Marche blanche à Paris : Marine Le Pen escortée par la LDJ

Ennemis jurés dans l’arène politique, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, considérés comme persona non grata par le CRIF à la Marche blanche organisée hier, mercredi 28 mars, en mémoire de Mireille Knoll, ont été accueillis sous des huées en se mêlant à la foule venue nombreuse. A ce petit détail près que la présidente du FN a bénéficié d’une protection rapprochée pour le moins inattendue, à laquelle n’a pas eu droit le leader de la France Insoumise, contraint d’être exfiltré sous les insultes et les menaces qui pleuvaient.

Selon BuzzFeed, citant notamment le site StreetPress, ce sont les nervis de la Ligue de Défense Juive (LDJ), cachés sous des casquettes ou des capuches noires – ce groupuscule néo-fasciste et islamophobe qui sévit en toute impunité en France, alors qu’il est blacklisté aux Etats-Unis et en Israël -, qui ont escorté l’héritière de Jean-Marie Le Pen, ce négationniste patenté.

Cherchez l’erreur, pourrait-on s’exclamer ! Pourtant, force est de constater que ce qui semble être une incroyable anomalie n’en est pas une, les liaisons dangereuses, voire contre nature, entre le FN et la LDJ, étant bien réelles et nouées depuis quelques années.

En 2014, une enquête publiée par StreetPress révélait que le porte-parole de la LDJ, un dénommé Eliahou, celui-là même qui a hurlé hier au passage de Mélenchon « C’est une ordure ce mec-là, c’est une honte pour la France, faut le dégager !», « disposait de connexions parmi les leaders communautaires, avec qui il est à tu et à toi. Ainsi, l’actuel président du Crif, Francis Kalifat, est tout comme Eliahou un ancien membre du Bétar », un mouvement juif radical. En 2013, Mediapart dévoilait les liens que certains membres de la LDJ avaient tissés avec le FN.

Pour couronner le tout, selon Le Point, des militants de la LDJ, également fichés S, ont déboulé lundi au domicile du suspect du meurtre de Mireille Knoll. D’après les dires des parents du suspect et d’un ami de la famille, ils ont frappé à leur porte et menacé de brûler toute la fratrie du mis en examen.

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share