Éric Zemmour contre Hapsatou Sy ou l’écrasement de la gauche antiraciste par le national-sionisme

Il y a tellement de sujets dans ce sujet qu’on ne sait par lequel commencer. Tout le monde connaît Thierry Ardisson, animateur-producteur qui gagne beaucoup d’argent à la télévision, moins au cinéma, où il ne produit que des choses oubliables. En télé aussi, mais c’est le lot des programmes de flux : vite vus, vite oubliés. Sauf que cette fois, le buzz, dont Thierry est friand, en bon publicitaire, est allé un peu loin : le national-sionisme qu’il défend est apparu dans toute sa splendeur.

 

Tout commence dimanche 16 septembre 2018 avec l’invitation d’Éric Zemmour dans Les Terriens du dimanche, l’émission de débats de C8. Zemmour sort son dernier livre, Destin français, dont nous avons parlé ici.

Éric Zemmour et la chroniqueuse Hapsatou Sy se chiffonnent autour d’une histoire de prénom, un sujet très symbolique pour l’écrivain [1] et très sensible pour la jeune femme. Cela ne présente pas beaucoup d’intérêt mais pour la suite de l’histoire, il faut en passer par là.

 

Derrière la brouille des prénoms entre Hapsatou « l’Africaine » et « le juif » Zemmour se profile un changement de régime en France…

 


 

Aussitôt, dès qu’il y a Zemmour dans le coup, toute la gauchosphère hurle au loup raciste et fasciste. On a l’habitude, c’est un réflexe pavlovien des médias socialisants. Le très protégé Belattar s’y met et y va de son coup de pompe, à la racaille, sur le journaliste du Figaro :

 

https://youtu.be/smmsNSKVAm0

 

Tout le petit monde des médias se désolidarise du vilain Zemmour qui refuse de prôner l’antiracisme :

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html

 

Il y a même ce pauvre Aphatie, qui perd la boule depuis qu’il a été éjecté de Canal, et qui dérape dans l’insulte (à partir de 6’10) :

 

https://youtu.be/27AI9lkILqc

 

C’est la permission de frapper, d’insulter, sans autre argument que l’invective, l’indignation, les grands mots, toute cette « merde », pour reprendre le terme fleuri d’Aphatie qui ne sait plus comment complaire à la dominance. Il y a aussi Jaku, revenu d’entre les morts, qui nous fait sa leçon de morale, lui qui nous a expliqué que le mensonge faisait partie de la défense de Nordhal Lelandais, cette pourriture :

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html

 

C’est l’hallali ! Pendant ce temps, Hapsatou s’interroge pour savoir comment capitaliser sur la « violence » que Zemmour lui a fait subir. Si on écrit Hapsatou et pas Sy, c’est pas par sexisme mais pour ne pas confondre avec Omar Sy, autre bien-penseur.
Manque de pot, Thierry s’énerve et rappelle qu’il a payé six émissions d’avance à Hapsatou pour qu’elle puisse payer ses impôts. Ah, merde ! On sait les coups qu’on donne mais jamais ceux qu’on va prendre… Telle est prise qui croyait prendre.

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html
 

Bonne remarque de Serge : la partie n’est pas gagné pour Hapsatou et très franchement nous doutons que les médias et les associations soi-disant antiracistes la soutiennent très longtemps…

 

https://youtu.be/B4iqmoI6D2s
(Mieux vaut ne pas être défendu qu’être défendu par Yann Moix…)

 

Après toutes ces petites réactions épidermiques des représentants de la socioculture, passons aux choses sérieuses, le fond politique.

