Réseaux pédocriminels – Revue de presse : Septembre et octobre 2018

images (1)

Par manque de temps, la revue de presse a été interrompue. Mais, en cette rentrée tourmentée, j’ai décidé d’en refaire au moins une. Au programme toujours: des peines minimalistes, une solide omerta autour de l’Eglise, des pervers qui exploitent leurs enfants sur le net, des parents protecteurs désemparés, des victimes pas entendues, des lois complètement ineptes, des politiques à côté de la plaque. On a aussi, et c’est à noter, des mineures consentantes à des rapports vraiments malsains avec des types bien plus âgés, et la généralisation des « atteintes sexuelles » pour remplacer les qualifications de viols. 

 

Cette petite revue de presse n’est pas exhaustve, mais elle est assez complète quand-même sur les questions de pédocriminalité. Elle a au moins le mérite de faire apparaître les problèmes systémiques en la matière, que ce soit sur le plan judiciaire, législatif, et dans une moindre mesure sur le plan social.

Pour avoir fait ce genre de revue de presse il y a quelques années, je dois dire que la situation ne s’est pas du tout améliorée, et qu’on a même l’impression du contraire.

Ames sensibles, se munir d’une bassine.

 

SEPTEMBRE

2018-11-16 23_01_15-_En Francia me ven como una criminal; si regreso me sacarán a mis hijos_ - 01_093 septembre

▶ ARGENTINE : Une mère française se réfugie en Argentine

  • Un journal national argentin parle d’une maman qui a quitté la france avec ses deux enfants. Le père ayant demandé la garde, il l’a obtenue et les enfants devaient rentrer seuls chez lui en france, début septembre. Dans cet article, la maman raconte un père /conjoint pervers et manipulateur, puis pédophile, et la fuite pour préserver ses fils de 6 et 8 ans. « En France ils me voient comme une criminelle », explique-t-elle, « si je rentre ils vont prendre les enfants et je ne pourrai plus les voir« , dit cette maman. L’article explique qu’elle est venue en Argentine, pensant ne pas être extradée, et qu’il y a des attestations de psychologues en france et en Argentine qui confirment les propos des enfants. Une expertise conclut que les probabilités que les faits soient réels sont « très élevées ». L’article suggère même les exceptions à l’application de la convention de La Haye, sur laquelle se base la france pour exiger le retour des enfants: la situation de menace sur l’enfant (JAMAIS invoquée dans notre république bananière). La maman a quant à elle été condamnée 12 mois de prison fermes pour soustraction de mineurs.

▶ Essonne: Le récidiviste drogue et viole un mineur

  • Un infirmier pédophile de 33 ans a drogué un gamin de 11 ans qu’il a embarqué chez lui et qui heureusement pour lui a pu s’échapper. L’individu est un récidiviste, déjà condamné (et pourtant, pour se faire condamner, dans ce pays, faut vraiment y aller…) « Il a déjà été condamné en 2009 à Sarreguemines (Moselle) pour agression sexuelle sur mineur et détention d’images pédopornographiques. Et a depuis l’interdiction de s’approcher et d’entrer en contact avec des mineurs. » 

 

7 septembre

▶ PAYS-BAS : Du contrôle mental aux Pays-Bas ?

  • Un article de MK-Polis évoque le livre d’une ancienne mannequin, qui dénonce un système de programmation de certains top molels dès le plus jeune âge, de type MHK Ultra. Elle écrit notamment que « En 2018, l’Union Européenne a préparé d’importantes mesures pour légaliser et normaliser la pédophilie et décriminaliser en Europe les relations sexuelles avec les enfants. Le principe d’un âge minimum a déjà été abandonné par plusieurs pays européens. Dans ces pays, on autorise les adultes à avoir des rapports sexuels avec des enfants de tout âge. Ils ne seront pas poursuivis pour viol si l’enfant victime est incapable de prouver qu’il y a eu « menace, violence, contrainte ou surprise« . Ces propos sont ceux d’une militante anti-pédophile hollandaise, ex victime d’abus rituels, aujourd’hui collée en hôpital psychiatrique. Elle tente d’alerter sur le système pédophile qui s’implante en Europe notamment, à cause des pédophiles qui nous dirigent.

