Archives pour la catégorie Obama (Barack)

Donald Trump : « Il n’y avait pas d’armes de destruction massive en Irak »

arton39202-ad31b

Au cours des derniers mois, Donald Trump a multiplié les déclarations concernant le Proche-Orient, allant jusqu’à accuser l’Arabie saoudite d’être impliquée dans les attentats du 11 septembre 2001. Extraits :

http://www.dailymotion.com/video/x48e6qx
Share

Poutine annonce un cessez-le-feu en Syrie

arton37950-215a0

Le 27 février à minuit sous conditions

Les hostilités devraient cesser en Syrie. Les États-Unis et la Russie, annoncent lundi dans un communiqué commun, un cessez-le-Feu dans le pays samedi à minuit, heure locale (23 heures vendredi, heure française). Cet arrêt des combats ne devraient pas concerner le groupe État islamique ainsi que le Front al-Nosra, la branche d’al-Qaïda en Syrie. A cette occasion, les présidents Barack Obama et Vladimir Poutine se sont entretenus.

 

« La cessation des hostilités s’appliquera aux parties prenantes au conflit syrien qui ont indiqué qu’elles respecteront et appliqueront les termes » de l’accord, ajoute le communiqué. Ces parties ont jusqu’au 26 février, 12 heures localement, pour faire part, aux États-Unis ou à la Russie, de leur adhésion à cet accord. L’opposition au régime de Bachar al-Assad a déjà annoncé qu’elle accepterait ce cessez-le-feu mais sous certaines conditions : la levée des sièges des villes syriennes, la libérations des prisonniers rebelles, l’arrêt des bombardements des civils et la livraison d’aide humanitaire.

Dans le même temps, le régime de Damas a annoncé la tenue d’élections législatives le 13 avril prochain, alors qu’il n’y a pas eu de scrutin de ce type depuis 2012.

 

« Signe d’espoir »

Immédiatement, le secrétaire général de l’ONU a salué ce « signe d’espoir pour la population syrienne ». L’accord « contribue à créer un environnement propice à la reprise des négociations politiques » en Syrie, interrompues depuis début février, a estimé Ban Ki-moon.

Le secrétaire général de l’ONU a, toutefois, « exhorté les parties prenantes à le respecter ». Il a également assuré qu’il « reste beaucoup de travail à faire pour l’appliquer ». Précisant que les services du médiateur onusien, Staffan de Mistura, « sont prêts à soutenir la mise en place de l’accord, à la fois à Damas et à Genève », dans un conflit qui a fait plus de 260 000 morts et poussé à la fuite plus de la moitié de la population du pays.

Paris a indiqué vouloir être « très vigilant » quant à l’évolution de la situation. « Un accord a été trouvé. Nous sommes en train d’en examiner les détails. Il y a urgence à ce qu’il soit mis en oeuvre ; nous serons très vigilants sur sa mise en oeuvre de bonne foi par toutes les parties concernées », a déclaré depuis Kiev le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

 


 

Sous réserve de l’acceptation du cessez-le-feu par les membres de l’opposition anti-Assad en présence, le président russe Vladimir Poutine dévoile le plan de cessation des activités militaires établi avec le président américain Barack Obama.

« En ce qui concerne Daech, le Front al-Nosra, et les autres groupes terroristes reconnus comme tels par le Conseil de sécurité des Nations unies, ils sont totalement exclus du régime de cessation des actions de combat, les frappes contre eux seront poursuivies. »

Image de prévisualisation YouTube
Share

Zemmour :  » Obama se fait rouler par Poutine « 

arton37927-e0846

Une « lâcheté » stratégique d’Obama

Dans sa chronique radiophonique du 18 février 2016 sur RTL, Eric Zemmour fait semblant de s’en prendre à Obama, taxé, au mieux, d’attentiste, au pire de lâche, dans le conflit syrien. Selon lui, le numéro un américain laisse Poutine faire le sale boulot. L’Amérique serait donc encore plus cynique qu’on ne le croit.

« C’est le grand paradoxe américain : la puissance qui est censée garantir l’ordre mondial est aussi un prédateur qui le détruit »

Share

Les tortures pratiquées par la CIA sont toujours impunies

arton36452-8ff60Ni enquête ni réparation après le rapport du Sénat américain

(Washington) – Les affirmations de l’administration Obama selon lesquelles des obstacles juridiques empêcheraient l’ouverture d’enquêtes criminelles sur les actes de torture commis par l’Agence centrale de renseignement (Central Intelligence Agency, CIA) sont peu convaincantes, et risquent de mener à une situation dans laquelle la torture est considérée comme une option politique, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui.

Des preuves suffisantes existent pour que le procureur général ordonne des enquêtes criminelles visant certains hauts fonctionnaires américains et d’autres personnes impliquées dans les programmes mis en place par la CIA après les attentats du 11-Septembre, pour torture, conspiration de torture, et autres crimes au regard du droit américain.