 

Si Hapsatou n’est pas français, Zemmour non plus

On constate dans ce merdier que Zemmour, en quelque sorte le représentant légal du national-sionisme en France, fait bondir les socialo-sionistes, c’est-à-dire les sionistes de gauche, qui entraînent avec eux toute la gauche culturelle, qui ne semble pas habituée à pareil traitement. Voilà qu’elle doit partager l’espace médiatique avec une branche bizarre, pas gentille, mais qui plaît. Enfin, qui plaît, qui s’impose plutôt.
Car elle a le vent en poupe : même si Zemmour se fait houspiller dans les médias mainstream et sur les réseaux sociaux, il ne risque pas grand-chose : il est sur la nouvelle ligne dominante, celle qui prépare le retour de Sarkozy, l’atlanto-sioniste par excellence, un cran au-dessus du pauvre Valls, il faut l’avouer. C’est pas le même calibre. Mais c’est la même dangerosité derrière pour la France.

Nous sommes donc en présence d’un schisme dans l’idéologie qui occupe à 99 % l’espace médiatique en France : le sionisme de droite commence à grignoter le sionisme de gauche. Le petit Glucksmann s’en prend à Zemmour alors qu’ils sont de la même famille, on pourrait prendre ça pour une ingénierie si on était paranos, mais la violence de leurs échanges semble authentique.

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html

 

Dans le tas, à gauche, il y en a aussi qui ne comprennent rien, comme Anne Roumanoff, qui pense être dans la bonne vieille ligne stalinienne antiraciste en déclarant ceci :

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html

 

On sent qu’elle a un train idéologique de retard, ce que le fils Enthoven n’a pas, puisqu’il a pigé de quoi il retourne, c’est pourquoi il se prend chaque jour sur Twitter les minorités dans la poire : femmes, Noirs, femmes noires, etc. Mais il participe quand même au lynchage :

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html

 

Même limite cérébrale chez Stéphane Guillon, qui a toujours autant de mal à être drôle et à comprendre ce qu’il se passe autour de lui, politiquement s’entend. Cet hypocrite oublie certainement que pour 40 000 euros par mois chez Ardisson, il oubliait que son patron était « raciste » :

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html

 

Tenez, un extrait du papier de Joffrin, le petit caissier de Rothschild puis de Drahi, un billet intitulé Salut les racistes :

« Au lieu de prendre la défense de sa chroniqueuse, Ardisson, importuné dans sa grandeur par la mise en ligne de l’extrait coupé au montage, attaque à son tour Hapsatou Sy. Avec une élégance rare, il déclare publiquement que la production a avancé de l’argent à la chroniqueuse sur ses prestations à venir, affirmant qu’elle a du mal à payer ses impôts et que dans ces conditions, sous-entend-il, elle ferait mieux de ravaler l’insulte et de s’écraser. Ainsi parlent ceux qui ont un portefeuille à la place du cerveau. Au bout du compte, l’insulteur s’en tire avec les honneurs et le fiel médiatique se répand sur l’insultée. Jolie fable moderne, qui mérite une petite morale : il faut désormais appeler un chat un chat et Zemmour un raciste. Quant à ceux qui l’invitent en rangs serrés pour promouvoir son livre à coups d’insanités, ils sont renvoyés à leurs responsabilités. »

Encore un socialo-sioniste qui n’a plus que Zemmour en repoussoir idéologique pour exister. Malgré la majorité des critiques, qu’on ne s’y trompe pas, c’est Zemmour qui gagne car les Français ne croient plus aux balivernes antiracistes, qui se sont transformées en balivernes pro-migrants. L’antiracisme, il commence à coûter cher au pays.

Bien, ça commence à faire long, mais ça fixe un peu les coordonnées des uns et des autres sur le schéma médiatico-politique français. On sent que la tendance national-sioniste prend de l’ampleur, et du côté des perdants, soit les socialo-sionistes, certains ne comprennent pas pourquoi le Système fait soudain la promo du racisme, alors que ce même Système leur a expliqué depuis 40 ans qu’ils étaient dans le vrai avec l’antiracisme. Chez eux, il y a bug-système. Autrement dit, ils sont limités de la tête.
D’autres ont compris, évidemment, et ont retourné leur veste à temps. C’est le cas de Bercoff, qui défouraille comme un Navy Seal sur les gauchos :

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html

 

Eux sont autorisés à déglinguer toute la construction idéologique de la gauche depuis Mai 68. Ils sont autorisés par le pouvoir profond, dont on ne va pas re-raconter ici les piliers : réseaux plus ou moins occultes, grand patronat, renseignement… Dans la veine bercovienne, il y a la petite Halioua, que tout le monde connaît désormais.