 

2018-11-16 23_40_42-Le père accusé de violer son fils et de le livrer à des pédophiles _ FranceSoir9 septembre

▶ BELGIQUE : Un fonctionnaire de la justice prostitue son fils

  • Un pédophile qui exerce des fonctions « importantes » dans la justice passe en correctionnelle alors qu’il a violé son fils et l’a livré au cours de « voyages » à d’autres pédophiles, aurait forcé une autre victime a avoir des « relations sexuelles  » avec son fils, et détenait 280.000 contenus pedopornographiques…

 

10 septembre

▶ Niort : Une session banale de cour d’Assises

  • Sur 3 viols jugés dans cette session de la cour d’Assises, deux sur mineures de moins de 15 ans. « Lundi 17 et mardi 18 septembre : viol commis sur une mineure de moins de 15 ans dans le Thouarsais, du 17 juin 1988 au 31 décembre 1991. Déjà condamné en 2012 par le tribunal correctionnel de Niort pour des faits d’agression sexuelle, un Loudunais de 72 ans est soupçonné d’avoir violé à plusieurs reprises une mineure dans sa voiture et chez elle : il était un ami proche de la famille de la partie civile, aujourd’hui âgée de 41 ans. Le mis en examen comparaît libre : il n’a jamais fait de détention provisoire dans ce dossier. Son avocat, plaidera l’acquittement. Un huis clos est envisageable« . Mercredi 19 et jeudi 20 septembre : viol sur une mineure de moins de 15 ans le 11 janvier 2017. « Un natif de la région parisienne âgé de 38 ans prendra place sur le banc des accusés : incarcéré depuis sa mise en examen, il reconnaît les faits qui se sont déroulés à son domicile aux dépens de la victime, 5 ans à l’époque, une copine de sa propre fille. [Il] était alors alcoolisé.  Là aussi, les débats pourraient ne pas être publics. »

 

13 septembre

▶ Meaux : Un pédophile qui bénéficie du laxisme pro-pédophiles

  • videoblocks-haunted-doll-flicker-burnt-face-a-wicked-doll-moving-its-burnt-eyes-and-mouth-looking-at-the-viewer-and-following-him-until-everything-is-dark-handheld-travelling-shot-halloween-C’est parce qu’il est contrôlé avec de fausses plaques d’immatriculation que les flics ont fouillé dans son portable et trouvé une vidéo pédoporno avec sa fille de 5 ans. En 2010 il avait déjà été « condamné » pour des agressions sexuelles. Et deux plaintes d’autres enfants contre lui avaient été CLASSEES SANS SUITE. « L’enquête est confiée à la Sûreté départementale de Seine-et-Marne, qui va découvrir l’ampleur du calvaire vécu par la fillette, placée dans une famille d’accueil, abusée tous les dimanches, à l’occasion des visites de son père. Les enquêteurs ont également ressorti les plaintes de deux autres enfants, qui avaient fait l’objet de classements sans suite.« . Là il a pris 20 ans sans peine de sureté apparemment donc il sera dehors dans 10 ans grand maximum.

 

14 septembre

▶ Une petite bombe dans un rapport des services judiciaires:

 

2018-11-16 23_58_42-Rennes_ L'Etat condamné pour déni de justice après les viols répétés d'une fille17 septembre

▶ « Justice » : L’Etat condamné pour son inaction malgré plusieurs alertes

  • L’Etat est condamné pour n’avoir rien fait afin de protéger une mineure victime de viols répétés, malgré moult alertes. C’est une première: la nullité absolue du système de protection des mineurs en danger (sévices sociaux / « justice ») est enfin pointée du doigt: « La victime aurait dû être placée. De 2002 à 2005, elle a été violée à de multiples reprises par un ami que ses parents hébergeaient à leur domicile. » Le pédocriminel a seulement été condamné en 2018, à « 30 ans ». Les parents aussi, toujours pas pour association de malfaiteurs ni actes de torture et barbarie, bien sur, mais pour avoir obligé leur fille à se taire afin de se protéger et de protéger le pédo. Au passage la victime explique que les auditions de mineurs c’est du grand n’importe quoi, surtout quand ils sont toujours à la garde de leurs bourreaux. Dans Le Parisien: « Par deux fois, des enquêtes ont pourtant été ouvertes par la gendarmerie… Quand on m’a interrogée, j’étais petite, j’avais tellement peur de René (NDLR : son père), de leurs violences à tous les deux, que je ne pouvais rien dire. Je savais que, sinon, j’allais me prendre une bonne gifle en sortant. Une fois, ils ont même organisé une sorte de sketch, la veille d’une audition, pour être sûrs que je réponde bien aux questions. Après, pour me récompenser, ils m’ont emmenée chez Mc Donald’s… La seconde fois, c’était chez Flunch.« 

 

18 septembre

▶ Ecosse : Un réseau pédophile dirigé par un ancoen militaire ?

  • Un ancien soldat, mais toujours pédophile, aurait mis en place un réseau pédophile à Edimburgh. Il vient de prendre 12 ans pour les viols de 6 mineurs. Mais l’une des victimes a déclaré que plusieurs fois, quand elle avait 8 ans, il l’a amenée dans un appartement où il y avait 5 types qui l’ont violée aussi. Les types ont donné du cash au pédophile, un dénommé David Scott. Une des victimes l’avait dénoncé en 1997 mais cela n’a mené à rien.

