Israël, client du pétrole syrien pillé par Daech

La proximité des frontières entre la Syrie et la Palestine occupée a augmenté l’influence du régime de Tel-Aviv en Syrie. Ce qui nous amène à cette conclusion que la crise syrienne et sa perpétuité servent absolument les intérêts d’Israël.

Pour l’expert iranien des questions internationales, Farchid Baqeriyan, tout ce qui se passe en Syrie concerne directement le régime de Tel-Aviv et ne peut sûrement pas le laisser indifférent.

Les évolutions des conflits dans la région et les tactiques américano-israéliennes pour une perpétuité des interventions illégale en Syrie et en Irak sont dans l’intérêt d’Israël et de ses protecteurs.

« Les terroristes se battent pour les intérêts du régime de Tel-Aviv », insiste l’intéressé en allusion au pétrole vendu par les résidus de Daech à Israël et à l’Europe.

S’attardant sur le rôle des pays acteurs dans la crise syrienne, le commentateur iranien a déclaré que les orientations diplomatiques des différents acteurs montrent que la crise syrienne était pourtant différente de celle de l’Irak. « L’entrée en jeu « historique » de la Russie dans le conflit syrien qui était beaucoup plus fort par rapport à sa position envers le conflit du nord-Irakien » précise-t-il.

Selon l’expert, une Syrie confrontée au terrorisme et à l’insécurité peut bien faire profiter le régime de Tel-Aviv, surtout que les règles du jeu ont changé pour Israël avec l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Les autorités israéliennes n’ont plus les mains liées et relancent tranquillement leur politique d’occupation et de colonisation dans la région.

Ce n’est pas étonnant, rappelle l’expert, si derrière sa propagande, Daech n’a jamais considéré Israël comme une cible prioritaire.

En politique et en sociologie, diviser pour régner est une stratégie traditionnelle visant à semer la discorde pour affaiblir et user les ennemis, ce qui est exactement le cas avec les Américains et leur nouvelle tactique pro-israélien dans la région.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*