Les Hachd dénoncent l’accord Daech/USA

Un commandant des Unités de mobilisation populaire d’Irak a révélé le compromis entre les miliciens kurdes, soutenus par les États-Unis, et les terroristes de Daech sur la rive orientale de l’Euphrate.

Haïder Husseini al-Ardawi, commandant d’un bataillon des Unités de mobilisation populaire d’Irak (Hachd al-Chaabi), a déclaré, ce dimanche 1er juillet, que les miliciens kurdes avaient atteint les frontières irako-syriennes.

« Ce qui est étrange, c’est que les terroristes de Daech ont lancé des attaques d’envergure, pendant les derniers mois, contre les Hachd, mais qu’ils ont rapidement évacué les zones frontalières qu’ils contrôlaient pour laisser la place aux miliciens kurdes. Il paraît que les terroristes de Daech et les miliciens kurdes sont parvenus à un compromis sous les auspices des Américains », a révélé le commandant irakien.

Il a souligné que cette collaboration entre les miliciens kurdes pro-américains et les terroristes de Daech s’inscrivait non seulement dans le cadre du pillage des ressources pétrolières de la rive orientale de l’Euphrate, mais qu’elle faisait, en plus, partie de la stratégie des États-Unis de nuire à l’axe de la Résistance.

« Les Américains cherchent à bloquer totalement la route terrestre reliant Téhéran à Beyrouth et à la Méditerranée en y installant les miliciens kurdes qu’ils soutiennent. Par ailleurs, les Américains comptent implanter une nouvelle base militaire sur la rive orientale de l’Euphrate et près des frontières irakiennes afin de garder un œil sur les activités des Hachd », a-t-il réaffirmé.

Selon les sources syriennes, « les miliciens kurdes, soutenus par les États-Unis, sont impliqués dans une bataille contre les terroristes de Daech afin de mettre la main sur les ressources pétrolières de la Syrie sur la rive orientale de l’Euphrate ».

Source: PressTV

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*