ATTENTATS DE PARIS : LE PROMOTEUR DE LA VERSION OFFICIELLE RENCONTRE SECRÈTEMENT DES FANATIQUES D’ISRAËL

Lundi 4 décembre, Georges Fenech, ancien député en charge de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de Paris, était à New-York.

À gauche de l’image : son tweet selon lequel son « intervention sur la lutte antiterroriste » était destinée à de vagues et non-identifiés « citoyens américains engagés dans ce combat international ».

À droite de l’image, le tweet publié par l’association organisatrice de la conférence : les « Amis d’Elnet », discret et puissant lobby américain radicalement engagé en faveur d’Israël et de son gouvernement actuel d’extrême droite.

Dès 2014, Panamza fut le premier (et seul, à ce jour) média francophone à exposer en détail le rôle d’Elnet sur la scène politique française (une association ayant notamment financé secrètement François Hollande et Emmanuel Macron avant les élections présidentielles).

À noter : au lendemain du passage de Fenech, ce fut au tour de l’israélomane Manuel Valls (Premier ministre au moment des attentats de Paris) d’honorer par sa visite -mardi 5 décembre- les « Amis d’Elnet »

Proche de Fenech et de Valls (via son représentant pour la France Arié Bensemhoun), Elnet fut d’ailleurs étrangement présent -en amont- autour des attentats de Toulouse/Montauban (2012) et de Nice (2016).

Flashback : le 3 février 2016, Panamza révélait l’intime connexion israélienne de Fenech, l’homme en charge de la version officielle du 13-Novembre.

Étroitement lié au Crif, Fenech est notamment membre (depuis 2014) du cabinet d’avocats de l’extrémiste Gilles-William Goldnadel, son ami « de 25 ans » qui s’avère être un proche du Premier ministre israélien Benyamin Netnayhou.

À noter : depuis la rentrée 2017, Fenech est « consultant terrorisme » pour la chaîne CNews du pro-israélien Vincent Bolloré tandis que Sébastien Pietrasanta, son ex-bras droit (formé par Julien Dray) à la commission d’enquête parlementaire, est également devenu « consultant terrorisme » pour la chaîne BFM TV de l’Israélien Patrick Drahi.

Détail significatif : suite à ces révélations passées sous silence par la presse traditionnnelle, Fenech a « bloqué » Panamza sur Twitter afin d’empêcher la consultation de ses tweets.

Élément d’information à retenir pour comprendre le rôle trouble de Fenech : le 18 novembre 2017, soit deux ans après les évènements, Panamza a pu identifier « l’experte en sécurité » (rémunérée par des « officiels juifs » en contact direct avec le patron du Mossad) qui avait diffusé des sms d’alerte JUSTE AVANT les attentats du 13 novembre.

{SOURCES :
*https://twitter.com/GeorgesFENECH/status/938348900427104256
*https://twitter.com/ElnetFr/status/938073115833372672
*http://www.panamza.com/280214-elnet-hollande/
*http://www.panamza.com/090414-hollande-israel-censure/
*https://www.facebook.com/panhamza/posts/715564515250914:0
*http://www.panamza.com/140817-macron-elnet/
*https://twitter.com/Panamza/status/938029577653444608
*https://www.facebook.com/panhamza/posts/936323486508348
*http://www.panamza.com/181117-attentats-juifs-mossad/}

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*