Plan de guerre israélien contre la Syrie?!!

a36ea8ebc56d330f0eb41ad90f490e15_LIRIB- « Asserla » est le nom d’une opération militaire qui aurait du être déclenchée

contre la capitale syrienne Damas non pas depuis la Jordanie voisine ainsi que le prétendent ces jours-ci les médias mais bel et bien depuis les hauteurs du Golan occupé par Israël. selon Al Nashra qui y consacre un article, « le Hezbollah et les commandants de l’armée syrienne ont compris depuis longtemps l’importance stratégique de la bataille de Qalamoun et ils savent qu’il s’agit d’une bataille dirigée avant tout contre le régime sioniste et ses intérêts. quant à Israël, il comprend lui aussi l’importance de cette bataille qui devrait déboucher sur la chute de Yabroud d’où d’ailleurs des messages sans cesses envoyés par Tel -Aviv au Hezbollah via des canaux arabes, lesquels messages menacent la résistance de riposte, si celle-ci « s’empare » de Yabroud. le raid israélien contre les collines de Nabi Cheith dans la vallée de Békaa a envoyé en ce sens  un pré casus belli israélo-golfien au Hezbollah. mais qu’est-ce qui se passe en ce moment à Qalamoun? en dépit des avertissements sionistes, les soldats de l’armée nationale arabe ainsi que les combattants du Hezbollah mènent de violents combats pour éliminer les alliés takfiris d’Israël , ceux du front Al Nosra, , du front islamique, et de Ahrar al Chaam .or ces terroristes constituent l’échine dorsale d’Israël dans la bataille qu’il appelle  » bataille de Damas » ou « mère des batailles ». les succès militaires de l’armée arabe syrienne et de ses alliés iranien, hezbollahis et russes sur tous les fronts sont francs bien que les médias mainstream veuillent à tout moment les mettre en doute. mais la campagne anti Assad n’enlève rien de ce qui est la réalité sur le terrain des combats . d’où un changement « apparent » de plan du côté de l’axe américano-arabo -sioniste : les stratèges de la guerre ont décidé de lancer la fameuse bataille non pas depuis le Golan mais depuis la Jordanie . or la Jordanie, en dépit des informations évoquant son implication directe dans les opérations militaires , va en rester au stade d’une simple appuie logistique, la vraie bataille devant être déclenchée depuis les hauteurs du Giolan car le Golan est plus proche de la capitale syrienne que Daraa. Quelques 60 kilomètres séparent le Golan de Damas alors que la capitale syrienne est située à 90 kilomètres des frontières jordaniennes, si on passe par Daraa. Depuis que la crise sévit en Syrie, on ne cesse d’évoquer le rôle des takfiris libanais et leur ingérence dans la guerre contre la Syrie. les commandants militaires d’Assad disposent sans doute de larges renseignements sur les dangers que représenteraient le maintien de la présence des terroristes à Yabroud pour le Liban en général et ses régions du sud en particulier. il y a deux semaines, l’armée syrienne a lancé une vaste offensive contre la localité de Yabroud , une offensive qu’elle a remportée , fortifiant de la sorte les frontières libanaises contre tout attaque éclaire de la part des terroristes takfiris. donc le point de départ de la future bataille contre Damas ne sera pas la Jordanie vu les craintes d’Amman de toute ingérence anti syrienne directe et la possibilité qu’il y a à ce qu’un tollé soit déclenché en Jordanie contre les politiques bellicistes du roi. une guerre réveillerait des centaines de cellules takfiries dormantes qui guettent en Jordanie l’occasion de se manifester puis de se proliférer. pour la Syrie et le Hezbollah le point de départ de la future bataille anti Damas serai Israël . le régime sioniste tenterait effectivement de créer une zone tampon sur ses frontières avec la Syrie , une décision qui remonte à 2013 quand les américains ont compris ne plus pouvoir éliminer Assad par la voie des armes. une récente réunion sécuritaire à Washington à laquelle prenaient part les Etats Unis, Israël, la France et l’Arabie saoudite et la Grande Bretagne et évidemment Israël, ce dernier a été autorisé à livrer une quantité importante de missiles Law aux terroristes takfiris , missiles achetés par les pétrodollars saoudiens . Après cette réunion, le régime sioniste s’est mis à brouiller les communications entre les différentes unités de l’armée syrienne depuis les hauteurs de Harmoun et ses environs. les démineurs sionistes ont déminé les régions frontalières pour faciliter le transit des terroristes takfiris via ces régions. Israël s’est désormais pleinement engagé aux côtés des takfiris pour renverser Assad ..
Source :

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share