Le prince Turky alFaysal réitère la main saoudienne tendue envers « Israël »

turkyfaycal

Après son premier article qu’il a publié dans le journal  israélien Haaretz l’année dernière, le prince saoudien Turky alFaysal  a confirmé sa demande  d’une paix avec « Israël » et la normalisation des relations avec lui.

Dans une nouvelle interview qu’il a accordé à Haaretz,  le prince Turky a souligné que « cet entretien  découle de sa conscience, et  que ses propos ne représentent pas la cour royale ou le gouvernement saoudien » ajoutant » qu’aucune  plainte ne lui a été adressée de la part du gouvernement du Royaume sur ces points de vue ».

Toutefois, Haaretz indique que  « le prince et même le journaliste qui l’a interviewé sont persuadés que sans  l’approbation tacite des autorités saoudiennes envers cette entrevue, cette dernière n’aurait jamais eu lieu ».

Le prince Faysal a réitéré que  » la main saoudienne est toujours tendue pour une paix envers « Israël », sur la base de l’initiative de paix arabe proposée par le roi Abdallah et adoptée par la Ligue arabe en 2002 « , soulignant qu’  » elle comprend une paix  réelle, globale et  juste du conflit israélo-palestinien, car il n’existe pas de solution militaire qui puisse garantir  la paix et  la sécurité pour les pays de la région « .

Haaretz  a tenu à faire cette interview  à l’occasion de »l’Initiative mondiale de Clinton en Afrique et au Moyen-Orient », à laquelle participe le prince Turky afin  d’améliorer l’image du royaume au public israélien et aussi pour  parler de «l’ennemi commun» soit l’Iran.

Le prince Turky  a souligné que « le président américain Barack Obama a entamé son premier mandat avec la ferme détermination de mener jusqu’au bout le processus de paix. Sauf qu’il a vite renoncé  à cette question causant au monde arabe une grande déception ».

«Personne ne pense que les Etats-Unis forceront  Israël à adopter l’initiative de paix arabe et d’accepter la solution de deux Etats, autrement dit seul  Israël peut entamer une telle initiative», a-t-il indiqué.

Le  prince saoudien a souligné que «  l’initiative de son pays est le seul moyen pour sortir de l’impasse du  processus de paix entre l’entité sioniste et les États arabes, sachant que cette initiative implique  le retrait de l’ennemi jusqu’aux frontières de 1967 , la création d’un Etat palestinien,  une solution de compromis  pour les réfugiés palestiniens et la normalisation des relations entre Israël et tous les pays de la région ».

Le prince Turky a rappelé qu’ « auparavant  les Arabes  disaient non à une paix avec Israël, alors qu’aujourd’hui, Israël refuse la  normalisation des relations ».

Il a critiqué  le Premier ministre Benjamin Netanyahu le qualifiant « de leader non-clairvoyant incapable de déclencher un mouvement politique dramatique d’envergure et donc  l’initiative doit venir d’une autre source, plus précisément de l’opinion publique en Israël … et donc j’espère que les Israéliens liront cet interview « .

Le prince saoudien a estimé que  » le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et  l’Organisation de libération de la Palestine, se sont engagés dans une solution négociée », rappelant « que  le Hamas s’est également engagé à accepter tout ce qu’approuve l’OLP voire que telle est  leur position publique et il a été testé ».

Pour ce qui est des relations avec l’Iran, le prince Turky  a souligné que  » les relations entre les deux pays s’étaient améliorées sous les mandats présidentiels de  Hachemi Rafsandjani et de Mohammad Khatami, alors que sous le mandat  de Mahmoud Ahmadinejad elles se sont détériorées. Et la raison revient  principalement à la volonté d de ce dernier d’étendre l’influence iranienne au Moyen-Orient  notamment en  Syrie et en Irak, voire au Bahreïn et au Yémen « .

Le prince ajoute que  » le président Hassan Rohani ne fait qu’exprimer des paroles vides car  sur le terrain  il n’a pas changé de tendance  … il n’y a aucun doute que  Rohani n’est pas aussi  désireux qu’il prétend l’être d’améliorer les relations avec nous ».

Interrogé sur les accusations lancées contre l’Arabie saoudite selon lesquelles  elle répand  l’extrémisme islamique dans le monde arabe et musulman, il a répondu :  » depuis l’attaque sur le World Trade Center en 2001 , le Royaume est  à la tête de la lutte contre le terrorisme et a adopté des mesures strictes, notamment contre le transfert  d’argent , contre l’interdiction de diffuser des propos  extrémistes contre la circulation des personnes dans des zones sensibles « .

A souligner que le prince Turky alFaysal est  le huitième fils du roi Faysal bin Abdul Aziz, il a pour mission d’encourager  les dirigeants sionistes de conclure la paix. Pour ce faire,  il a rencontré publiquement, au cours de ces dernières années, des personnalités sionistes dont deux ministres israéliens Meir Sheetrit et Dan Meridor sans oublier  le chef du renseignement militaire , l’ancien major général Amos Yadlin et enfin l’ancien ministre des Finances Yaïr Lapid.

turkyfaycal

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share