L’agent du Mossad Al Baghdadi est un (très) proche du sénateur américain McCain

mccain bagdadiC’est le journal francophone iranien IRIB qui a révélé l’information il y a deux jours en publiant une photo du Khalife Abu Bakr Al Bahgdadi en compagnie du sénateur américain John McCain, à ne pas confondre avec le fabricant de frites surgelées.

Selon le journal, la photo date de 2013 et a été prise en Syrie lorsque les américains avaient atteint le pic de leur vague de propagande anti-Assad et hystériquement pro-rebelles. Le terme « rebelles » à bien épingler entre guillemets ici, tant cette mascarade ne tient pas debout.

Cette mise en scène rappelant la grossière photo du gouvernement américain réuni pour regarder l’assaut donné dans la grotte contre Ben Laden aurait été, selon le journaliste Travis Torenton qui l’a publiée à l’époque, un instantané d’une signature d’accord entre les États-Unis et l’actuel chef de Daech, déjà au premier plan des événements en Syrie.

Ceci confirme ou conforte en partie un grand nombre d’informations que nous avons déjà partagées avec vous sur l’individu et son prétendu califat.

À savoir :

  • Abou Bakr Al-Baghdadi, l’agent du Mossad [IRIB]
  • Simon Elliot, alias Al-Baghdadi, de père et mère juifs, et agent du Mossad [Traductions]
  • Un ancien haut placé d’Al Qaïda : « Al Baghdadi est un agent américain » [Vidéo]
  • Irak : qui se cache derrière l’EIIL ? [Démystification]

Cette information permet également d’y voir infiniment plus clair sur les très récents événements, comme par exemple l’annonce des États-Unis qui envisagent de bombarder les djihadistes qu’ils ont eux mêmes soutenus, secourus, armés et vraisemblablement formés depuis des décennies.

Car on se doute bien que l’établissement d’un tel « califat », armé jusqu’aux dents et aussi violent, ne s’est pas fait du jour au lendemain. Tout ceci a été minutieusement monté et préparé depuis très longtemps. L’EIIL n’est que l’aboutissement de toutes les guerres menées par les États-Unis au Proche-Orient, au cours desquelles ils trouvent systématiquement le moyen de s’allier aux pires sanguinaires présents dans la région, afin de les soutenir, de leur faire faire le sale boulot et d’enfin pouvoir les attaquer en se faisant passer pour les sauveurs de l’histoire.

Ce qui confirme la théorie dite du « pompier-pyromane » :

  1. J’allume le feu déguisé en brigand
  2. Je laisse un peu cramer la maison pour que l’opinion publique s’agite
  3. Je reviens sur les lieux revêtu de ma tenue flamboyante de pompier héroïque, afin de passer aux yeux du monde pour le « gentil », le « bras de la Justice », le « Sauveur », « le Bien ».

mccain syrie baghdadi

De nombreux pays ont connu cette technique de dévastation, et des pays très proches de l’Irak qui, après la destitution de Saddam Hussein par les mêmes méthodes, en est à sa deuxième grosse campagne de destruction.

La Libye est un grand exemple de cette formule :

  1. On déclare que tel chef d’État est un dictateur sanguinaire, en l’occurrence Kadhafi
  2. On raconte dans les médias qu’un groupe de « révolutionnaires » ou de « rebelles » se lèvent « de façon spontanée » dans le pays
  3. On le soutient, on l’arme, on le laisse tout massacrer, puis on s’en va, laissant le pays à feu et à sang.

Ainsi détruit, le pays ne représente plus aucune « menace ».

Plus de « menace » d’accord, mais qui était menacé ?

En jetant un œil sur la carte du Moyen-Orient et en ayant en tête quelques notions de géopolitiques, on peut comprendre très facilement ce qui se joue à chaque fois. Un petit pays se retrouve à l’épicentre de tous ces séismes, et ce pays, on vous le donne en mille, s’appelle Israël.

On vous propose de réécouter l’inénarrable Botul-Henry Lévy sur toutes les déstabilisations menées au Moyen-Orient, qu’on a appelées,  pour faire bonne figure auprès de l’opinion publique, les « Printemps arabes » :

En effet, tous ces prétendus « Printemps arabes », sont bons pour Israël, mais bons à un niveau inimaginable. Pourquoi cela ?

