Nasrallah :nous voulons juste un président qui ne complote pas contre nous

Sayyed Hassan NasrallahLe secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a réaffirmé que « l’équation d’or armée-peuple-résistance tient toujours voire elle est comprise dans la déclaration ministérielle ».

S’exprimant à travers un écran géant devant une foule de gens à Bint Jbeil, à l’occasion de la fête  de la Libération, son éminence a mis en garde « l’ennemi israélien de ne point poursuivre ses violations sur la frontière terrestre libano-palestinienne dans le but d’imposer une nouvelle situation frontalière. Car, la résistance sera forcée de prendre elle-même des mesures afin de préserver la dignité du peuple libanais et d’empêcher toute nouvelle situation sécuritaire imposée . La Résistance ne gardera  pas la bras croisés face à toute agression israélienne et toute insolence de la part de l’ennemi ».

Concernant la Syrie, sayyed Hassan Nasrallah a estimé que « le projet d’un nouvel Moyen-Orient a échoué en Syrie », indiquant que « si la première copie de ce projet était au Liban, sa deuxième copie se déroule en Syrie et consiste à non pas seulement diviser la région , pire, il s’agit de diviser la Oumma selon le nombre des organisations islamistes takfiris ».

Pour ce qui est de la situation politique au Liban, son éminence a dénoncé « un projet de prolongation du mandat présidentiel, projet qui a échoué et pour lequel toutes les tentatives de séduction ont été utilisées », ajoutant qu’un candidat de défi a été présenté afin de couper le chemin au candidat sérieux   sachant que tout le monde sait que le candidat de défi n’a et n’aura aucune chance d’être élu président  ».

Les principaux points de ce discours:

I-Pourquoi cette commémoration ?

Comme chaque année, nous célébrons ce jour glorieux du Liban afin de rappeler, génération après génération ,  la grandeur de cette victoire, les valeurs qu’elle porte,  ses répercussions que nous continuons à ressentir aujourd’hui.
Car, cette victoire,  qui a provoqué la chute du projet sioniste dans la région,  est la fondatrice du Temps des Victoires, le premier clou dans le  tombeau du Temps des défaites.

Cette victoire est un exploit national, libanais, islamique,  elle n’appartient pas à un pays, à  un parti,à une religion,  elle appartient à la Oumma  qui lutte contre le projet sioniste depuis toujours.

Cette commémoration est essentielle afin de glorifier les sacrifices  de notre peuple à travers leurs  fils, leurs enfants, leurs femmes, leurs maisons, sans compter celles de l’armée libanaise, de l’armée syrienne  et aussi celle des mouvements de résistance palestiniens.

A travers commémoration, nous voulons renforcer l’espoir en l’avenir,  et surtout la confiance en soi, en ses capacités. Cette culture, c’est la confiance en Dieu, en notre humanité, en nos hommes, en nos femmes, en nos enfants,  c’est cette confiance qui nous a introduits dans le Temps des Victoires.

Depuis la victoire de l’an 2000  en passant par  le retrait des forces de l’occupation américaine de l’Irak puis  la victoire de 2006 il est devenu évident que la victoire est possible contre un ennemi surpuissant militairement, l’ennemi peut être vaincu grâce à cette volonté, cette détermination, cette confiance, cette foi et nous comptons poursuivre le travail, car il ne suffit pas de croire il faut aussi travailler.

Cette année, compte tenu de ce qui se passe dans la région, je dois parler du caractère moral de la Résistance  surtout comment elle s’est comportée en l’an 2000.

Car ce qui se trame aujourd’hui contre la Oumma islamique est grave et vise à défigurer l’image réelle de l’Islam, à le vider de ses véritables valeurs humaines.

En effet, on veut coller à l’Islam, des images de décapitation, d’égorgement, de destruction des lieux saints, de massacres collectifs, de violations contre des biens privés, de tortures, de meurtres, de profanation de cimetières, d’enlèvement.

Nous avons entre nos mains une victoire sans précédent et des plus nobles et des plus humaines, car en ce jour les combattants de la résistance  ont pénétré dans la zone frontalière en respectant la dignité de ses habitants, ils ont respecté les églises, les biens privés, le tissu multiconfessionnel de la zone  sachant que  les traitres  et les collaborateurs étaient toujours présents dans la zone avec leurs familles. La Résisatnce islamique  n’a causé de mal à personne, n’a injurié personne.

