Le 22 novembre 1963, John Kennedy était assassiné par Israël

Telle est la thèse à laquelle adhérait Mouammar Kadhafi, et qu’il exposa sans ambages à son peuple en 2008.

 

Kadhafi sur JFK en 2008 :

 

« Kennedy avait décidé de faire inspecter l’installation nucléaire de Dimona. Il a insisté pour le faire, afin de déterminer si, oui ou non, on y produisait des armes nucléaires. Les Israéliens ont refusé, mais il a insisté. La crise a été résolue par la démission de Ben Gourion. Il démissionna pour ne pas avoir à donner son accord à une inspection de la centrale de Dimona, et il donna le feu vert au meurtre de Kennedy. Kennedy a été tué parce qu’il a insisté pour que l’usine de Dimona fasse l’objet d’une inspection. »

 

Et le 23 septembre 2009, à la face du monde, dans le discours le plus long jamais tenu devant l’Assemblée générale de l’ONU, il eut l’audace de réclamer à ce sujet une enquête internationale (second extrait).

 

Kadhafi à l’ONU en 2009 :

 

« Il y a également l’assassinat du Président des États-Unis Kennedy en 1963. Nous voulons savoir qui l’a tué et pourquoi. Quelqu’un du nom de Lee Harvey Oswald, qui a ensuite été tué par un certain Jack Ruby. Pourquoi l’a-t-il tué ? Jack Ruby, un Israélien, a tué Lee Harvey Oswald, qui a tué Kennedy. Pourquoi cet Israélien a-t-il tué l’assassin de Kennedy ? Puis Jack Ruby, l’assassin de l’assassin de Kennedy, est mort dans des circonstances mystérieuses avant d’avoir pu être jugé. Nous devons ouvrir ces dossiers. Le monde entier sait que Kennedy voulait enquêter sur le réacteur nucléaire israélien Dimona. Cette affaire concerne la paix et la sécurité internationales ainsi que la question des armes de destruction massive. C’est pourquoi nous devons ouvrir ce dossier. »

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share