Israël détruit un tunnel avec des agents chimiques à Gaza. Un cimetière historique d’AlQuds agressé

L’armée d’occupation israélienne a annoncé, dimanche 15 avril, avoir découvert un tunnel appartenant au Hamas à la frontière entre la bande de Gaza et la Palestine occupée.

Selon le quotidien israélien Haaretz, « le tunnel découvert était long de plusieurs kilomètres et il reliait la bande de Gaza à Israël [Palestine occupée, NDLR]. Le tunnel a été détruit par des agents chimiques qui y avaient été placés par les forces israéliennes », rapporte le site iranien PressTV.

Le porte-parole de l’armée d’occupation a justifié cet acte par le fait que « les services de sécurité israéliennes craignent que le Hamas profitent des manifestations pour mener des opérations au-delà des frontières ».

C’est la première fois que les Israéliens utilisent des substances chimiques pour détruire les tunnels du Hamas, qu’ils détruisaient auparavant avec des explosifs.

Haaretz ajoute qu’« il est impossible d’utiliser de nouveau ledit tunnel ».

Selon les prétentions de l’occupation, le tunnel détruit avait été creusé après la guerre de 2014 contre la bande de Gaza. Il s’agit du cinquième tunnel ayant été découvert et détruit à la frontière de la bande de Gaza au cours des six derniers mois.

3 blessés

blesses-manifEntre-temps, 4 bulldozers israéliens se sont infiltrés, ce lundi, à l’est de la province centrale de Gaza, où ils ont procédé à des travaux de ratissage dans près de 100 mètres le long de la clôture de séparation.

Par ailleurs, 3 Palestiniens ont été blessés dimanche soir par les tirs d’occupation alors qu’ils participaient aux manifestations du grand retour qui se poursuivent depuis 17 jours.

Arrestations et agressions dans un cimetière historique

bab-rahmaLa situation en Cisjordanie et à Jérusalem AlQuds n’est pas meilleure. 30 jeunes Palestiniens ont été arrêtés, ce lundi, par les forces d’occupation lors des perquisitions.

Deux femmes colons ont détruit, dimanche soir, une tombe palestinienne dans le cimetière historique islamique de Bab al-Rahma, adjacent au mur de la mosquée AlAqsa. Les auteurs de cette agression scandaient des slogans racistes et proféraient des insultes, a révélé le site palestinien PalToday.

Il convient de noter que les forces d’occupation interdisent aux Jérusalémites d’être enterrés dans ce cimetière dont une grande surface a été confisquée sous prétexte d’y installer des parcs pour les colons.

Source: Médias

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*