Cette résistance est une production de l’Islam,  c’est une résistance islamique, de par ses valeurs, de par son contenu, de par son humanisme et sa tolérance et sa miséricorde. Elle est l’expression des valeurs de l’islam  et  de la noblesse et de la grandeur du prophète Mohammad (P).

II- la situation avec l’ennemi israélien

Notre politique envers l’ennemi israélien se fonde sur la dissuasion. Notre force est dissuasive et le Liban doit posséder une force dissuasive face à un ennemi aussi puissant militairement.

Car cette force est la seule garante à protéger sa terre, son ciel, sa mer, son pétrole, son eau, son peuple, sa souveraineté, son avenir..
Personne n’a présenté une stratégie de défense de manière sérieuse.

Nous insistons sur l’équation d’or peuple-armée libanaise et résistance, elle est incluse de manière implicite dans la déclaration ministérielle..

Or, malgré tout ce qui se passe dans la région , la résistance a non seulement réussi à préserver sa force dissuasive et cela  l’ennemi le reconnait .

Mais plus encore, la  résistance travaille jour et nuit à développer sa force de dissuasion et l’ennemi est au courant et cela le préoccupe, c’est même l’une de ses hantises, il ne cesse de surveiller l’Iran et la Syrie parce qu’ils ne cessent d’offrir à la résistance les moyens de se développer et de se renforcer.

Or, face à un ennemi   tel que l’entité sioniste, aussi féroce et puissant militairement, il n’ y a pas de limites ou de ligne d’arrivée à notre force dissuasive, elle doit sans cesse s’améliorer et se renforcer tant que l’ennemi en fait autant.

Autre point  à soulever dans le dossier israélien, celle de traiter ou de régler toutes les questions liées à l’entité sioniste comme la question de Chebaa, ou celle des collines de Kafarchouba ou celle des prisonniers disparus ou celle des enlèvements ou celle des violations israéliennes diverses..

Certes la question des réfugiés palestiniens et celle du droit de retour sont primordiales mais elles sont liées au règlement du conflit israélo-arabe..

Il faut avouer que même nous, en tant que Hezbollah, n’avions pas traité ces questions de manière sérieuse. Il est sain  de s’autocritiquer.. Et il est temps d’y remédier..

Parmi ces questions, notons celle de la situation sécuritaire sur la frontiere libano-palestinienne.  Vous remarquerez que durant ces derniers temps, le nombre des incidents sécuritaires a augmenté ostensiblement, je ne parle pas des violations aériennes mais des agressions sécuritaires comme l’enlèvement de bergers ou des coups de feu tirés   ou le déracinement d’un arbre ou l’installation de nouveaux fils barbelés et de caméras d’espionnage etc

De manière générael, ces incidents sont réglés  par l’armée libanaise et les forces de la FINUL.  Tant que ce genre de situation de dépasse pas le seuil de la menace réelle , nous laissons à l’armée libanaise et à la FINUL le soin de la régler, mais si la situation se poursuit et devient menaçante voire dangereuse alors   nous allons traiter la situation différemment.

Et là, je tiens à m’adresser à la population libanaise qui habite à la frontière libano-palestinienne. Les  Israéliens sont  énervés rien qu’en voyant comment vous vivez en paix, comment vous vous déplacer en toute sécurité de jour comme de nuit, , comment vous menez votre vie normalement et dans la joie. Alors que dans le passé c’était tout l’opposé. Aujourd’hui, ce sont les Israéliens qui vivent dans la peur et non plus les Libanais.Votre train de vie est la preuve de leur défaite au Liban.

Aujourd’hui, l’équilibre de la terreur a changé de bord,  nous sommes en face d’un ennemi qui a peur, reclu dans ses bases, caché dans ses forteresses, au point qu’il préfère envoyer des robots pour effectuer ses missions de reconnaissance.

Et  la situation est encore pire sur le front interne où les  généraux sont inquiets  par chaque mouvement que fait la résistance. Si une maison est construite au Liban-sud,  les israéliens se demandent que planifie le Hezbollah, si un arbre est planté ils se demandent que  compte faire le Hezbollah , si un restaurant est construit de même ils se posent des questions..