2018-11-17 00_07_12-Pédopornographie _ Bernard Dejager, 89 ans, rattrapé par ses démons _ - Le Point▶ Un vieux pédophile :

  • A 89 ans, Bernard Dejaeger est apparemment toujours un fervent pédophile. Sera-t-il encore soutenu par les pseudo intellectuels parisiens? Selon Le Point, « Son domicile situé en Seine-Saint-Denis a été perquisitionné la semaine dernière. La police y a trouvé des documents à caractère pédopornographique, notamment des vidéos. Une information confirmée par le parquet de Bobigny. À ce stade de l’enquête, on ignore s’il est bien le propriétaire de ces documents. Selon une source judiciaire, son habitation était régulièrement squattée. » En 1977 il avait déjà passé quelque temps en prison pour « avoir eu des relations sexuelles » avec des mineurs de 13 et 14 ans, affaire qui avait entraîné une lamentable pétition dans Le Monde, lancée par un autre pédophile revendicatif, Gabriel matzneff, signée notamment par Jack lang, mais aussi par Jean-Paul Sratre, Francis Ponge, Louis Aragon, Gilles Deleuze, Philippe Sollers, Adré Glucksmann, René Schérer, Bernard Kouchner et bien d’autres militants pédophiles ou à tout le moins pro-pédophiles.

 

20 septembre

▶ SUISSE : Une affaire hallucinante

  • Le pédophile de 24 ans agresse et viole 8 gamins sous la menace, il oblige certains à vendre du shit pour lui et prend 1 an ferme. Il fait appel et ça passe à 6 mois, puis il fait appel et un expert déclare qu’il a compris et ne recommencera pas: il a un sursis total… « Dans certains cas, c’est sous la menace d’un pistolet que des garçons d’une dizaine d’années ont subi attouchements, fellations et sodomies. A l’arrivée, le Suisse de 24 ans s’en tire avec du sursis et 100 fr. d’amende. En tout et pour tout, le jeune Vaudois n’aura passé que treize jours en prison dans le cadre de sa détention préventive« .

▶ Prostitution de mineure

  • Un homme et une femme ont été arrêtés pour avoir prostitué une mineure de 17 ans en 2013. La jeune femme a porté plainte il y a quelques semaines seulement. Apparemment, au moins une autre mineure était victime de ce duo. « L’homme, qui a assuré ne pas connaître l’âge de la victime, a été mis en examen pour viol sur mineure. La femme pour complicité de viol et proxénétisme aggravé« 

 

21 septembre

▶ Morbihan : L’inspecteur de l’ASE drague et harcèle des mineures.

  •  Un inspecteur de l’Aide Sociale à l’Enfance est mis en examen pour avoir ades abus sexuels sur des mineures qu’il suivait, et incarcéré pour les avoir harcelées. « Un inspecteur de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), mis en examen pour viol sur mineure de plus de quinze ans, depuis le 20 juin vient d’être écroué, selon Ouest France ce vendredi. Il n’a pas respecté les obligations auxquelles il était astreint et son placement sous contrôle judiciaire a été révoqué. Il était notamment notifié à cet homme, également soupçonné de harcèlement envers quatre autres mineures et d’appels malveillants répétés jusqu’en avril dernier, qu’il lui était interdit d’entrer en contact avec l’une ou l’autre des plaignantes« .

 

2018-11-17 00_29_43-Layla Leisha abduction_ Plea for Shem Leisha to hand himself in _ The Courier-Ma22 septembre

▶ AUSTRALIE : Le père dénonce un réseau pédophile autour de la maman.

  • Un père avait les autorités aux trousses depuis 4 ans pour avoir enlevé sa fille et a été attrapé. Cet homme déclare qu’il veut la protéger parce que la justice ne fait rien, qu’elle met ces affaires sous le tapis et que les parents doivent se mettre hors-la-loi pour protéger leurs enfants. Il dit que sa fille a été embarquée dans un réseau pédophile qui impliquerait la police fédérale australienne, la police spécialisée dans la protection des mineurs du Queensland, les services de protection de l’enfance, les francs-maçons et de nombreux avocats. Selon ce père, la mère de l’enfant aurait une relation avec un inspecteur en chef qui faisait des photos pédopornos de sa fille. Il accuse aussi plusieurs membres de la famille.

