Oradour-sur-Glane : la contre-enquête de Vincent Reynouard

Suite à l’abandon des charges contre un soldat allemand présent le jour du drame d’Oradour-sur-Glane par la justice allemande et relayée à outrance par la presse mainstream, nous vous invitons à vous pencher sur l’analyse des faits et des documents par Vincent Reynouard sur la prétendue vérité avancée par le camp vainqueur et aussitôt encensée comme thèse irréfutable par le propagandiste Fernand Nathan.

Pour avoir contesté le dogme sur les événements d’Oradour-sur-Glane, la cour d’appel de Limoges a condamné Vincent Reynouard en juin 2004 à vingt-quatre mois de prison, dont six ferme, pour apologie de crimes de guerre, en raison de la réalisation et de la diffusion d’une cassette vidéo intitulée Tragédie d’Oradour-sur-Glane : 50 ans de mensonges officiels. La Cour de cassation a cassé cet arrêt, les faits reprochés ne constituant pas une apologie de crimes de guerre, mais une contestation de crimes de guerre, laquelle n’est pas réprimée par la loi.

Le combat continue…

Image de prévisualisation YouTube
0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share