D’où proviennent les armes conservées dans les dépôts de «Daech»?

Dans les nouveaux dépôts d’armes repris aux terroristes en Syrie, on retrouve de grandes quantités d’armes de l’Otan de fabrication américaine, européenne ou israélienne, selon l’armée syrienne.

L’armée syrienne a libéré de «Daech» de nouveaux quartiers de Deir ez-Zor où elle a découvert des dépôts contenant de grandes quantités d’armes létales, a raconté à Sputnik un militaire syrien qui a participé à l’opération.

Les armes découvertes dans les dépôts de «Daech» (fusils d’assaut M16, missiles antichar ТOW et autres) étaient de fabrication américaine, européenne ou israélienne. On y trouvait en outre des véhicules Hummer utilisés pour le transport de personnes et pour commettre des attentats, car «des bombes ont été placées à l’intérieur», a précisé le militaire.

Les anciens sites terroristes recèlent également des engins de reconnaissance aérienne et terrestre, des moyens de télécommunication par satellite et des sacs d’explosifs, selon lui.

D’après le site Inside Syria media center, les États-Unis ont fourni illégalement aux terroristes au moins 1.500 camions d’armes et de matériel militaire entre le 5 juin et le 15 septembre 2017. Washington affirmait que les armes étaient destinées aux alliés des États-Unis, mais elles tombaient systématiquement entre les mains des terroristes, a affirmé un général syrien.

Les fusils d’assaut américains M16 sont devenus le symbole des terroristes en Syrie. L’armée syrienne a plus d’une fois trouvé des caisses contenant ce genre de fusils, marqués «propriété des États-Unis», selon le général. En outre, les terroristes utilisent des armes de l’Otan, tels que des fusils belges FN FAL, des pistolets mitrailleurs allemands Heckler & Koch MP5 ou des pistolets autrichiens Glock 19.

Source : agences

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*