Le ministère de l’Éducation nationale s’attaque au site Panamza sans oser le nommer

 

jesuispanamzaÀ l’occasion de « la semaine de la presse et des médias dans l’école » (du 21 au 26 mars), le ministère de l’Éducation nationale a diffusé auprès des enseignants une « vidéo-kit pédagogique » réalisée par France Télévisions et l’agence PLTV.

À voir ici : https://vimeo.com/151519913

But de cette vidéo de 7 minutes : dissuader auprès des collégiens toute remise en question de la version officielle relative aux attentats de janvier 2015.

Le moyen : d’une part, exagérer l’importance de la ridicule rumeur du « gilet pare-balle » censée prouver que des journalistes-témoins de l’attentat contre Charlie Hebdo étaient informés en avance de l’arrivée des tueurs et, d’autre part, passer sous silence les véritables zones d’ombre de l’affaire Charlie.

Détail-clé : à plusieurs reprises, les concepteurs de la vidéo évitent sciemment de nommer ceux qu’ils accusent de « complotisme ». Seul site à apparaître quelques secondes (à la 7ème minute): Panamza, à travers le déroulement de sa page web consacrée à l’affaire Charlie Hebdo {http://www.panamza.com/charlies/}.

L’identification explicite -et non subliminale- du site Panamza aurait pourtant permis aux élèves de se faire leur propre idée en confrontant ainsi les traitements de l’information relative aux attentats.

Détail cocasse : pour introduire la vidéo, son auteur « anti-complotiste » (Paul Moreira, co-fondateur de PLTV, assisté par Luc Hermann, co-fondateur de PLTV et ex-journaliste de CNN) tente d’amadouer les collégiens en leur donnant l’exemple d’un « vrai complot ». En l’occurrence, celui dont l’évocation ne dérangera certainement pas le gouvernement Valls qui a financé cette opération de communication : le « complot » -datant des années 80/90- des industriels américains du tabac…

La dénonciation du « conspirationnisme » par le tandem Moreira/Hermann est à géométrie variable : l’émission Cash Investigation (produite par PLTV) a souvent elle-même présenté des machinations secrètes ou des collusions occultes dans le monde politique et économique.
Pourvu que ses enquêtes n’accablent pas le gouvernement français, le Parti socialiste, le Crif, les États-Unis ou Israël, mais plutôt le Kazakhstan, le secteur des pesticides ou le marché des téléphones portables…

Rappels :

* le 8 février 2015, Moreira avait été épinglé sur Panamza pour avoir exprimé une étrange contre-vérité au sujet de la première victime de l’attentat contre Charlie Hebdo {http://panamza.com/10342}.

* la vidéo censée être produite par des médias indépendants (le groupe public France Télévisions et l’agence privée PLTV) s’inscrit totalement dans la campagne « anti-complotiste » lancée le 4 février 2016 par le gouvernement Valls {https://youtu.be/EZh_iihc8AM; https://youtu.be/Q2kSgKX9pg8}.

* le 9 février 2016, Panamza avait exposé le révisionnisme affiché par le ministère de l’Éducation nationale. Dans sa plaquette officielle destinée à présenter son colloque contre le « complotisme », l’équipe de la ministre Najat Vallaud-Belkacem avait contesté un fait pourtant historique : l’existence de transactions boursières suspectes autour du 11-Septembre {http://panamza.com/vallaud-orwell-belkacem}.

jesuispanamza

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share