 

24 septembre

▶ Calais : Rien que de très banal à Pédoland

  • Un type de 34 ans est accusé de viol sur sa fille de 5 ans. « mais rapidement les enquêteurs vont faire la lumière sur d’autres faits de même nature et des faits d’agression sexuelle sur d’autres enfants du couple, séparé depuis. L’ex-compagne du Calaisien est également poursuivie pour ne pas avoir dénoncé ces actes perpétrés par son compagnon de l’époque. » Mais encore: « Les policiers découvrent rapidement que le suspect a déjà été mis en cause dans plusieurs affaires d’agressions sexuelles sur mineurs et qu’il avait été « lui-même victime de violences sexuelles par son père alors qu’il n’avait que 7 ans ». Le père a d’ailleurs été condamné à deux ans de prison en 1994 après avoir avoué des agressions sexuelles sur son fils et sa fille. » Ambiance inceste sur fond d’alcool, on connait le tableau. Donc il a été « mis en cause » mais on devine que les plaintes ont été « classées sans suite », comme sait si bien le faire cette « justice » qui ne sert décidément qu’à protéger l’ordre établi.

2018-11-17 00_38_59-Un viol jugé aux assises - La Presse de Vesoul - Opera▶ Vesoul : « Un viol jugé aux Assises ».

  • Sans déconner? Ca devient tellement rare que c’est devenu une info en soi… et que ça mérite même un titre. Peu d’éléments dans l’ « article » (si on peut appeler ça comme ça) mais on sait que ça se passe en france: « actuellement libre mais sous contrôle judiciaire, [il] sera accusé d’un viol commis sur un mineur de 15 ans depuis le 1er janvier 2001 jusqu’au 30 juin 2003. » Le stagiaire était beurré: il y a probablement plusieurs viols vu la période d’infraction…

 

25 septembre

▶ BELGIQUE / Pédoland

  • Le type viole et filme les abus sur au moins 5 mineurs. Il est envoyé en correctionnelle après qu’une petite ait écrit sur un papier : « Papa m’a photographiée toute nue. Il m’oblige à sucer son zizi. » Pour la première fois je lis que « les psychiatres estiment qu’une thérapie ne ferait que renforcer leur perversité et leur permettrait de se perfectionner pour éviter d’être pris en récidive« , a grondé la substitut ».

▶CHILI/ALLEMAGNE: Le « médecin » Nazi et pédophile évite la prison

  • Le bras droit du leader de colonia Dignidad, une secte de nazis réfugiés au Chili, où des abus sexuels graves et divserses maltraitances ont eu lieu durant plus de 30 ans, échappe à la prison en Allemagne où il s’est planqué, alors qu’il a bien été condamné au Chili! Et on vient encore nous faire des commémorations sur les 2 guerres mondiales! « La justice allemande a annoncé mardi 25 septembre son refus d’emprisonner un ancien médecin allemand de la Colonia Dignidad, la secte d’un vétéran nazi au Chili, malgré sa condamnation dans ce pays pour complicité de viols d’enfants. » Autre précision au passage : cette secte avait collaboré avec Pinochet, et un certain nombre d’opposants y ont probablement été tiorturés et éliminés.

 

26 septembre

▶ Sa fille l’ « aguichait »… 

  • En 2011, une jeune femme porte plainte contre son « père » pour des viols répétés entre 2001 et 2003, quand elle avait 13-14 ans. « C’est à cet âge que la jeune fille, qui ne connaissait alors pas son père, aurait décidé de renouer avec lui. Quelques mois après leurs retrouvailles, il « aurait commencé à abuser d’elle (…) chez sa belle-mère, au domicile d’une tante ou encore à l’hôtel ». » En garde-à-vue le pédo nie en bloc, puis admet des « attouchements« . Et selon lui (c’est la même défense que les curés pédophiles), « c’était du 50-50; c’était elle qui demandait, qui aguichait« . Evidemment. Comment n’y a-t-on pas pensé avant? Mais au procès, il se rétracte et n’avoue plus rien. « Dans sa déposition, la victime présumée, qui ne s’est pas présentée au premier des deux jours consacrés au procès, a dénoncé des actes de pénétration, des fellations ou encore des masturbations réciproques. Elle a notamment donné des détails anatomiques de son père », a souligné le quotidien. Elle a notamment décrit avec précision les tatouages de son père ainsi que son sexe circoncis, dû à une éphémère union avec une femme de confession musulmane en 2001.« 

 

27 septembre

▶ Tahiti : 4 ans pour avoir permis 600 viols sur sa fille.

  • Une mère proxénète qui a livré sa fille au grand-père, oncles, cousins etc. pendant des années prend… 4 ans de prison. Donc en réalité elle en fera 2 grand maximum. Elle l’a aussi livrée à des inconnus pour 1500 F. La mère se fait passer pour une débile au procès, mais elle a très bien su dissimuler les faits, encaisser l’argent et contraindre sa gamine. A chaque fois que des cas sociaux font leur numéro la justice passe l’éponge parce qu’ils seraient trop cons… Mais ce n’est PAS une excuse. Même les débiles connaissent la différence entre le bien et le mal.

 

2018-11-18 13_58_22-28 septembre

 L’ex n°1 de la Fédération Française de Tennis avait une « relation sordide » avec une mineure.

