Bahar, bientôt 100 jours d’exil arbitraire… Que fait la Belgique ?

Soutien_a_Baadca-002abNotre ami Bahar Kimyongür est toujours en exil en Italie, loin de sa famille, loin de ses amis, avec interdiction de sortir d’un tout petit périmètre dans la ville de Massa. Et qui provoque cette situation inhumaine, cette grave violation de la liberté d’expression ?

Michel Collon :

Monsieur Erdogan, qui se prend pour un empereur et s’acharne sur Bahar, dont le grand tort est d’avoir révélé la vérité sur le rôle de la Turquie dans le drame syrien. Erdogan pourchasse Bahar dans toute l’Europe, en l’accusant de “terrorisme” pour avoir simplement interpellé un ministre turc il y a quatorze ans !

 

Erdogan fait traîner la procédure au maximum avec un dossier vide. Récemment, il semblait que le juge italien allait enfin libérer Bahar. Malheureusement, la ministre de la Justice Annalisa Cancellieri est toujours en possession du dossier. Le juge n’a rien à dire, le dossier devient politique et les délais risquent de se rallonger interminablement. Mais la Belgique aussi est responsable.

 

Que fait notre ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, grand ami des démocrates saoudiens, qataris et israéliens, et aussi grand serviteur des Etats-Unis, que fait-il pour libérer Bahar ? Rien.

 

La “Realpolitik” au-dessus des droits de l’homme, monsieur le ministre ? Vu la menace de torture dans les prisons turques qui pèse sur Bahar en cas d’extradition, n’êtes-vous pas coupable de « non-assistance à personne en danger » ?

 

En ces mois d’élection, exigeons tous que l’Etat belge bouge enfin pour protéger un de ses citoyens, dont le seul tort est d’être un journaliste indépendant !

Source :

http://www.michelcollon.info/Bahar-bientot-100-jours-d-exil.html

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share