La nouvelle fatwa de cheikh Qardawi réconforte «Israël » davantage

manar-01712950014806018697

Le récent décret religieux promulgué par le religieux qataro-égyptien a été l’occasion pour certains medias israéliens de s’assurer de nouveau que le changement des priorités dans les monarchies arabes s’avère de plus en plus réel.

Le 24 novembre dernier, cheikh Youssef Qaradawi  a interdit les opérations martyres en Palestine occupée. Estimant qu’il les avait permises dans le passé pour une nécessité qui est désormais révolue, « celle de l’intifada d’al-Aqsa », selon ses termes. En 2001, cheikh Qaradaoui avait affirmé que les opérations martyres constiutent la forme la plus sublime du jihad et n’ont rien à voir avec le suicide.

La cause de ce changement est attribuée selon les termes du religieux au fait que « les Palestiniens ont désormais d’autres moyens de combat autre que les opérations martyres ».

Cette justification donnée par Qaradawi ne semble pas avoir été prise au sérieux par le chroniqueur des questions arabes dans la chaine 10ème de télévision israélienne, Tsivi Yahazakili. Selon lui, les nouveautés qui ont abouti à ce changement n’ont rien à voir avec les Palestiniens.

« C’est le résultat du recul de la place des Palestiniens chez les pays du Golfe », a-t-il estimé.

La 10ème chaine constate que ce changement ne touche pas exclusivement Qaradawi mais des religieux saoudiens. « Ce qui se passe ici est un changement politique à qui la religion est censée donner une légitimité. Ce qui va, bien entendu, conforter les gouverneurs », a-t-elle aussi commenté.

Cette fatwa, selon des services de renseignements israéliens constitue une confirmation des propos du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui ne cesse d’évoquer la présence d’un dénominateur commun qui ne cesse de s’élargir, à la base d’intérêts communs, entre Israël et certaines forces régionales, à leur tête l’Arabie saoudite.

Selon la télévision israélienne, Qaradawi et l’Arabie saoudite sont désormais persuadés qu’il faut séparer la cause palestinienne d’Israël.

Autre signe de ce changement, constate la télévision israélienne, a été la participation de religieux musulmans palestiniens à une conférence organisée en Espagne, en dépit de la présence de plusieurs rabbins israéliens , dont un ancien ministre .

Source: Divers

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share