  • Jean-Pierre Dartevelle, dentiste à Montbéliard et conseiller régional LR de Franche-Comté, ex président de la fédération française de tennis jusqu’en 2017, a été perquisitionné mais laissé libre (en france on n’enferme pas les pédophiles, quand-même), suite à une « relation sordide » avec une mineure. Agée aujourd’hui de 18 ans, elle a porté plainte. Et devinez quel est le chef d’accusation? Pas « viol », pas « agression sexuelle », mais « atteinte sur mineure ». Car en france c’est bien connu: les mineures sont consentantes.

▶ BELGIQUE : La correctionnalisation, toujours…

  • Le type de 30 ans viole la soeur de sa compagne âgée de 12 ans au début des faits, qui ont duré TROIS ANS… Il « risque » 5 ans. En Belgique on est libérable au tiers de sa peine et en-dessous de 2 ans de prison les peines sont aménagées. « En 2014, cette dernière aurait tenté d’en parler avec sa maman, qui ne l’a pas crue au départ. «La maman a préféré aller demander des comptes directement à l’agresseur qui a nié les faits », a indiqué le juge lors de l’audience, ce jeudi matin. En août 2016, la maman de la victime repère des messages suspects du prévenu sur le GSM de sa fille. «Les messages ne laissaient planer aucun doute quant à la relation qui unissait le prévenu à sa victime, a affirmé le procureur du roi. Dans ceux-ci, le prévenu indiquait “ fantasmer ” sur la jeune fille. Il lui implorait ensuite de répondre à ses messages. La maman a déposé plainte contre l’agresseur de sa fille, embarrassée de ne pas l’avoir crue la première fois.» » Evidemment, le pédophile « nie en bloc ». Ces ersatz n’avouent jamais.

 

42771032_2135867573104001_1359971565730529280_n29 septembre

▶ Bretagne : Un Tro Breizh pour alerter sur la situation des enfants victimes d’abus sexuels

  • Une grand-mère accomplit un tour de Bretagne à pieds pour défendre la cause des enfants victimes de pédophilie. Partie le 1er septembre de Molraix avec un sac de randonnée, Martine Barosco Le Luc avait déjà fait 550 km à la fin du mois, dormant chez l’habitant. Son combat: demander une meilleure prise en charge des enfants victimes, et sensibiliser les gens mais aussi les médias et les autorités à ce probléme bien réel. Nous avons tous suivi ses pérégrinations, sous le soleil et aussi sous la pluie : « Au fil du chemin, elle raconte avoir fait des « rencontres sensationnelles » et avoir porté ici et là son message « de soutien aux victimes de la pédophilie ». Histoire, dit-elle, d’ « éveiller les consciences. Je ne voulais pas marcher pour rien. Je voulais servir une cause »« , expliquait l’association « Le monde à travers un regard ». Son Tro Breizh (tour de Bretagne, via Nantes évidemment) s’est achevé le 26 octobre après avoir parcouru 1.000 kilomètres. Un grand bravo à elle et merci pour les enfants!

 

30 septembre

▶ Une histoire qui a bien failli rester discrète…

  • … mais qui a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux… Un inspecteur de l’Aide Sociale à l’Enfance de (ASE) de Vannes, poursuivi pour avoir eu une relation sexuelle avec une mineureet accusé par de jeunes adultes de les avoir « harcelées » (sic.), est remis en liberté. Il est quand-même mis en examen pour « viol sur mineure » et peut faire pression sur ses victimes, mais aucun problème pour les juges. « Le viol aurait été commis lors de l’année 2017 et le harcèlement et les appels malveillants sur des jeunes majeures sous contrat avec le département, entre octobre 2017 et avril 2018, a précisé Laureline Peyrefitte, procureure de Lorient. » Il avait été laissé libre, puis mis en taule il y a quelques semaines pour ne pas avoir respecté les termes du controle judiciaire, et est donc très vite libéré de nouveau. « Mis en examen le 20 juin et incarcéré, il a été remis en liberté le 7 septembre par décision de la chambre de l’instruction de Rennes après appel de son placement en détention provisoire. Le juge des libertés et de la détention du TGI de Lorient avait d’abord ordonné le placement en détention provisoire, précise Le Télégramme, car il aurait enfreint certaines règles, entrant notamment en contact avec les plaignantes.« 

 

OCTOBRE

44500805_1388707341265349_3048665291048353792_n1er octobre 

▶ Mères porteuses et trafic de bébés

  •  La campagne de com’ pro-GPA de Fogiel. Ce type écrit un livre pour défendre son point de vue mercantile sur l’exploitation du corps des femmes et la vente de bébés, et les médias sont d’une complaisance rare. Le pompon étant son (trèèèèès long) passage chez Ruquier qui lui a servi la soupe sans contradictoire. Le but? « Ouvrir le débat sur la GPA ». Mais NON on n’ouvre pas le débat sur la GPA. Fogiel est hors la loi et devrait aller en prison pour trafic d’êtres humains. On ne doit pas accepter le commerce de bébés, conçus pour la vente! On ne doit pas accepter la marchandisation des femmes et des enfants pour le simple plaisir de types à fort pouvoir d’achat.

