Les Etats-Unis entraînent les combattants islamistes sur les bases américaines en Syrie

Quand, il n’y a pas si longtemps, les médias avaient encore la possibilité de recouvrir d’une fumée épaisse tous les évènements qui se déroulaient au Moyen-Orient, les origines des mercenaires d’Al Qaida et de l’Etat Islamique, leur sources d’approvisionnement, ainsi que leurs moyens militaires, variaient d’un « expert » à l’autre. Aujourd’hui, tous les échafaudages à leur sujet ayant pour objectif d’occulter la réalité se sont effondrés l’un après l’autre.

De nouvelles questions se posent alors.

  • Qui sont-ils maintenant qu’ils ont cessé d’être des rebelles syriens anti-Assad, ou des transfuges de l’ancienne armée de Saddam Hussein ?
  • Qu’est devenue cette fameuse motivation confessionnelle Sunnites contre Chiites qui, en fait, n’a jamais existé ?
  • Et, surtout, d’où les Etats-Unis recrutent-ils les nouveaux mercenaires qu’ils entrainent actuellement dans leurs bases? Ce ne sont certainement pas des Syriens. Après six ans de guerre, n’importe quel jeune de n’importe quel pays aurait plutôt tendance à en avoir plus qu’assez. Les jeunes Irakiens sont logés à la même enseigne. Alors d’où viennent-ils ?

Bien sûr, les enfumeurs de service pourront toujours dire, comme on le lit encore ici ou là, que ce sont les restes de Daech, ceux qui n’ont pas été décimés par l’aviation russe et l’alliance Syrie-Iran-Hezbollah. Personne ne croit plus à cette fable. On remarquera au passage que personne ne se fatigue même plus à qualifier ces islamistes de « modérés », c’est déjà ça.

RI  

***

 

Les choix des Etats-Unis de ses alliés continuent d’être destructeurs pour tout le monde, y compris pour eux.

Par SERAPHIM HANISCH

Une vérité longtemps visible, mais intelligemment évitée parmi les politiciens et les médias d’information aux États-Unis est qu’après les terribles attaques du 11 septembre 2001, fomentées par Al-Qaïda, le gouvernement américain a choisi de soutenir un groupe affilié en Syrie, dans le but inexplicable de chasser Bachar Al-Assad du pouvoir.

Nous avions espéré que le président Trump aurait arrêté cela à son arrivée.

Les rapports publiés par le Syrian War Report et RT notent que non seulement les membres d’Al-Qaïda sont entraînés et approvisionnés en armes, mais que les forces rescapées de l’EI reçoivent également une formation par les Américains.

Valery Gerasimov, chef de l’état-major général de la Fédération de Russie, en a discuté lors d’un entretien avec Komsomolskaya Pravda mercredi matin.

« C’est essentiellement L’EI », a  déclaré Gerasimov. « Ils changent leurs couleurs, prennent des noms différents – la  » nouvelle armée syrienne  » et d’autres. Ils sont chargés de déstabiliser la situation ».

Isis-1

Ces islamistes ont attaqué les forces gouvernementales syriennes, malgré les tentatives répétées de la Russie d’expliquer aux Américains ce qui se passe. La base d’entraînement utilisée pour cet usage se trouve dans une «zone tampon» de 55 km de large où aucune responsabilité de forces non-américaines ne peut être imposée. Gerasimov ajoute:

« Le plus important est que nous avons vu les islamistes avancer à partir de cet endroit depuis plusieurs mois. Quand le contrôle [des forces syriennes] s’est relâché, pas moins de 350 islamistes ont quitté la zone …

« Nous avons pris les mesures adéquates … ils ont subi une défaite, ces forces ont été détruites. Il y avait des prisonniers provenant de ces camps. Il est clair que l’entraînement est en cours dans ces camps. « 

Syrian-refugees

Comme le montre cette carte interactive, la situation en Syrie est extrêmement complexe. Il semble que de nombreuses puissances locales et étrangères lointaines, ont posé leurs doigts à cet endroit, et c’est malheureux pour la vie des gens qui y vivent.

L’initiative des forces américaines, cependant, d’essayer d’employer des forces auxquelles on ne peut faire confiance que pour servir leurs propres intérêts, est dangereux et imprudent à l’extrême. Il semble que les forces russes sont les joueurs les plus sains dans ce jeu, et  The Duran a rapporté ici et  ZeroHedge a rapporté ici, que la triste tournure des évènements a fait que les Américains ont très peu de crédibilité ou de fiabilité dans cette région.

En outre, la notion absolument stupéfiante que c’est une bonne idée de soutenir les gens qui ont attaqué sa propre nation est tout simplement scandaleuse. Al-Qaïda n’a pas changé sa mission par rapport à ce qu’elle était en 2001, et maintenant les Etats-Unis donnent des armes à ses combattants. Ce n’est pas nouveau, mais c’est une version étrange de la vie qui confine à l’art.

Mais la réalité est beaucoup plus dangereuse que les rêveries d’une bande dessinée dystopique.

Source : http://theduran.com/us-forces-let-islamic-militants-train-on-bases-in-syria/

Traduction : AvicRéseau International

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*