« L’implication des Palestiniens dans les conflits externes est très dangereux »

novembre 30, 2013 dans Entité sioniste, Palestine, Tunisie par 13P21

Abdelfattah MoroA l’occasion de la journée mondiale de solidarité avec la cause palestinienne, notre site AlManar a interviewé le vice-président du parti tunisien Ennahdha, Abdelfattah Moro. Ce dernier a réitéré que la cause palestinienne restera la cause mère, et ce, en dépit des changements et développements qui ont secoué les pays arabes.

M.Moro a mis en garde contre l’implication des Palestiniens dans les conflits internes des pays arabes. Cela est un prélude à un nouveau plan de division de la région arabe, semblable à Sykes-Picot, afin d’éclipser la cause mère.

Le 29 novembre, c’est la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien…A votre avis où en est la cause palestinienne, et pourquoi est-elle négligée ?

La cause palestinienne reste au centre d’intérêt de tous les Arabes et musulmans. Cette cause est l’une des priorités et des constantes pour nous en Tunisie. Elle est ancrée dans nos cœurs, vu qu’elle incarne la colonisation et l’implantation des envahisseurs. Elle a également pris un caractère raciste le peuple autochtone -c’est-à-dire les palestiniens- ont été chassés de leurs villes et villages pour implanter à leur place des colons venus de l’extérieur.

En fait, nous ne pouvons pas négliger les évolutions survenues dans le monde arabe ces dernières années. Chacun s’est préoccupé dans sa situation interne. Nous avons vu comment les crises internes ont commencé à éclater dans les pays arabes d’une façon remarquable. Ceci a poussé la population à se préoccuper des dossiers internes qui ont pris le dessus de leurs priorités.

Mais cela n’empêche que la cause palestinienne restera la cause mère rassemblant les Arabes à un destin commun. Raison pour laquelle, nous voyons dans la libération des territoires palestiniens usurpés une réalisation de notre existence. Tant qu’une partie du monde arabe restera colonisée ou usurpée, comme c’est le cas en Palestine, la nation ne pourra point se sentir libre ou existante.

Aujourd’hui, certains voient dans les changements survenus dans la région un plan visant à éclipser la cause palestinienne, comme à titre d’exemple la préoccupation de certains Palestiniens dans certains dossiers arabes externes. Nous avons également entendu la mort de plusieurs combattants palestiniens, luttant en faveur d’autres dossiers, tués à l’extérieur de leur pays… Qu’en pensez-vous ?   

Le vice-président du parti tunisien Ennahda, Abdelfattah MoroCertains s’attendent  à ce que notre région fasse l’objet de divisions supplémentaires, semblables à ce qui s’est pas passé au début du siècle dernier, connu sous l’accord de Sykes Picot.

En jetant un coup d’œil sur les crises secouant la région, nous voyons qu’il y a vraiment une décision internationale de faire exploser les situations internes dans les pays arabes  de façon à les pousser à la division.

S’agissant de nos frères palestiniens, je crois que leur implication dans les conflits internes est soigneusement planifiée, dans le but de mettre fin aux mouvements de lutte pour la libération menés par les Palestiniens, et qui nécessitent le déploiement des efforts à l’intérieur des territoires occupés et à l’extérieur.

En bref, ils veulent pousser les Palestiniens à s’impliquer dans ces conflits afin de se débarrasser d’eux.

Que dites-vous des conflits confessionnels qui frappent notre région, et des discours incitant à la haine et à la violence. Quelles seraient leurs répercussions sur la question palestinienne?

En réalité,  c’est un nouveau Malheur qui s’abat sur nous. Les adeptes de différentes confessions ont pu coexister pendant de longues années dans le monde arabe. Les parties impliquées dans les conflits confessionnels veulent exclure tout ceux qui sont différents d’eux, ce qui conduit à des guerres sans fin (…) et cela est très dangereux… et le plus dangereux serait si cela pousse les frères palestiniens à s’impliquer ou affecte leur choix de façon à paralyser leurs actions et leurs résistance.

A votre avis que faut-il faire pour raviver l’interaction arabe avec cette cause et pour redresser la boussole vers notre cause principale ?

Il faut que les Arabes s’unissent face à la volonté extérieure qui veut noyer le monde arabe dans des conflits internes sans fin, et ceci est très dangereux.

Mettre de côté les différends internes est également susceptible de réveiller de nouveau le public sur la cause palestinienne que nous  considérons toujours la cause mère.

Source:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=142723&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=20&s1=1

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share