En direct de la citadelle d’Alep « Le cœur battant » : Fête de l’Indépendance de la Syrie

En direct de la citadelle d’Alep « Le cœur battant » : Fête de l’Indépendance de la Syrie suite au mandat accordé par la SDN à la France… un mandat transformé en programmes d’occupation, de répression et de partition. C’était le 17 avril 1946…

Nous avons grandi sans rancune malgré tout, ce qui n’est apparemment pas le cas des gouvernements français qui se sont succédé depuis; notamment, sous la gouvernance des trois derniers présidents.

Mabrouk Souriya ya habibati (Félicitations ma Syrie chérie)… C’est le titre de l’avant dernière chanson suivie de l’Hymne national.

Mouna Alno-Nakhal

Source:https://www.facebook.com/syria.drama.channel1/videos/2107991562810251/UzpfSTQ2MTI1MDMyMzk2NDM4NDoxNzQ5MjIyODU1MTY3MTE4/?hc_ref=ARSjh1FgtktFRs72sHkgbcsLaNAM98vBmjFJqvFUcmSX2N6YekGqgfSpUU4vU7bShXk

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Une réflexion sur « En direct de la citadelle d’Alep « Le cœur battant » : Fête de l’Indépendance de la Syrie »

  1. Cest tout ce quon a comme « preuve » ou indices ? Des rumeurs propagées par des gens sous la coupe de Jaysh al Islam. Ce groupe accusé de tous les maux ? Même davoir utilisé du chlore à Alep selon wikipedia, il parait que cest pas de leur faute, un sous-fifre aurait utilisé une arme interdite par les chefs. Ils sont plein dhumanité ces gens là quand ils sont pas occupé à tirer sur la foule, se servir de boucliers humains, faire disparaitre 3000 personnes (source OSDH non confirmée), inviter à lextermination des Chiite comme tout bon djihadiste sunnite etc « Ils font du bon boulot » quand ils décapitent des gens de lEI, il faut rendre à Cesar ce qui lui appartient. Même les Turcs ne veulent pas de JAI « chez eux » (Al Bab), cest dire. Franchement, la vrai guerre froide nous manque. On faisait moins les vierges effarouchées quand Saddam gazait les Kurdes ou les Iraniens, on savait regarder ailleurs. Là on pourrait sans difficulté vu la qualité des sources, mais on a pas envie. A vrai dire on fait aujourdhui ce quon refusait de faire hier probablement pour les mêmes raisons : les commandes darmement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*