Israël s’empêtre dans la guerre du Yémen? L’assaut contre Bab al-Mandab avorté

Il semble qu’Israël soit entré de pleins pieds dans la guerre du Yémen en portant assistance à la coalition arabe dirigée par l’Arabie qui bombarde ce pays depuis plus de 6 mois.

« Il a établi un pont aérien pour transmettre des armements aux Saoudiens », ont rapporté des sources saoudiennes  locales, originaires de la province saoudienne d’Aassir pour la télévision iranienne arabophone al-Alam.

Un avion Boeing de type 747 appartenant aux forces aériennes israéliennes transporte des armes, des missiles et des équipements a la base militaire saoudienne de Khamis-Mashite, située dans la principauté de Aassir au sud ouest de l’Arabie pour soutenir les forces aériennes de la coalition arabe dans leur offensive contre le Yémen, ont-t-elles indiqué.

Cette intervention est le signe de défaillance des forces arabes qui venaient de mener une offensive pour s’emparer du détroit maritime stratégique de bal al-Mandab. Mais l’attaque s’est soldée par un échec.

Attaque contre Bab al-Mandab avortée

Une source militaire yéménite s’étant confié pour le site al-Ittihad Press a  précisé que l’armée yéménite et des Comités populaires d’Ansarullah ont fait avorter l’attaque lancée par la coalition, avec la participation israélienne et la supervision des Etats-Unis.

Des avions avaient mené samedi des raids intensifs contre Bab al-Mandab  dans une tentative de couvrir une invasion terrestre menée par les forces occupantes de la coalition et leurs mercenaires yéménites, a-t-elle poursuivi.

Mais cette avancée a du affronter une résistance farouche de la part des militaires et des combattants houthis : 7 véhicules militaires ont été  détruits. Il est également question d’un hélicoptère de combat saoudien de type Apache qui a été atteint. Les navires de guerre ont eus aussi fait l’objet d’un bombardement intensif.
Un attaché militaire US aux mains d’Ansarullah
Samedi, le mouvement Ansarullah a indiqué avoir en sa possession un certain nombre de détenus, dont un important militaire américain, ainsi que des soldats saoudiens et d’autres nationalités.

« Parmi les détenus, il y a un ancien attaché militaire américain qui avait été interdit d’entrer au Yémen via l’aéroport de Sanaa et s’est alors introduit via Hadramoute », a dit samedi le président du Haut-comité révolutionnaire du mouvement Ansarullah, Mohammad ali Al-Houthi, lors d’une interview télévisée.

Il a accuse les Etats-Unis de s’ingérer directement au Yémen, en envoyant des avions et en mettant au point les programmes des missiles et la banque de cibles à bombarder. « Ce sont eux qui refusent ou entravent un règlement politique au Yémen », a-t-il accusé aussi.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share