Pourquoi la France cache-t-elle le nombre de ses soldats capturés en Syrie ?

Depuis que la France s’est impliquée militairement en Syrie, envoyant sur l’ordre US ses militaires dans le nord-est et l’est de ce pays, et qu’un certain nombre de ses soldats se sont fait arrêter par les forces syriennes, une question revient sans cesse : à quand la fin du tabou des « militaires français » capturés en Syrie ?

Des sources bien informées avancent le nombre de 300 militaires français détenus par l’armée syrienne et qui pourraient servir de monnaie d’échange au cours de futures négociations.

Une première information sur la capture de militaires français en Syrie date de la fin de l’année 2012. Et pourtant ni les sources syriennes ni les sources françaises n’ont abordé le sujet explicitement. De plus, Damas n’a jamais diffusé d’images de captifs français emprisonnés sur son territoire.

En France, un black-out total est maintenu sur le sujet, les médias ne l’évoquant jamais et le plaçant sous l’étiquette « secret défense ». En effet, le pouvoir n’ose pas informer l’opinion publique du « sort des prisonniers de guerre » qui se sont fait arrêter dans le cadre d’une guerre menée à l’insu même des Français !

Cependant, il aura fallu le travail effectué par des journalistes syriens, qui sont parvenus à retrouver la trace de près de 300 militaires français retenus par le renseignement syrien.

Pour ce dernier, « ces militaires envoyés combattre l’État syrien » sont classés aux côtés de ces autres « brebis égarées » que les services secrets français ont recrutées, formées puis envoyées en Syrie sous label « takfiriste ».

Selon des sources syriennes, le sort de ces « prisonniers de guerre » européens aurait même été évoqué au cours d’entretiens Assad/Poutine, Assad ayant confirmé à son homologue que son pays détenait secrètement des centaines d’agents et de militaires britanniques, français, émirats, israéliens, saoudiens et turcs et qu’il était hors de question de les libérer.

Un premier deal franco-syrien conclu au terme des négociations secrètes menées en 2013 et 2014 entre Damas et Paris aura été marqué par la trahison de Paris. Assad, floué, s’est ravisé.

Pour Damas, la France est considérée comme un des principaux soutiens au terrorisme sur le territoire syrien et Assad détient des preuves vivantes qui pourront s’avérer fort compromettantes pour l’État français.

Source: PressTV

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Une réflexion sur « Pourquoi la France cache-t-elle le nombre de ses soldats capturés en Syrie ? »

  1. A ALEP, PALMYRE, RAQQA…, HYPOCRISIE, LARMES DE CROCODILES, MENSONGES ET MANIPULATIONS, DE LA PART DES CRIMINELS* QUI ONT CREE ET ARME LE TERRORISME de A à Z.

    * TOUTEFOIS, DEPUIS ILS PERSISTENT ET ILS PERSISTERONT, AUSSI LONGTEMPS QU’ILS EN AURONT LES MOYENS.

    EN CONSEQUENCE, DEMASQUE, RECONNU, NOMEMMENT DESIGNE, COMBATTU ET BATTU, LEUR SYSTEME DOIT DISPARAITRE POUR TOUJOURS DE NOTRE FORMIDABLE PLANETE, POUR ETRE REMPLACE PAR UNE TOUTE AUTRE SOCIETE, LAQUELLE, NE PEUT ETRE QU’ACTIVEMENT APPROUVEE ET ATTENDUE PAR LES PEUPLES !
    Mise à jour du 23/10/16

    LE TERRORISME EST SUR LE POINT DE TOMBER A ALEP !

    Comme partout doit tomber le terrorisme, et en conséquence, comme doit aussi tomber le système exploiteur destructeur des ressources de la planète et de la vie, lequel ayant engendré et armé le terrorisme dans toutes ses versions, persiste en cherchant à le répandre dans le monde !

    Mais lesquels ont donc pu constituer des armées terroristes qui soient au top de l’horreur et de la criminalité, équipées, et ça continue, d’armement au top, de stratégies au top…? Elles rappellent le nazisme, tiens tiens ! Mais lesquels ayant misé sur le nazisme ? Lui avaient permis d’émerger, d’exister, de se répandre, pour nuire ô combien* ? Nous avons affaire toujours au même système, en cours de mondialisation, qui par les pires moyens, les guerres, coloniales incluses, dont celles horribles contemporaines, et le terrorisme dans toutes leurs variantes, s’empare, accapare, exploite et détruit, les ressources et la vie.
    Pour ceux qui pensent ou qui cherchent à faire croire qu’il s’agit de notre espèce, mettons le sujet sur la table et étudions sérieusement et à fond la question !

    Effectivement, par les moyens de la guerre et du terrorisme dans toutes leurs variantes, le capitalisme s’empare et accapare, exploite et détruit les ressources de la planète et la vie. Ayant engendré une société criminelle, facteur de déchéance de l’humanité, il a outrepassé et bien au-delà son temps !

    * Souvenons-nous ! Certains avaient débarrassé la planète du nazisme, qui avait été mis en selle, rappelons cette réalité, par les sus nommés, lesquels avaient plus que trainé leur patte, avant de s’engager partiellement dans le combat. A retenir : A l’issue de la guerre, ils ont pu protéger des nazis notoires, et même permettre à des troupes nazies, de se maintenir après la guerre, avec leurs armements et leurs cadres nazies (voir à ce sujet dans les mémoires du Maréchal Joukov, qui chef sur le terrain des armées soviétiques, avait cosigné avec les alliés la reddition des nazis).

