Droits de l’Homme : Des officiers israéliens, arabes et occidentaux à Erbil et à Herat sont à l’origine des troubles en Iran

Le Commissaire aux droits de l’Homme au Moyen-Orient et secrétaire général du Département européen pour la sécurité et l’information, M. Haitham Abou Said, a révélé que « les récents événements en Iran étaient préoccupants et qu’ils portent des violations flagrantes de la part de  pays régionaux et internationaux », a rapporté l’agence d’informations iraniennes Farsnews.

M.Abou Said a déclaré que « les slogans soulevés lors des manifestations ne répondaient pas à des revendications populaires , mais plus à des slogans politiques appelant au renversement des symboles politiques et religieux et non à des réformes économiques  contre par exemple la chèreté de la vie ».

Selon des informations fournies au Bureau de M. Abou Said « ces actions  et ces pratiques cachent un mouvement inhabituel, suspect , dirigé  de manière centrale et méthodique, depuis  toutes les provinces. Il ne s’agit pas d’un mouvement  émanant de personnes qui protestent contre des conditions économiques difficiles ou revendiquent une vie meilleure ».

M.Abou Said a souligné que « des informations précises ont confirmé qu’un certain nombre d’officiers américains, israéliens et arabes voulaient exploiter des slogans humanitaires comme en Irak, en Syrie et en Egypte dans le but de provoquer des émeutes qui pourront aboutir à des actes de  sécurité planifiés d’avance. L’objectif étant d’emflammer  un conflit sectaire afin de contourner la question d’alQods qui a provoqué des réactions internationales allant à l’encontre du projet américano-sioniste ».

M.Abou Said a ajouté que « le mouvement s’est déclenché à partir d’une chambre d’opérations qui supervisent directement la gestion des  opérations dans les régions ouest de l’Iran et qui est basé à Erbil. »

« Cette chambre d’opérations est dirigé par un organe de commandement, composé de hauts-officiers occidentaux, israéliens et arabes, sans compter trois responsables chargés de dirigé le mouvement et un représentant  privé de l’un des pays du Golfe.  Cet organe de commandement est composé aussi d’une deuxième chambre opérationelle, chargée de diriger les opérations dans l’est de l’Iran, basée dans la ville afghane de Herat, elle supervise également un important comité de commandement , composé d’officiers israéliens et arabes, d’un représentant du groupe Jaych alAdl et de représentants du commandement d’Action » a-t-il conclu.

Source: Médias

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*