Le terroriste syrien Abdul Razzak Tlass a-t-il obtenu l’asile politique en France ?

arton40501-f568f

L’ancien chef de la Brigade « Farouk » (du nom de l’ancien cadre d’al-Qaïda Omar Al Farouk, décédé en 2006), Abdul Razzak Tlass, ancien lieutenant de l’armée régulière syrienne dont il a déserté en 2011, aurait, selon le site syrien SPC, récemment obtenu l’asile politique en France après avoir fui la Syrie et avoir trouvé refuge en Turquie en 2013 suite à la déroute de son groupe armé face aux troupes régulières de l’Armée Arabe Syrienne (AAS).

On se souvient que Tlass et sa brigade terroriste Farouk ont été impliqués dans de multiples exactions en 2011 et 2012, comme l’acte de cannibalisme filmé et diffusé sur Internet d’un de ses hommes (Abou Sakkar) envers un soldat de l’AAS, divers cas de tortures sur des prisonniers, la prise d’otage de cinq ingénieurs iraniens et de leur cuisinier syrien, le nettoyage ethnique des chrétiens et le sabotage des oléoducs de Homs ou encore le massacre de Houla révélé par le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Il a par ailleurs lancé un « appel au Djihad » sans équivoque sur ses allégeances islamistes.

 

JPEG - 39.9 ko
Tlass avec ses otages iraniens fallacieusement accusés d’être des mercenaires (reportage de Paris Match)

 

Après la révélation de ses activités inavouables de « cybersexe » avec une activiste syrienne « pro-démocratie » proche d’Hillary Clinton, il cessera ses activités à la tête de la brigade Farouk, finalement démantelée en 2013 suite à l’éparpillement de ses troupes dans différents groupes djihadistes.

 

JPEG - 43.4 ko
Tlass et ses hommes à Homs en 2012

 

Voir le décryptage publié en 2012 d’un reportage de la chaîne anglaise Channel 4 pour en savoir plus sur la Brigade Farouk.

 

La vidéo d’un Algérien diffusant cette information aux Français :

https://youtu.be/bIey21dBSFI
0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share