Manar et Mayadeen ont été suspendues car elles parlent au nom de la Palestine

cheikh_qassem_manar_mayadeenLes voix d’al-Manar et d’al-Mayadenne ont l’effet de missiles et de poignard c’est pour cela ils veulent les faire taire, a dit le vice-secrétaire général du Hezbollah cheikh Naïm Kassem ce mercredi, en commentant la suspension de ces deux chaines de télévision par le satellite arabe Arbsat, à la demande de l’Arabie saoudite.

« Ils (les saoudiens, ndlr) ne supportent ni la voix d’al-Manar ni celle d’al-Mayadeen parce qu’elles parlent toutes deux au nom de la Palestine », a-t-il poursuivi, lors de son discours prononcé à l’occasion la troisième rencontre internationale pour la solidarité avec la Palestine organisée dans la capitale libanaise.

Le 4 décembre dernier, Arabsat a suspendu la diffusion de la chaine Al-Manar à la demande de l’Arabie saoudite. La suspension d’al-Mayadeen avait été faite au début du mois de novembre.

Selon le numéro deux du Hezbollah, tous les exploits réalisés par l’axe de la résistance sont au service de la cause palestinienne. «  Nous misons sur le projet de la résistance qui commence par la Palestine et se poursuit jusqu’au cœur de la réalité arabe et islamique, voire mondiale », a-t-il ajouté.

« Le compromis n’est pas une solution, mais le fait de mettre un terme à l’occupation israélienne qui en est une », a-t-il indiqué.

Cheikh Qassem a assuré qu’une partie de la libération se fera sans aucun doute avec les mains du peuple palestinien et « nous les soutiendrons toujours ».

Evoquant les milices takfiristes qui sévissent en Irak et en Syrie et dans d’autres pays arabes, cheikh Qassem s’est étonné qu’elles n’aient jamais tué aucun soldat israélien. Et de conclure : « ce qui veut dire qu’elles font partie du projet israélien ».

5.00 avg. rating (96% score) - 2 votes
Share