La reprise de Deraa consacre la défaite de la coalition djihado-occidentale contre la Syrie

Deraa la ville a été récupérée par l’armée arabe syrienne. Le drapeau de l’Etat syrien a été hissé sur la place publique. Cette victoire s’est faite sans combats significatifs grâce aux négociations via les Russes qui ont abouti à ces redditions dans l’honneur. La reprise de Deraa par l’AAS est fortement symbolique dans la mesure où c’est dans cette ville et dans cette région de Horane qu’a commencé le processus de déstabilisation de la Syrie avec une participation active du régime jordanien et la supervision des Services de Renseignements de l’OTAN.

C’est dans la partie jordanienne de Deraa la ville qu’ont été organisées les manifestations soi-disant populaires contre le régime syrien. C’est là où a officié la chaine Al Jazeera pour déclencher une impressionnante guerre psychologique contre le régime syrien. Ce n’est qu’après 6 mois de manifestations « populaires » filmées par Al Jazeera et montées dans ses studios à Doha, que les Services de Renseignements de l’OTAN (Israël compris) se sont rendu compte que la voie de la guerre psy pour abattre le régime syrien était vaine.

Dans ce même ordre d’idée un putsch soigneusement préparé de longue date et où devait jouer un rôle essentiel une personnalité militaire très proche de Bachar Assad, a échoué aussi. Il ne restait donc plus que la solution ultime : lancer la déferlante terroriste. Cette solution ultime vient d’échouer elle aussi, après 8 ans d’atrocités et de malheurs inimaginables, pour le bien de toute l’Humanité et pas seulement du peuple syrien.

Le Dessous des Cartes

Photo: Le drapeau national syrien flotte sur la ville de Deraa

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*