Tout simplement parce que depuis 1947 et sa « création », cet « État » n’a cessé de coloniser les terres qui l’entouraient pour s’agrandir, au détriment de toutes les populations qui occupaient auparavant ces territoires. Mais cela ne suffit pas. Le projet israélien ne consiste pas seulement à coloniser la Palestine entière et la Cisjordanie, ceci n’est que l’amuse-bouche du projet. Le projet final est la création d’un « Grand Israël », ou « Eretz Israël » pour les intimes, qui sera beaucoup plus grand que les dimensions actuelles de l’État scélérat.

grand_israel

drapeau-israel

On comprend donc très facilement en regardant la carte que si Israël veut parvenir à réaliser son projet de Grand Israël, il va avoir besoin de récupérer : le Liban, la Jordanie, une grosse partie de laSyrie et de l’Irak, et toute la partie de l’Égypte à l’est du Nil. Sans oublier tout le Nord de l’Arabie saoudite.

Le projet est en bonne voix puisque le Liban et la Jordanie sont presque disponibles à l’envahissement armé, même si le Hezbollah terrorise toujours Tsahal, l’Irak est en ce moment-même en train d’être totalement dévasté et « génocidé », et la Syrie connait depuis trois ans une guerre civile déclenchée par les États-Unis et les mêmes troupes qui sévissent en Irak (voir photo en haut d’article), la stratégie d’affaiblissement fonctionne donc à merveille.

Il ne reste plus que l’Arabie saoudite, n’est-ce pas ? Attendez, on a forcément quelque chose sur eux… Oui, voilà ! Une récente déclaration de l’EIIL qui prend finalement tout son sens, coïncide quasiment jour pour jour avec une autre annonce des armées de Satan, que nous expliquerons en fin d’article.

Pour l’Égypte, il suffit d’attendre un peu et regarder l’histoire se dérouler, malgré des gages de soumission évidents envers l’entité sioniste, ils ne feront pas long feu le jour où le Grand Israël s’établira. La corruption a atteint un niveau trop élevé au pays des pyramides.

Cerise sur le gâteau : comme toutes les milices armées qui font le sale boulot sont estampillées « musulmanes », par elles-mêmes et par l’Empire, et qu’elles sont encouragées à hurler des « Allah Akbar ! » et un grand nombre d’autres paroles religieuses pendant qu’elles se filment en train de décapiter et d’abattre leurs milliers de victimes, vous imaginez bien l’effet que cela provoque sur la population occidentale et majoritairement chrétienne qui assiste à ce spectacle sans être informé de tout ce qui est relaté dans cet article ?

Le projet à venir de Grand Israël peut se résumer en 4 étapes :

  1. Mise en place au pouvoir des armées de Satan, avec pour mission de dévaster tous les pays autour d’Israël
  2. Attaque d’Israël par ces mêmes armées lorsque tout le sale boulot est fait
  3. Israël « se défend » et peut donc se faire passer pour la victime
  4. Avènement du Grand Israël par la colonisation « préventive », la spécialité sioniste exercée depuis 60 ans en Palestine occupée.

Bienvenu au régal de Satan !

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Une réflexion sur « L’agent du Mossad Al Baghdadi est un (très) proche du sénateur américain McCain »

  1. Mr et Même MAC CAINE ET BAGHDADI VOUS INVITENT A LEUR MARIAGE ET VOUS ENVOI LEUR PHOTO DE MARIAGE . UN MARIAGE DE POURRITURE . 1 500 000 MORTS IRAKIENS N’ONT PAS SUFFIT AUX USA , IL FAUT ENCORE TOUJOURS + DE MORTS MUSULMANS POUR QUE L’AMÉRIQUE ET ISRAËL SAOUD SE CALMENT . 200 000 MORTS SYRIENS. , 100 000 LIBYENS + LES ORPHELINS , DÉPLACE’ …. OH ! MAC CAIN STOP ! OÙ VAS-TU COMME ÇA. ! STOP . ARRETEZ LE CARNAGE SALES CRIMINELS ! POURRITURES , INFÂMES , ABJECTS PERSONNAGES SANS COEUR . STOP !

Les commentaires sont fermés.