 

2 octobre

▶  Le pédophile n’était pas le bon… 

  • Une enquête est menée dans un cas de viol sur une fillette de 4 ans, sur laquelle des « blessures » d’agression sexuelle ont été constatées. La petite a accusé son instituteur, qui nie les faits. MAIS pour une fois, une analyse ADN a été réalisée sur des vêtements de la petite. Et l’agresseur s’avère être « de la lignée paternelle ». J’ai déjà vu ce genre de cas de figure: l’enfant est bien victime, mais dénonce un étranger au lieu du proche qui est le vrai coupable. Dans ce cas précis, « Pour expliquer la présence de cet ADN sur les vêtements de l’enfant, les parents auraient alors expliqué qu’un transfert était intervenu fortuitement entre plusieurs vêtements dans la panière à linge familiale« . Bref, on n’est pas près d’avoir des aveux. Mais en temps « normal » l’affaire aurait été classée après les dénégations de l’instit.

2018-11-18 14_07_06-Gardaí quiz 12 people as part of ongoing investigation into 'paedophile ring' -▶ IRLANDE : Une affaire de réseau pédophile qui traîne

  • Une douzaine de personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une affaire de réseau pédophile à Munster. Mais comme toujours en Irlande, on n’a quasi pas d’info sur l’enquête, les faits reprochés, les accusés. Il s’agit de la suite d’une enquête lancée plus tôt cette année, où 5 femmes et 6 hommes ont été arrêtés pour avoir violé leurs enfants mais ont été relâchées sans poursuites. Une vingtaine de victimes avaient pourtant été identifiées, âgées de 0 à une dizaine d’années. L’affaire semble très sensible et la justice a mis le secret total sur l’instruction. Les personnes arrêtées étaient en contact, de plusieurs familles issues de la même région. Les abus auraient eu lieu sur plusieurs générations.

 

3 octobre 

▶ Assises – Nevers: Encore un winner

  • « Un Neversois de 63 ans est convoqué pour répondre de faits de tentatives de viols incestueux, viols incestueux et agression sexuelles incestueuses sur trois victimes, mineures de 15 ans au moment des faits. Deux d’entre elles étaient, à l’époque, les filles de ses compagnes successives. En juin 2015, la première victime, alors âgée de 37 ans, dépose plainte contre le compagnon de sa mère de l’époque, qui entre 1985 et 1989 – elle avait alors entre 8 et 12 ans – l’aurait sexuellement abusée. Les faits ne seraient arrêtés qu’à la séparation du couple. L’accusé est placé en garde à vue puis mis en examen le 23 septembre 2015. » Si la police n’a pas cherché d’autres victimes, celles-ci se sont fait connaitre: « L’instruction judiciaire révèle d’autres victimes. Une femme se présente spontanément au commissariat de Nevers. Elle émet alors des doutes sur des faits dont aurait été victime sa fille. Elle confie l’avoir laissée en garde chez sa mère, à l’été 2015, dont le compagnon du moment n’était autre que l’accusé. Après les vacances, elle aurait trouvé sa fille changée, relevant des troubles du comportement et beaucoup de pleurs. Elle a alors 4 ans et demi. Se manifeste ensuite la troisième victime, 33 ans aujourd’hui. Lorsqu’elle avait 10 ans et jusqu’à ses 15 ans, elle aurait régulièrement été gardée par le violeur présumé, ami de sa mère. Les abus sexuels décrits sont les mêmes. » Combien d’années d’impunité, combien de victimes au total pour ce pédophile?

2018-11-18 14_11_31-Agresseurs sexuels_ le psy pour échapper à la prison - L'Express▶ La question stupide du jour, dans L’Express

  • « Pour réduire la peine prononcée, des harceleurs arguent au tribunal d’un suivi psy. Tactique ou vraie prise de conscience?« . Alors qu’on sait très bien que la pédophilie ne se « soigne » pas, un pédo ou violeur qui déclare se faire « soigner » aura une peine allégée. « Dans les affaires de viol ou d’agression sexuelle, les magistrats posent désormais systématiquement la question au prévenu : Etes-vous suivi ? Par qui ? Un psychiatre ? Un psychologue ? A quel rythme ? L’accusé hoche la tête, donne quelques détails. » Comme nos magistrats ne savent pas reconnaitre les pervers, ça marche très bien: « Le raisonnement des magistrats est simple. Pour eux, reconnaître les faits, les accepter et s’engager dans un processus thérapeutique est signe que l’on est prêt à s’amender, avec un moindre risque de récidive« . ET LE PIRE: l’article conclut avec le mythique « 6% » de récidive des pédophiles! C’est incroyable, alors que 85% des plaintes finissent à la poubelle et qu’à peine un crime sur 10 fait l’objet d’une plainte, il est IMPOSSIBLE d’évaluer le taux de récidive des agresseurs sexuels puisque ce sont les crimes les plus impunis de france (excepté peut-être, mais cela reste à voir, la délinquance financière et la corruption des politiques).

