Israël frappe une base syrienne sur le plateau du Golan

Le régime israélien a frappé une base de l’armée syrienne sur les hauteurs du Golan occupé.

Selon certaines sources locales, l’armée israélienne a pris pour cible l’un des postes de contrôle du gouvernement syrien dans le plateau du Golan, sous prétexte qu’un obus de mortier tiré depuis la Syrie aurait touché une zone tampon dans le Golan occupé.

L’armée israélienne a affirmé que cet obus de mortier ne visait pas Israël et qu’il avait été tiré suite aux affrontements entre l’armée syrienne et les opposants, sans manquer de dire qu’en tout cas, « le gouvernement syrien est responsable de cet incident ».

Le commandant de la 401e brigade blindée de l’armée israélienne a tenu à faire allusion au plan de Tel-Aviv visant à lancer une agression terrestre contre le sud de la Syrie, avant d’expliquer que les militaires israéliens avanceraient jusqu’à au moins 3 km pour occuper la province de Quneitra.

Au cours de ces dernières semaines, les tensions entre Tel-Aviv et divers groupes ou acteurs régionaux au voisinage de la Palestine occupée, dont le gouvernement syrien, le Hezbollah libanais et le Hamas ont monté d’un cran. Les appareils sécuritaires et militaires israéliens se sont également inquiétés du déclenchement éventuel d’une guerre sans merci entre Israël et les groupes de résistance dans la région.

Le dernier échange de tirs entre Israël et la Syrie a eu lieu le jeudi 20 mai, lorsque les chasseurs et l’artillerie israéliens ont lancé un raid aérien massif contre la Syrie en réponse à de prétendues attaques à la roquette sur les hauteurs du Golan.

DEBKAfile, site web proche des milieux militaires et de renseignement israéliens, a récemment rapporté que le président américain Donald Trump avait ratifié un projet destiné à renforcer les forces armées israélienne en vue d’une « éventuelle confrontation militaire » avec l’Iran.

 

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*