Le rapport de 153 pages, intitulé «  No More Excuses : A Roadmap to Justice for CIA Torture » (« Assez d’excuses : Une feuille de route vers la justice pour les tortures de la CIA »), présente des arguments en faveur des principales accusations criminelles qui peuvent être portées à l’encontre des individus responsables de tortures approuvées par les autorités américaines, et remet en cause les affirmations selon lesquelles de telles poursuites ne seraient pas juridiquement possibles. Ce rapport rappelle également les obligations légales des États-Unis d’accorder des réparations aux victimes de torture, et les mesures requises à cet égard. Il décrit également les actions que d’autres pays devraient entreprendre pour mener des enquêtes criminelles sur les tortures de la CIA.

 

« Un an après la publication du rapport du Sénat américain sur les actes de torture commis sous l’autorité de la CIA, l’administration Obama n’a toujours pas ouvert de nouvelles enquêtes criminelles sur ces actes », a déclaré Kenneth Roth, directeur exécutif de Human Rights Watch. «  Or, sans de telles enquêtes qui permettraient une fois pour toutes de supprimer la torture comme option politique, l’héritage laissé par Obama risque d’être à jamais entaché. »

Le 9 décembre 2014, la Commission du renseignement du Sénat a publié une version abrégée du rapport de 6 700 pages – dont la version intégrale est toujours classée secrète – qui documente le programme de détention et d’interrogatoire de la CIA. La synthèse du Sénat, tout en confirmant des informations antérieures, a également révélé que les tortures menées sous l’autorité de la CIA étaient encore plus brutales, systématiques et généralisées que ce qui avait été signalé auparavant. Ce document a fourni de nouveaux détails sur les abus, par exemple sur la soi-disant alimentation rectale de certains détenus, ainsi que sur les effets néfastes des positions d’immobilisation douloureuses et de la privation de sommeil. La synthèse se préoccupait de savoir si les « techniques d’interrogatoire renforcées » étaient un moyen efficace de recueillir des renseignements utiles – concluant que ce n’était pas le cas – mais elle n’évaluait pas la légalité du programme.

Lire la suite de l’article sur hrw.org

Image de prévisualisation YouTube
Share

Les populations civiles paient au prix fort les ingérences occidentales

534L’Irak, la Libye et le Kosovo ont tous trois subi une intervention militaire occidentale qui voulait faciliter l’avènement de la démocratie. Avec plusieurs années de recul, on peut évaluer leur effet, mais les résultats sont plutôt décevants.

Quand l’Occident se mêle des affaires internes d’autres pays, dans presque tous les cas, le résultat est négatif. Des pays riches et florissants à une époque plongent dans le chaos et les conflits armés, la situation politique et économique se dégrade et les civils quittent leurs pays déchirés par les guerres. RT vous présente trois exemples parlants de pays où Continuer la lecture de Les populations civiles paient au prix fort les ingérences occidentales

Share

« Que l’océan recouvre l’Amérique, qu’elle n’existe plus »

DonbassLa détresse des habitants du Donbass, plongés dans la guerre par les protégés de Washington

Le 26 mai au soir, les quartiers résidentiels de Gorlovka, dans l’oblast de Donetsk en Ukraine, ont été la cible des frappes d’artillerie. Une maison a volé en éclat, emportant Youri, le père de famille, et sa fille Katia de 11 ans. Sa femme Ania a perdu son bras. Ses deux autres enfants âgés de 15 jours et 2 ans et demi sont à l’hôpital. Il ne reste plus rien de leur maison.

Le 27 mai, l’artillerie détruit la maison et anéantit une famille :

Image de prévisualisation YouTube

Le lendemain, la ville dit adieu à Youri et Katia :

Image de prévisualisation YouTube

 

Share

S.Nasrallah: la défaite sera le sort des envahisseurs au Yémen

sayed_nasrallah_14Le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a réfuté les prétextes avancées par l’Arabie saoudite et sa propagande médiatique pour justifier l’agression saoudo-américaine sur le peuple yéménite. Continuer la lecture de S.Nasrallah: la défaite sera le sort des envahisseurs au Yémen

Share

La biographie cachée des Obama : une famille au service de la CIA (2nde partie)

Share

La biographie cachée des Obama : une famille au service de la CIA (1ére partie)

JPEG - 26.4 ko
De 1983 à 1984, Barack Obama exerça en tant qu’analyste financier au sein de la Business International Corporation, connue comme société écran de la CIA.(photo)

Le journaliste d’investigation Wayne Madsen a compilé plusieurs archives de la CIA établissant les liens entre l’Agence et des institutions et des personnes ayant eu des relations étroites avec Barack Obama, ses parents, sa grand-mère et son beau-père. La

Continuer la lecture de La biographie cachée des Obama : une famille au service de la CIA (1ére partie)

Share