 

5 octobre

▶ ANGLETERRE : Echec total des sévices sociaux.

  • Une fillette qui avait survécu à des violences sexuelles a été placée par les services de la protection de l’enfance chez un père d’accueil pédophile. Le couple n’avait pas été formé ni validé par l’administration pour accueillir des enfants. Les abus ont duré des années, puis elle a porté plainte dans les années 2000 été retirée à cette famille. Mais c’est seulement quand elle est devenue adulte que le type a été renvoyé devant le tribunal, après que « de nouvelles preuves » soient apparues…

6 octobre

▶ BELGIQUE / PEDOLAND : Du sursis pour des viols sur mineures. 

  • Ce n’est pas une blague : le type est accusé de viols sur plusieurs années par une victimedevenue majeure, puis par deux autres fillettes. « Une des victimes avait déposé plainte contre le prévenu en 2015 après avoir atteint sa majorité. Elle avait révélé avoir été violée à de multiples reprises par le compagnon de sa marraine entre ses 6 ans et ses 12 ans. D’autres faits avaient ensuite été dévoilés par deux autres fillettes. L’ensemble des faits s’étaient déroulés entre 2002 et 2012. Il s’agissait principalement de scènes imposées par le prévenu aux fillettes dès leur plus jeune âge et durant plusieurs années. Il s’agissait aussi de faits d’attentats à la pudeur « . Il prend… 5 ans de SURSIS.

c94bac2_7JETzkwzba5Pdllqhp9ODJUG (1)▶ Une question fort pertinente, dans Le Monde :

  • « Lutte contre les violences sexuelles : la justice est-elle à la hauteur ? » Et de préciser que « Le contraste entre la hausse des plaintes depuis un an et une décennie de chute des condamnations interroge sur la capacité du système judiciaire à terrasser ce fléau.(…) Comment expliquer, alors, qu’en France en dix ans le nombre de condamnations pour viol a chuté de 40 % et celles pour agression sexuelle de 20 % ? Les magistrats s’en étonnent eux-mêmes » (s’ils écoutaient un peu les associations et moins les lobbys pédophiles on n’en serait pas là). Ils disent que ce n’est pas un problème législatif, que les lois existent. On va dire que oui en grande partie, à part cette question de l’âge de non consentement. Mais j’aimerais bien savoir quels dysfonctionnements ils pointent… Je n’ai pas accès à tout l’article, si quelqu’un l’a je suis preneuse!

▶ Orne – Assises : Enorme !

  • Ce père de famille a été reconnu coupable de viols sur ses deux enfants de 6 et 4 ans et a même avoué des pénétrations digitales, avant de se rétracter. Les deux enfants, séparément, ont décrit les mêmes faits. En première instance, il a pris 10 ans, puis a fait appel, et comme il nie et que c’est manifestement la parole de l’adulte contre celle des enfants, sa « peine » est ramenée à 3 ans. En appel, « les faits de viol n’ont pas été retenus » et le type a simplement été condamné pour « corruption de mineur« .

 

7 octobre

▶ Arrivées au commissariat, 4 victimes sur 10 ne portent pas plainte !

  • Une info piochée dans InterStats, les stats du ministère de l’Intérieur … L’écrasante majorité des victimes de violences sexuelles (86 %) ne font pas le déplacement au commissariat ou à la gendarmerie pour signaler les faits qu’elles ont subis. Celles qui font le déplacement renoncent 4 fois sur 10 à déposer plainte. Au final, seule une victime sur douze (8 %) déposerait formellement plainte auprès des forces de sécurité.

