Dieudonné poursuivi pour « apologie d’actes de terrorisme » !

Dieudonné poursuivi pour « apologie d’actes de terrorisme » !

Nous apprenons ce matin, dans un fou rire à s’en arracher la tête, que Dieudonné est poursuivi par le parquet de Paris pour « apologie d’actes de terrorisme ».

Ah bah ça alors, « apologie d’actes de terrorisme » ? Mais qu’a bien pu dire ou faire le génial humoriste pour mériter une telle attaque ? Nous pensions avoir raté un épisode ou une sortie de Dieudonné, mais il n’en est rien, que nenni braves gens !

En réalité, certains spécialistes de la vente de pantalons-à-une-jambe ont estimé que dans de sa vidéo sur James Foley, intitulée Feu Foley, une phrase sortie de son contexte et intégralement humoristique encouragerait soi-disant au terrorisme ! Rien que ça ! Décidément, nos ennemis ont de ces façons de se prendre la tête !

Voici l’odieuse réplique incriminée :

La décapitation symbolise le progrès, l’accès à la civilisation

Dieudonné dans sa vidéo intitulée Feu Foley

Même extraite de la situation et balancée comme ça, à plat, on se rend bien compte que cette réplique est une provocation ironique, à moins bien sûr d’être équipé d’un cerveau malade made in Cohen dernière génération, nous donnant à penser que l’accusation d’ »apologie d’actes de terrorisme » ne tient pas debout et que ses accusateurs marchent sur la tête…

Replongeons cette réplique dans son contexte en réécoutant la vidéo de Dieudonné à partir de 3:30, ou 4:35 pour revoir l’instant précis où la réplique nauséabonde a été expulsée de la bête-dont-le-ventre-est-encore-fécond :

Lorsqu’on écoute avec honnêteté intellectuelle ce qui précède et ce qui suit, on comprend sans mal que Dieudonné est parti sur un humour noir et qu’il parle de la décapitation comme « accès à la civilisation » en faisant un parallèle avec les décapitations durant la prétendue Révolution française et les colonies du siècle dernier, démontrant par cet astucieux procédé que les barbares ne sont peut-être pas ceux qu’on croit. Dans sa vidéo, Dieudo montre une photo qui, selon lui, est celle de soldats français au Cameroun, arborant des têtes décapitées d’autochtones comme des trophées. Il se trouve que c’est faux et que cette photo montre en fait l’armée portugaise au Mozambique. L’humoriste génial a d’ailleurs corrigé ses propos dans sa toute dernière vidéo : « Dieudonné et le gouvernement Valls 2″. Voilà, pas de quoi faire une tête de six pieds de long !

Revenons à l’accusation d’« apologie d’actes de terrorisme ». Que faut-il penser de Fabius alors, lorsqu’il nous lance en pleine tête que « Bachar Al-Assad ne mériterait pas d’être sur la Terre » ? Cela ressemble beaucoup à un appel au meurtre en bonne et due forme, et de mémoire, il semblerait que ce ne soit pas encouragé par la loi française. Même chose lorsqu’il exprime sa volonté d’armer les « rebelles » en Syrie ! Nous ne vous montrerons pas de vidéo présentant les actes commis par ces prétendus « rebelles » tant ils sont inhumains, mais vous pouvez toujours chercher sur Internet par vous-mêmes pour vous faire une idée. Pensez à préparer une bassine et des sous-vêtements propres, au cas où…

Que faut-il alors penser du « président » Hollande, à la tête couronnée pour notre plus grand malheur, qui avoue avoir livré des armes à la prétendue opposition syrienne, les barbares sanguinaires dont nous parlions juste au-dessus ? Ces gens-là ne sont-ils pas les premiers complices des atrocités qui se répandent au Moyen-Orient ? Ils méritent d’être jugés pour meurtre de masse et haute trahison, et ce sont eux qui nous gouvernent !

Jusqu’où pourront-ils aller avant que le peuple ne se lève ?

La question nous brûle les lèvres et pourtant, avons-nous réellement envie d’en connaître la réponse ? On se doute que le seuil du non-supportable est encore loin d’avoir été franchi par les mafieux au pouvoir, la rentrée au gouvernement d’un agent de la banque Rothschild ne semblant toujours pas émouvoir qui que ce soit de sérieux parmi le peuple français.

La cabale de tous les politiques et de tous les médias de manière simultanée (comme par hasard) contre Dieudonné entre dans sa saison 2, et la stratégie d’étouffement qui avait été mise en place par le Système avant l’épisode pilote de la saison 1 n’a pas tenu bien longtemps. Ils ne peuvent s’empêcher de lui chercher des poux dans la tête et de parler de lui sans cesse dans leurs discours, à la radio et sur tous les plateaux de télés !

Pourquoi s’acharner sur un humoriste et accaparer le temps de cerveaux disponible des médias censés nous informer, alors que la crise, le chômage, la guerre et tant de turpitudes menacent la France ? On aurait des choses à cacher aux Français ? Certains sujets ne serait pas abordables ? Quid de la pluralité des médias français ? Si ça continue comme ça, le réveil des Français va sonner comme une gifle intersidérale aux oreilles de nos élites, nous en mettons notre tête à couper !

Nous attendons d’en savoir plus sur une possible audience au tribunal dans l’espoir que le plus de monde possible s’y rende, afin que notre héros Dieudonné reçoive un soutien populaire digne de la France éternelle, et que le Système en ressorte la tête basse et la queue entre les jambes !

En attendant, rions les copains, c’est tout ce qui nous reste !

Ah oui, on ne voudrait surtout pas oublier de remercier la presse moribonde et en particulier Libération pour nous avoir cité dans son article relayant l’information sur Dieudonné, preuve qu’ils nous lisent alors que plus personne ne les lit, eux :

libe croah

5.00 avg. rating (94% score) - 1 vote
Share