Et je vous dis, restez comme vous étiez lorsque vous êtes retournez le 25 Mai  et que vous aviez célébré, construisez et n’ayez crainte car l’ennemi   israélien  est devenu une  légende du  passé, il n’osera jamais vous agresser.

Toutefois, si  nous constatons que la situation risque de changer et de s’aggraver, alors je vous garantie que nous n’allons pas garder les bras croisés face à toute insolence ou agression israéliennes..

III-la situation en Syrie

Le 25 mai 2013 j’ai expliqué la position du Hezbollah face à la crise syrienne, j’ai évoqué les dangers qui menaçaient  le Liban,  la région, la cause palestinienne  à cause de ce qui se passe en Syrie..Et  j’ai expliqué les raisons de notre intervention en soulignant que nous assumons la responsabilité de nos actes..

Les événements qui se sont déroulés par la suite ont prouvé le bien fondé de notre point de vue, de notre analyse..

La Syrie est le seul et l’unique pays arabe qui a défendu et soutenu et sacrifié pour  la cause palestinienne, qui s’est dressé seul contre l’ennemi israélien, qui a soutenu la résistance , la Syrie est le pays de l’arabisme , le pays de la résistance, c’est le seul pays qui a conservé sa dignité car c’est le seul pays qui a refusé toute forme de relations ou de liens avec l’entité sioniste.

La Syrie a nourrit et soutenu  la résistance libanaise et palestinienne  et continue de le faire, alors pourquoi ne pas défendre notre point fort ?

Aujourd’hui,  un an après notre discours, vous constatez que le projet de division confessionnelle qui vise la Oumma et auquel nous avons mis en  garde   ne se limite pas à diviser la région en micro-Etat mais plutôt à la morceler en des parcelles de terre entre les organisations islamistes takfiries.

Le projet consiste à diviser la région selon le nombre des groupes armés d’une même organisation islamique de manière à déchirer la Oumma.

A titre de rappel, qui sont ceux qui ont créé le mouvement sioniste ? qui a fait venir  le sionisme en Palestine ? Ce sont les britanniques  qui ont fait venir les juifs en Palestine pour en faire leur caserne militaire  dans la région et  empêcher la Oumma à évoluer ou à progresser.  Ils ont fait venir tous les juifs du monde en Palestine, et le pire avec l’agrément des Arabes en échange d’acquérir un royaume.

Aujourd’hui , le même scénario se répète en Syrie. En effet, les Etats-Unis et leurs alliés font venir des quatre coins du monde tous les terroristes vers cette région , vers la Syrie pour briser l’axe de la résistance et détruire la Syrie, le seul pays arabe qui menace le projet sioniste.

Jamais on n’a assisté à une chose pareille même en Afghanistan !  On leur a offert tous les moyens militaires, financiers, logistiques,  médicaux, sans compter l’assistance par satellite.. on a facilité leur transport et leur déplacement, on leur a donné des visas..

Malgré cela, le projet de division qui visait la Syrie a subi des échecs.  Car , le facteur déterminant reste ce qui se passe sur le terrain

La Syrie  lutte, elle tient le coup, elle a des amis et des alliés qui la soutiennent,  elle a résisté face à une guerre universelle. Or, jamais le soutien de ses amis n’auraient porté ses fruits si la Syrie aurait fléchi.. or, la Syrie a réussi à démasquer les takfiris, elle a dénoncé leurs agissements, a poursuivi leurs chefs, les a pourchassé jusque dans leur terroir..

ET donc ceux qui les ont envoyé, constatent aujourd’hui que ces terroristes qu’ils ont envoyé n’ont pas brisé l’axe de la résistance pire, ils craignent leur retour dans leur pays..

Quand à la coalition de l’opposition, elle est noyée dans ses contradictions et ses  illusions, ses liens avec l’ennemi israélien lui ont fait perdre toute crédibilité devant le peuple syrien.  Le soutien des Israéliens le confirment, je ne parle pas d’un soutien médical mais pire d’un soutien militaire  puisque les Israéliens ont bombardé des bases de l’armée syrienne et donc nous avons aujourd’hui une nouvelle zone frontalière   pro-israélienne  qui s’installe en Syrie..

Le danger que représente ces organisations islamiques est certes réel mais la Syrie se renforce, la Syrie avance  dans les réformes populaires , elle avance dans la réconciliation et l’unité, elle avance dans les élections présidentielles et  l’axe de la résistance avance tout autant ..

