Renversement spectaculaire ! La tentative de déstabilisation en Irak vient de faire Flop. Est-ce la fin des révolutions de couleur ?

Cette journée du 8 septembre 2018 sera notée à l’encre rouge par l’histoire de ce pays. En effet, aujourd’hui les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et Israël derrière, ont perdu virtuellement la partie d’échecs en Irak. La mini « Tentative de Déstabilisation Orange  » (TDO) tentée par la CIA, le Mossad et l’argent corrupteur saoudien et émirati a été mise en échec et mat complet dont les manifestations vont se faire jour durant les prochains jours. Comment ?

La TDO qui a commencé par surfer depuis une semaine sur les manifestations sociales qui duraient depuis deux mois, a pris ces dernières 48 heures un tour violent caractéristique de ce genre d’opérations à savoir l’injection de provocateurs parmi les manifestants pacifiques. D’abord les Snipers sont entrés en action à la fois contre les manifestants et contre les forces de l’ordre pour provoquer le clash entre eux et installer une crise profonde et irréversible. Exactement comme cela c’était passé en Tunisie et en Egypte en 2012.

Ensuite les provocateurs se sont attaqués aux sièges de partis politiques anti Abadi, à des locaux du Hachd Chaabi et au Consulat d’Iran à Basra. De la part de Mac Gurk (l’envoyé spécial américain chargé de diriger l’opération de prise du pouvoir par Abadi) ce fut l’erreur. Ce soir, devant le parlement, le gouverneur de Basra accuse le chef de la police de Basra d’être corrompu et d’avoir laissé faire les provocateurs. Ce responsable avait été récemment parachuté à ce poste par Abadi, comme en prévision de ce qui est en train de se passer.

Là où il y a corruption, le colonel Sabhane et l’argent saoudien ne sont pas loin.

Mais le plus important c’est que ce soir il y a eu un renversement des alliances qui va ruiner complètement les plans américano-saoudiens. Ce soir a été annoncée l’alliance du mouvement Sairoune de Moqtada Sadr avec Al Fath (l’aile politique d’Al Hachd Chaabi). Le changement d’alliance de Moqtada Sadr (connu pour sa versatilité politique) qui appuyait l’homme des Américains Abadi, n’est explicable que par l’existence de directives discrètes mais fermes du chef religieux chiite Ali Sistani.

Demain, le gouvernement Abadi va être démissionné et Sairoune et Al Fath étant le groupement parlementaire majoritaire, vont pouvoir nommer le premier ministre sorti de leur rang et ce sera très probablement Al Fayad l’ex-chef du Hachd Chaabi. Ironie du sort et imbécilité de la part de Mac Gurk qui a soufflé la décision à son agent Abadi, Al Fayad a été démissionné par le PM sortant Abadi il y a seulement 48 h.

Un autre événement majeur a eu lieu ce soir, qui va avoir un impact capital sur la suite du drame qui se joue actuellement dans un Irak saigné à blanc par Bremer et par Daesh. En effet, ce soir le vrai patron de l’aile militaire du Hachd Chaabi, Al Mouhandiss (l’Ingénieur), a calmement déclaré lors d’une conférence de presse tenue à Bagdad qu’à partir de demain le Hachd va descendre dans la rue à Basra.

Selon Al Mouhandiss, le Hachd va assurer la sécurité de la ville et des biens, mais aussi celle des manifestants pacifiques qui réclament des droits citoyens. En clair, bye bye les agents provocateurs, les Snipers et les ados qui, pour 50$, s’en vont lancer des Cocktails Molotov. Al Mouhandiss a froidement déclaré lors de la conférence de presse que le Hachd était prêt à assurer la sécurité de Bagdad aussi et qu’aucun putsch militaire ne pourra réussir.

Al Mouhandiss n’a pas la réputation de bluffer ou de dire n’importe quoi. Le bonhomme a été le vrai maître d’œuvre de la défaite des Américains et de leur instrument Daesh dans Al Anbar et à Mossoul. De toute façon les généraux de l’armée irakienne (ils ne sont plus nombreux) qui travaillent pour la CIA ou les Saoudiens sont repérés depuis longtemps et peuvent être neutralisés à tout moment.

Le Dessous des Cartes

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*