Le Hezbollah met une raclée aux militants takfiris

Le Hezbollah met une raclée aux militants takfiris

Des combattants du Hezbollah ont tué un grand nombre de militants takfiris après que des hommes armés ont franchi la frontière entre la Syrie et l’est du Liban, et pris d’assaut des positions du mouvement de résistance libanais.

Une source du Hezbollah, sous couvert de l’anonymat, a déclaré que les positions du Hezbollah dans les montagnes près de Nabi Sbat, à l’est de la ville de Baalbek, dans la plaine de la Bekaa, ont été prises d’assaut par des groupes armés provenant de la région montagneuse de Qalamoun, en Syrie, une zone frontalière entre la Syrie et le Liban.

La plupart des militants tués durant les affrontements de dimanche appartenaient au Front Al-Nosra, filiale d’Al-Qaïda. Huit combattants du Hezbollah ont été tués au cours des combats.

Cet affrontement a eu lieu un jour après que des forces armées libanaises ont repoussé un groupe de militants qui tentaient d’entrer dans le pays via la frontière syrienne.

Samedi dernier, des hommes armés ont tenté d’entrer par la ville d’Arsal, à l’est du Liban, située à 124 km au nord-est de la capitale, Beyrouth. Ils ont cependant été repoussés par les soldats libanais et ont été obligés de fuir et de retourner en Syrie.

Le Front Al-Nosra et les militants de l’EIIL avaient envahi la ville d’Arsal en août, tuant et capturant de nombreux soldats et officiers de police. Ils ont par la suite exécuté trois des otages.

Au cours des derniers mois, le Liban a été la cible d’attaques terroristes de militants liés à Al-Qaïda, ainsi que d’attaques épisodique de roquettes, ce qui est considéré comme un débordement du conflit en Syrie.

La Syrie est aux prises avec des violences meurtrières depuis 2011, et les terroristes takfiris de l’EIIL contrôlent actuellement certaines parties du pays, surtout dans l’est et dans le nord.

Traduit d’après l’article de Press TV par Fabio Coelho pour Croah.fr

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share