C’est pourquoi, tous les efforts sont déployés par les groupes armés takfiris  pour saboter les présidentielles et empêcher le  peuple syrien d’aller voter en masse , de s’exprimer ..

Ainsi par exemple, l’EIIL ou Daech a décrété une fatwa prohibant le droit de vote pour les Syriens qui ne vivent pas uniquement dans des régions sous leur dominance mais  pour les Syriens qui vivent dans des régions  sous leur feu.

Le voilà le modèle des USA qu’ils veulent imposer en Syrie, un modèle qui veut empêcher un Syrien d’exercer son droit démocratique celui  de voter pour son président, n’importe lequel !

Tel est le véritable défi, permettre au peuple syrien d’exprimer son choix , mais même cela est prohibé chez Daech ..

Souvenez-vous en 2006 , Rice a parlé du projet d’un nouvel Moyen-Orient, sa bataille était au Liban, cette copie du projet s’est effondrée face à la résistance et à l’armée libanaise.

Aujourd’hui, la deuxième copie de ce projet est en Syrie, la bataille se déroule en Syrie où le peuple, l’armée et l’état luttent contre sa réalisation.

Au début de la crise, tous ont parié sur la chute de la Syrie en quelques mois, mais la Syrie  a résisté  et quand tous les scénarios seront dévoilés, tous les peuples de la région applaudiront la Syrie quand ils réaliseront ce qu’elle a évité à la région comme désastre. Tout comme ceux qui ont comploté contre elle, ils regretteront et remercieront la Syrie .

De même au Liban, tout ceux qui nous ont critiqué pour notre intervention en Syrie, ils nous remercieront certainement pas en public mais en privé  or, déjà certains l’ont exprimé..

IV- la situation au Liban

Concernant la question présidentielle, il fait traiter la période à venir avec délicatesse car elle est sensible. Il faut préserver son calme et agir avec sagesse afin de garder  la paix civile et la stabilité sécuritaire et permettre à ceux qui négocient de poursuivre leurs efforts et d’avancer.

Ce qui prime c’est de déployer tous les efforts nécessaires afin de réduire la durée pour élire un président qui puisse assurer la stabilité, qui jouisse d’une véritable représentativité populaire, et capable de rassurer les diverses forces politiques.
Or, il y a de sérieuses négociations entre le CPL de Aoun et le courant du Futur et ces pourparlers sont engagés depuis un certain temps.

Or, ce qui s’est passé récemment, c’est qu’on a présenté un candidat de défi pour couper la route au candidat sérieux.  Selon mes informations provenant de diverses sources, le but était de ne pas parvenir à élire un président durant la date prévue, soit avant le 25 Mai. Pour l’autre partie, le but était de tenter de prolonger le mandat présidentiel. ET, on a offert toute forme de propositions alléchantes pour pouvoir prolonger le mandat présidentiel.

On a présenté un candidat de défi tout en sachant que ce candidat ne sera jamais nommé président mais juste pour faire croire que la seule solution pour éviter un vide présidentiel était le prolongement.

Ce projet a échoué et vous nous avez accusés de chercher le vide présidentiel.

Nous assumons vos accusations  mais ce qui est importe c’est que les gens se dirigent vers des élections sérieuses..

Nous sommes ouverts et nous voulons un président le plus vite possible mais nous refusons le prolongement.

Nous ne voulons pas charger le futur président plus qu’il ne puisse supporter, voire nous ne demandons pas un président qui soutienne ou qui protège la résistance. Car, c’est la résistance  qui protège le pays, c’est elle qui  défend l’état,  qui défend sa souveraineté..

Nous sommes modestes tout ce que nous demandons c’est un président qui ne complote pas contre nous ou qui ne nous poignarde pas dans le dos.. Et cette option existe..

Sur le plan interne, nous avons le  dossier des salaires et nous souhaitons que les salaires des soldats libanais et ceux de l’université soit traiter indépendamment des autres salaires.

Il ne faut pas ajourner le règlement de cette question,  ne sacrifiez pas les gens pour un président alors  que nous cherchons un président pour les gens..

Chers compatriotes, ayez confiance en vos capacités et vous enregistrerez des victoires contre l’ennemi israélien et feraient échouer  le projet américain qui vise l’axe de la résistance..

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share