La vraie famille de Manuel Valls : infidélité, une sœur toxicomane, un oncle interné, …

Le livre d’Emmanuel Ratier devait être explosif concernant notre Premier sinistre de France, Manuel Valls (alias El Blancos) : promesse tenue !

Nous allons vous dévoiler quelques éléments sur la famille Valls qui ne figurent pas dans la biographie officielle. Les informations dévoilées figurent en revanche dans le livre d’Emmanuel Ratier, Le Vrai Visage de Manuel Valls, ou dans des vidéos de l’auteur accessibles via les réseaux sociaux.

Son grand-père paternel, Magi Valls, est issu de la très haute bourgeoisie catholique catalane qui a fondé le quotidien conservateur El Mati, interdit par les Rouges en 1936, au début de la guerre d’Espagne, la famille Valls apparaissant sur la liste des suspects comme opposants politiques.

Son père, Xavier Valls, n’a nullement fui le franquisme, puisque que le petit Manuel est né en 1962, c’est-à-dire sous le règne de Franco. Son père se rendra régulièrement en vacances en Espagne (été et Noël), d’où le fait que Manuel Valls soit né un 13 Août en Espagne.

Xavier Valls, peintre de son état, est l’un des fondateurs du Cercle Maillol en 1946, à l’Institut français de Barcelone, pour l’organisation d’expositions. Aristide Maillol, peintre-sculpteur, entretiendra des relations étroites avec le plus célèbre sculpteur du IIIe Reich, Arno Breker, qui fut son élève.

Depuis 1951 (arrivée de son père en France), la famille Valls occupe une maison ancienne (un triplex) du Marais, face à l’Ile Saint-Louis, rue de l’Hôtel de Ville (page 15 du livre).

La mère de Manuel Valls, Luisangela Galfetti, institutrice originaire  du Tessin (Suisse), est issue d‘une famille qui s’est enrichie par l’exploitation de l’or colonial au Sierra Leone, en Afrique, entre les années 30 et les années 60  (jusqu’à l’indépendance).

Le grand-père maternel de Manuel Valls, Ugo Galfetti, et son frère Plinio ont bâti nombre de commerces à Rokupr et possédaient une dizaine de villas à Freetown. Ugo Galfetti aura un fils avec une Sierra Leonaise, Plinio (comme son frère), l’oncle métis de Manuel Valls.

Plinio Galfetti, un oncle d’Afrique devenu acteur, était un délinquant sexuel qui a été arrêté pour outrage à la pudeur, agression et détention d’armes en 2001. Le tribunal de Croydon (Londres, au Royaume-Uni) l’internera dans une clinique pour délinquants sexuels pendant 10 mois. Il mourra en 2010 par asphyxie dans l’incendie de son appartement.

La sœur cadette de Manuel Valls, Giovanna Valls Galfetti (née en 1963), traversera une longue période désastreuse. Consommatrice d’héroïne à partir de 1984 après avoir suivi une première cure de désintoxication, elle rechutera à trente-cinq ans avant d’être atteinte par le SIDA et l’hépatite C. Elle connut plusieurs fois les cellules de la prison avant de se retirer dans la forêt amazonienne, au Brésil, dans une des maisons familiales.

Intéressons-nous maintenant à la personne qui nous intéresse : Manuel Valls. Mari infidèle, il entretiendra une longue liaison avec la directrice générale de l’urbanisme de la ville d’Evry (2004-2008), Sybil Cosnard, avec laquelle il achètera un appartement, avant de se séparer de sa première femme, Nathalie Soulié, et de se remarier avec Anne Gravoin, qui l’aidera dans son ascension politique grâce à son réseau culturel, dont fait partie un certain Bernard-Henri Botul Lévy.

La fidélité de Manuel Valls n’engage que ceux qui y croient, et l’association Evry-Palestine en sait quelque chose, puisqu’elle s’est vue retirées ses subventions par El Blancos, maire d’Évry à l’époque, après qu’il ait laissé tombé son militantisme pour la cause palestinienne afin d’embrasser la cause sioniste et Israël à qui, par sa femme, il est éternellement attaché… quand même !

Terminons par son fils, Ugo, devinez qui est le parrain du petit prodige ? Alain Bauer, monsieur Sécurité et ancien Grand Maître du Grand Orient de France !

Alain Bauer forme un « triumvirat » avec Manuel Valls et Stephane Fouks (pape de la communication) issu de ce qui est appelé « le Pacte de Tolbiac » (page 22 du livre), les trois compères ayant été camarades de faculté.

Le vrai visage de Manuel Valls ? Issu de la haute bourgeoisie catholique catalane, père qui n’a nullement fui le franquisme, grand-père maternel colon, oncle délinquant sexuel et interné dans une clinique, sœur toxicomane, fils dealer et mari infidèle.

Voilà pour la famille Valls. La vraie famille de Manuel Valls.

Source :

http://croah.fr/corbeau-dechaine/la-vraie-famille-de-manuel-valls-infidelite-une-soeur-toxicomane-un-oncle-interne/

4.50 avg. rating (89% score) - 2 votes
Share