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html

 

Petit rappel : Noémie Halioua est la compagne d’Alexandre Devecchio, ce journaliste « antilibéral » passé par Soros, Drahi et Dassault…

 

 [2]

 

Thierry Ardisson et son producteur Stéphane Sihttps://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.htmlmon accusés d’être des racistes d’extrême droite

La brunette défend bec et ongles Israël et ses intérêts en France, soit la « France libre » de Bercoff & Goldnadel. Un Goldnadel qui officie en tant que commissaire politique dans l’émission d’Ardisson, et qui donne sa couleur idéologique au dispositif médiatique. À propos, Daniel Schneidermann croit avoir inventé la poudre anti-Ardisson avec ce petit article d’Arrêt sur images :

 

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-contre-Hapsatou-Sy-ou-l-ecrasement-de-la-gauche-antiraciste-par-le-national-sionisme-52237.html

 

Ben oui, Thierry Ardisson et son homme de paille Stéphane Simon ont misé sur le national-sionisme, le duo a toujours été du côté de la dominance (déjà en 2009 ils étaient à fond sur Sarkozy en invitant avec beaucoup d’obséquiosité ses lieutenants), et c’est pas demain que ça va changer. Ces deux girouettes financent donc Goldnadel TV, cette extension netanyahiste en France. Le projet ? Buter les Arabes ! Pardon, bouter les Arabes.

 

Que retenir de tout ce fatras ?

Que le pouvoir profond a deux fers au feu, qu’il confronte de temps en temps pour faire croire à un débat démocratique, mais l’essentiel est la poussée nationale-sioniste. Au milieu du feu, Zemmour tire un maximum de marrons car à chaque sortie, il calcule son scandale et vend des livres à des Français qui n’en peuvent tellement plus des conneries innommables de la gauche culturelle qu’ils sont prêts à se jeter dans les premiers bras venus… [3]
Et ces bras, comme par hasard, sont prêts à accueillir tous les Français qui ont été entubés par la gauche de pouvoir, ce qui nous fait une alternance non plus gauche/droite, mais gauche sioniste/droite sioniste.

Pour les patriotes, cette alternance constitue une énième arnaque, le peuple français naviguant d’une escroquerie à l’autre. Les chemins clôturés ont été prévus à cet effet, le troupeau peut changer de bord et atterrir dans son nouvel enclos. Nous sommes en plein changement de paradigme – ce qui explique la confusion actuelle – et les minorités flanquées de leurs défenseurs devraient le comprendre, sans quoi elles vont en prendre pour leur grade. Mais nous ne les regretterons pas.

Ceux qui se réjouissent de l’affaiblissement de la gauche antiraciste doivent comprendre que c’est la droite sioniste qui se renforce. Dans les deux cas, il n’y a rien, pas un kopeck, pas une place pour les patriotes français. De faux patriotes sont en train de prendre le pouvoir culturel sur l’opinion, ce qui précède toujours un changement de régime.

 

Et pour bien comprendre les ramifications de la vague nationale-sioniste du moment :

 

 

Notes

[1] Qui devrait, dans le cadre de cette réflexion sur les prénoms et le patriotisme, s’interroger sur le marranisme…

[2] Le look du frêle Zemmour interroge : chercherait-il à se faire passer pour un guerrier blanc forgé par le combat de rue ?

[3] Voir aussi le racolage populiste du dernier Finkielkraut qui réussit le tour de force de ramener, à partir de la critique du militantisme vegan, la conscience traditionnelle française à la souffrance de la Shoah : https://www.youtube.com/watch?v=mwI…

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*