Ayatollah Khameneï : les USA n’ont pas seulement soutenu Daech, ils l’ont entraîné à des actes barbares

Le guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, a affirmé , devant une foule d’officiers de l’armée de l’air iranienne que  » les Etats-Unis ne sont pas seulement contenté  de soutenir Daech, pire, ils l’ont entrainé et formé à commettre des actes violents et à recourir à des méthodes barbares », a rapporté l’agence d’informations iraniennes Farsnews.

L’ayatollah Ali Khomeini a souligné  que « le régime américain est aujourd’hui le plus injuste et le plus cruel parmi les régimes du monde, voire il est pire que Daech ».

Il a ajouté : « les Américains ont créé  Daech, de l’aveu de l’actuel président américain qui l’a à maintes reprises affirmé au cours de sa campagne présidentielle », notant que « des societés américaines comme Blackwater ont entrainé Daech à recourir à des méthodes violentes et sauvages. Or,  les USA , en dépit de toute  leur cruauté, prétendent encore à travers leurs médias internationaux de soutenir les droits de l’Homme, de vouloir défendre les opprimés ou les droits des animaux. Il convient de les dévoiler en démontrant les faits ».

Et de poursuivre : « nos ennemis cherchent à briser la révolution iranienne par tous les moyens possibles et inimaginables. Pour ce faire, ils recrutent des « intellectuels » pour écrire contre les fondements de la République islamique. Ils achètent des « théoriciens », des écrivains pour polluer l’espace virtuel, et exploitent tous les moyens possibles et inimaginables pour étendre le cercle de leurs partisans ».

Son éminence indique : » Mais nos ennemis n’innovent pas : Ils ont recouru à ces méthodes depuis  l’avénement de la Révolution islamique. Et puis par un beau matin d’hiver, le 11 février, ils ont été surpris de voir comment  une foule immense a occupé les rues des villes et villages iraniens, sous la neige ou la pluie  pour scander le même slogan. Il y a un mois ,  le monde a vu comment des centaines de milliers d’Iraniens sont descendus à la rue, pour défendre leur Révolution menacée ».

Selon l’Ayatollah Khamenei,  » l’espace cybernetique est loin d’être l’unique terrain où se trament les manigances des ennemis de la Révolution iranienne. Ces derniers tentent de paralyser notre vie quotidienne, mais l’amour pour la Révolution l’emporte toujours et pousse des foules massives populaires à réagir ».

Plus loin dans ses propos, l’Ayatollah Khamenei a promis « un 11 février mémorable, car les commémorations seront grandioses . Surtout que les allégations des responsables américains ont convaincu les Iraniens que l’ennemi guette la moindre occasion pour passer à l’attaque. La présence des Iraniens sera cette année plus ample et plus massive que jamais ».

Par ailleurs, son éminence a insisté sur « la nécessité de faire disparaître les écarts sociaux », regrettant que  « ce qu’il fallait faire pendant toutes ces années, n’a pas été fait dûment. Il faut que notre tâche à réduire les écarts sociaux soit accomplie de la façon la plus parfaite qui soit et que l’équité se répande à l’ensemble de la société . Et donc, il faut à tout prix combattre la corruption.  »

Et d’ajouter : »la justice ne se réduit pas à l’échelle sociale.  Il existe aussi  une justice internationale à la fois politique et économique.  Seule la justice est une valeur absolue. Les autres valeurs sont toute relatives ».

L’Ayatollah Khamenei a reconnu les difficultés qui jalonnent la lutte contre la corruption car il s’agit d’un mal  qu’il est bien difficile de dérciner en une seule fois. L’Imam Ali ben Abi Taleb  (béni soit-il) a passé ses quatre ans de gouvernance à lutter contre la corruption, il est un modèle de gouvernance à suivre ».
Et de conclure: « tous les iraniens doivent combattre la corruption avec une énergie et un sérieux bien renouvelé ».

Source: Médias

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*