    2/3 A notre époque, les homologues de ceux de l’époque, ne pouvant être autres, sont strictement les mêmes ! La preuve, ils ont récidivé et ils persistent avec acharnement, ils ont par exemple, créé, armé, et pratiqué le terrorisme dans
    toutes ses versions. Et ils persistent, et enfonceront le clou, autant et aussi longtemps, qu’ils en auront l’espace de liberté !
    Leurs horreurs du passé, sont confirmées par celles au présent, ils sont une espèce porteurs d’un système, en voie de disparition, ceci bien évidemment sous certaines conditions** qui doivent être examinées sérieusement et à fond.
    Une bataille, plusieurs batailles perdues ne préjuge pas qui gagnera la guerre, qui faisant rage sur tous les fronts, doit être gagnée par les peuples !

    ** Une condition également incontournable, exige que les peuples, trouvent et mettent en selle, au mieux, partout et sans plus perdre le temps, leurs enfin propres leaders et organisations politiques*** ; ce qui exige une maturité populaire qui permette une rencontre avec ces leaders, lesquels existent, mais surtout potentiellement, dans le contexte présent.

    Les organisations politiques à venir, exigent une maturité populaire accrue, elles incluront des organisations incontournables Marxistes ( Marx, Engels, Lénine) !

    ***Les primaires ont le vent de la 6ième colonne en poupe !

    Mascarades attributs du pouvoir personnel*, elles masquent les pratiques d’individus* et de partis, qui ne se bagarrent entre eux, que pour la place et le bakchich, la plupart agissent pour le pire dans pratiquement tous les domaines, dans l’intérêt exclusif du capitalisme, en conséquence, à l’encontre de l’intérêt général, des populations et de chacun.

    *https://www.google.fr/#q=Sarkozy+homme+de+la+CIA+%3D+Juppé%C3%A9+homme+des+Bilderberg

    http://www.urantia-gaia.info/2011/06/08/revelations-sur-les-banques-suisses-et-les-bilderberg/

    La syrie a été agressé par la pratique terroriste incluse, par au moins 80 EtatsA, dont l’Etat français, couvert par tous les partis :
    https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=Les+dirigeants+d%E2%80%99au+moins+80+pays+apr%C3%A8s+tant+de+Nations%2C+de+peuples%2C+de+dirigeants+agress%C3%A9s%2C+s%E2%80%99en+sont+pris+%C3%A0+la+Syrie+d%C3%A8s+2011%2C+par+la+pratique+terroriste+incluse
    A : Dans tout Etat, la nature des relations entre les composantes de la population, et les composantes politiques des dirigeants de l’Etat*, cette nature doit-être comprise par la population, qui en doit en tirer les enseignements.
    3/3 Le bât blesse où ? Observons : Si les dirigeants politiques, appartiennent à divers partis, ceux-ci ont pour point commun, d’être tous adeptes du capitalisme. Droite, gauche, leurs variantes dont les débris du PCF, leurs dites extrêmes* comprises, FN et gauchistes tels Mélenchon-Tsipras.
    * Dites extrêmes car c’est le capitalisme et nul autre , qui accapareur exploiteur destructeur des ressources et de la vie sur terre, est extrémiste ! Ce qui est le fondement de la nécessité de sa disparition !

    Par sa nature profonde, le capitalisme dévoyant systématiquement les progrès accélérés des connaissances et de la science, partout s’empare et accapare, exploite et détruit les ressources de la planète et la vie, il y déploie les pires moyens, dont la guerre et le terrorisme dans toutes leurs variantes, guerre et terrorisme qui n’émanent que de lui.
    Il doit être compris également, que les guerres et le terrorisme**, découlant exclusivement du capitalisme, n’ont jamais eu et qu’ils ne peuvent avoir la moindre validité pour les peuples. Le seul combat incontournable fondamental qui vaille, est celui pour en finir définitivement avec le capitalisme. Ce combat devant impérativement être associé, avec l’objectif de construire une toute autre société, impérativement avec les peuples pour les peuples !

    ** Les milliers d’engagés de nos pays vers les djihads, EI…, proviennent essentiellement d’une jeunesse à la dérive, victime d’une société en perdition, pour causes de plus en plus évidentes ! Ils ne sont autres que victimes et armes du capitalisme. Similitude avec les guerres capitalistes de tous ordres, qui ont toujours pris leur chair à canon dans la population.
    A notre époque, il crée et utilise surtout des mercenaires et des terroristes ! Ce qui ajoute à la nécessité absolue de sa disparition.

    Il est évident que le combat pour en finir avec le terrorisme, doit être mené, or, il ne peut pas l’être par le capitalisme, puisqu’il est exclusivement, source, armateur et forcément praticien, direct ou indirect, du terrorisme.
    Ceux qui combattent le terrorisme, pour seulement s’en protéger, ne font donc qu’un pas, important certes, mais seulement un pas ! Que sont mes camarades devenus !

    UN AUTRE MONDE EXISTE, INCONTOURNABLE,
    IL EST A LA PORTEE DE L’HUMANITE.
    ALLONS Y,
    RETROUSSONS NOS MANCHES ET SECOUONS NOS NEURONES !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*