Quand Black M chantait pour Maître Kev Adams

arton39356-f2bdb

Le clip de rap siono-compatible qui efface le « dérapage antisémite »

Le 14 octobre 2015 sort le film Les nouvelles aventures d’Aladin, médiocre comédie communautaire « française » où le légendaire Arabe est incarné par « l’humoriste » Kev Adams. En une semaine, le million d’entrées est dépassé. Pour finir à près de six millions (simillon, simillon !) fin décembre.

 

Mais la chanson du film, confiée à Black M, fera encore mieux. Le rappeur rendu célèbre grâce au centenaire de Verdun (auquel in ne participera finalement pas) effectue un rap sur lequel se greffe le héros du film. Le duo atteint vite des scores monstrueux : 30 millions de vues après trois semaines de mise en ligne, et près de 80 millions aujourd’hui. Une rampe promotionnelle phénoménale, qui dépasse largement le public français. À se demander si quelqu’un n’est pas intervenu avec une « machine à clics » ! Ce serait le pompon. Mais en matière de culture populaire, avec un public français américanisé à outrance, tout est possible, même le pire. Donc on range notre scepticisme. Même si on se souvient que les notes du film avaient été truquées sur Allociné…

 

Attention, le mot interdit est prononcé à la 12e seconde, dans cette chanson sortie un mois avant le film (dans cette affaire nationale, la chronologie a une importance redoutable) :

 

Traité d’antisémite par la LICRA belge pour une reprise de Doc Gynéco (le rappeur sarko-compatible qui a malheureusement croisé la route de Christine Angot), Black M peut désormais prouver son philosémitisme en exhibant à ses juges ce CV musical siono-compatible. Ouf, on a frôlé la correctionnelle !

 

Le clip des Nouvelles aventures d’Aladin :

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share