dimanche 11 novembre, un cadre du Hamas.

6 Palestiniens, dont une enfants sont tombés en martyr et 25 autres blessés, depuis lundi soir suite aux raids israéliens, a précisé le ministère palestinien de la Santé.

La résistance palestinienne a fermement riposté à l’escalade israélienne en tirant plus de 200 roquettes contre les colonies avoisinantes, a-t-on confirmé de sources israéliennes. 3 colons israéliens ont été tués et 85 autres, dont 5 grièvement atteints, ont été blessés par les éclats de ces projectiles, ont indiqué les médias israéliens.

Des centaines d’Israéliens ont quitté les colonies proches de Gaza qualifiant la situation d’inacceptable, ont rapporté les médias israéliens.

Les rayons de riposte de la résistance seront élargis

Entre-temps, le dirigeant du Hamas, Mouchir al-Masri, a affirmé que la résistance a imposé une nouvelle équation de dissuasion à savoir : riposter à chaque raid contre Gaza. Et d’ajouter : ‘la résistance ne permettra pas à l’ennemi de modifier cette équation’, avant d’affirmer que ‘les rayons de riposte de la résistance seront élargis en cas d’intensification des frappes israéliennes’.

‘La terre de Gaza sera interdite aux sionistes’, a promis ce dirigeant du Hamas, lors d’un entretien téléphonique avec AlManar.

Majdal, Ashdod et Beersheva dans la ligne de mire de la Résistance

Pour sa part, la résistance palestinienne a mis en garde l’ennemi en affirmant que les régions de Majdal, Ashdod et Beersheva seront les prochaines cibles, en cas de poursuite des raids israéliens contre les bâtiments civils palestiniens.

Des roquettes se sont en effet abattues sur la région occupée de Majdal.

Message en hébreu

La résistance s’est également adressée, en hébreu, aux habitants d’Ashkelon les sommant à s’éloigner de cette ville utilisée par l’armée israélienne dans son agression contre Gaza.

Le Jihad islamique palestinien a, lui aussi, affirmé que les frappes israéliennes barbares contre les bâtiments résidentiels et civils, n’empêchera point la résistance à élargir le rayon de sa riposte.

Quelques minutes après les menaces de riposte des brigades AlQassam, branche armée du Hamas, les forces d’occupation ont appelé les colons de Beersheva à descendre aux abris.

Depuis lundi après-midi, environ 400 tirs de roquettes ont été dénombrés par l’armée d’occupation israélienne en riposte aux frappes de l’occupation visant des bâtiments civils et des dizaines de positions de la résistance.

La plupart des roquettes sont retombées dans des zones inhabitées, a indiqué l’armée d’occupation, mais des bâtiments ont été directement touchés, dont l’un à Ashkélon.

Les classes de mardi ont été annulées dans plusieurs communes et les colons ont reçu pour instruction de ne pas s’éloigner des abris.

Entre-temps, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu doit réunir mardi matin son cabinet de sécurité, forum restreint chargé des questions les plus sensibles, ont indiqué les médias.

L’envoyé spécial de l’ONU Nickolay Mladenov a dit continuer à travailler avec l’Egypte voisine pour éloigner Gaza des « bords de l’abîme ». « L’escalade des dernières 24 heures est extrêmement dangereuse et inconsidérée », a-t-il tweeté.

Une télévision palestinienne détruite

Dans la soirée, l’aviation de l’occupation israélienne a détruit le siège d’Al-Aqsa TV, la chaîne du Hamas.

La chaîne, disparue provisoirement des écrans après l’attaque, a ensuite annoncé sur Twitter reprendre sa diffusion d’un lieu non précisé, « après la destruction (de son) siège par les appareils » israéliens.

‘Ce bombardement terroriste et barbare’ a été condamné par les relations médiatiques du Hezbollah. Et de rappeler : ‘les institutions médiatiques de la résistance ont déjà été visées dans le passé’, citant l’exemple d’AlAqsa TV et de la chaine AlManar en juillet 2006.

Un ancien hôtel abritant les bureaux de services de sécurité, a également été bombardé, en plein centre de la ville de Gaza.

Un tel accès s’est à nouveau produit dimanche, lors d’une incursion à hauts risques des forces spéciales israéliennes qui a été avortée.

Les brigades al-Qassam ont, elles, évoqué l’opération clandestine de soldats progressant incognito dans l’enclave à bord d’une voiture civile palestinienne quand leur couverture a été percée à jour par une patrouille.

L’unité a pris la fuite sous les tirs de protection de l’aviation israélienne et a été évacuée auprès de la frontière par un hélicoptère israélien. Un lieutenant-colonel israélien a été abattu.

Alors que sept Palestiniens, dont un commandant local de la branche armée du Hamas et cinq autres membres des brigades al-Qassam, sont tombés en martyr.

Sources: AlManar + AFP

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*