Des pays européens parlent avec les autorités syriennes

Syria's President Assad speaks during an interview with a Turkish newspaper in DamascusLes récents propos du président Bachar al-Assad selon lesquels tous les Etats rétabliront en fin de compte leurs relations diplomatiques avec Damas ne viennent pas du néant. Ils illustrent en fait la teneur des discussions qui se déroulent entre les missions de plusieurs pays européens, d’une part, des responsables syriens de haut niveau, de l’autre. Les missions diplomatiques étrangères seront-elles de retour en Syrie?

Pour quelle raison ces missions y ont réduit leur niveau de représentation? Qu’est ce qui empêche leur retour? Un diplomate européen répond à ces interrogations en affirmant que le retour des missions diplomatiques en Syrie est au centre de pourparlers avec le gouvernement syrien, mais le problème de la sécurité se pose, car la situation dans la capitale syrienne n’est pas encourageante.

La deuxième raison qui entraverait le retour en Syrie des représentations diplomatiques européennes est de nature politique. La France et la Grande-Bretagne ne souhaitent pas rouvrir leurs ambassades à Damas tant que Bachar al-Assad est au pouvoir. Cette position se reflète forcément sur les autres pays européens.

La source diplomatique informée précise que les pays européens n’ont pas totalement suspendu leurs activités diplomatiques avec la Syrie, contrairement à l’idée qui est répandue. Il existe cinq niveaux de représentation diplomatique, le dernier étant la fermeture de l’ambassade et la rupture totale des relations diplomatiques.

La source européenne souligne que la représentation de l’Union européenne n’est pas au cinquième niveau, mais qu’elle se situe plutôt entre le 3ème et 4ème niveau. Les agents de droit local sont toujours en fonction au sein de la représentation et les déplacements des diplomates européens du Liban à Damas se poursuivent.

La Suisse a été le premier Etat européen à avoir suspendu les relations diplomatiques avec la Syrie en janvier 2012, suivie par la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et la France.

As Safir + Mediarama

Source:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=141316&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share