 

8 octobre 

▶ Le ténor du barreau échappe au tampon « pédocriminel »

  • Encore un « séducteur » (synonyme de sale pervers dans le langage « médiatique ») tombé de son piédestal: « Sidney Amiel, ancien ténor du barreau de Chartres, ex-avocat de 68 ans, comparaîtra libre devant les assises des Hauts-de-Seine. Il est en effet sorti de prison près de deux mois jours après le verdict de son premier procès en juin 2017 et a été placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de l’appel. Il a été condamné en première instance à 10 ans de prison pour un viol et des agressions sexuelles. Son procès en appel commence ce mardi 9 octobre. » Sa belle-fille l’avait déjà accusé d’attouchements quand elle était mineure, le traitant de « pervers ». « Sidney Amiel, ancien avocat très respecté spécialiste du droit social, avait pour sa part crié au « complot policier, professionnel et antisémite » » MDR…

15243367▶ Assises – Angoulême : Encore des viols pour remplir la cour d’assises

☑️ « L’accusé est libre, sous contrôle judiciaire depuis le mois d’avril 2012. À partir de cet après-midi et jusqu’à demain soir, il sera jugé par la cour d’assises de la Charente pour des « viols avec plusieurs circonstances aggravantes, commis sur son neveu et sa nièce, dans les années 80. Pour ces faits anciens, révélés après plusieurs années, l’homme n’a jamais été placé en détention« . Ah tiens, et pourquoi? Les faits « anciens » sont moins graves?

☑️ « La semaine prochaine, les jurés devront examiner un dossier de récidive de viols commis sur un mineur de 15 ans et récidives d’agressions sexuelles imposées à un mineur de 15 ans. L’accusé, un ancien militaire calédonien engagé dans la marine, aujourd’hui âgé de 35 ans, est accusé d’avoir abusé d’une fillette, âgée de six ans, dans la nuit du 1er de l’An 2010. La plainte pour agression sexuelle a mis un peu de temps à être instruite. Le 28 novembre 2015, il aurait violé la petite fille de ceux qui l’hébergeaient. La fillette était alors âgée d’à peine sept ans. » Ca veut dire quoi « un peu de temps »? Le temps de récidiver? « Deux jours plus tard, l’homme était écroué. Lundi et mardi prochains, il sera jugé en récidive légale. En 2007, il avait été condamné à cinq ans de prison par la cour d’assises du Finistère, pour un viol commis en 2004. Des faits qui avaient mis fin à son engagement militaire« . Nous voilà rassurés…

☑️ « À partir de mercredi, un couple sera jugé pour des viols commis sur un petit garçon, âgé d’environ six ans au moment des faits qui souffrait de troubles importants. L’auteur était le compagnon de la maman. Il est incarcéré depuis décembre 2015. La jeune femme comparaîtra elle aussi, accusée d’avoir participé aux viols et pour corruption de mineur« .

 

2018-11-18 14_59_19-Charleroi_ le couple de pédophiles filmait les viols de leurs enfants, des peine9 octobre

▶ BELGIQUE / PEDOLAND : Peines assez lourdes pour les parents proxénètes
  • Une fois n’est pas coutume, un couple de pédocriminels belges prend 18 et 10 ans de prison (+ mise à disposition du tribunal pendant 5 et 10 ans c-à-d que s’ils ne sont pas gentils en prison ils feront jusqu’à 5 et 10 ans de plus). « Ce sont quelques mots gribouillés par une petite fille de 9 ans sur un bout de papier qui ont attiré l’attention de sa mère. « Papa m’a photographiée toute nue. Il m’oblige à sucer son zizi et mon frère aussi. » Les deux violaient une série d’enfants et filmaient le tout pour le diffuser sur le web: « lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert une horrible collection de plusieurs dizaines de milliers de fichiers photos et vidéo mettant en scène Guy et une série de mineurs issus de son giron familial. » La nouvelle « compagne » lui a carrément livré ses propres enfants du coup elle prend 10 ans. Le type a aussi « dragué » une gamine de 11 ans (selon les juges français elle serait donc « consentante »), et lui a même fait signer un « contrat de soumission » : « son corps devait lui appartenir totalement, elle devait s’installer chez lui, y vivre nue, se marier avec lui et lui faire des bébés qu’ils devaient élever… pour pouvoir en abuser ! (…) Au total, cinq victimes mineures ont été identifiées mais plusieurs majeures n’ont pas souhaité se constituer parties civiles à l’audience du tribunal correctionnel de Charleroi.« . Eh oui, la justice est tellement à côté de la plaque que même quand on vient les chercher, certaines victimes refusent d’entamer une procédure. Et on les comprend.

10 octobre

▶ SUISSE: Les pédos loin des enfants
  • 135300-135220La Suisse va interdire aux « pédophiles » de travailler avec des enfantsà vie, à partir du 1er janvier 2019. Cela pourrait sembler une évidence, mais c’est une première et en france cela n’est toujours pas en débat, loin de là. Ceci dit, il faut bien-sûr que elsdits pédophiles aient été condamnés pour qu’on puisse les empêcher de fréquenter les mineurs dans un cadre professionnel ou bénévole. « L’idée de cette loi, l’une des plus sévères d’Europe visant les auteurs d’abus sexuels, avait été approuvée par 63 % des Suisses, lors d’un référendum, en 2014. Malgré le large soutien de la population, la proposition de loi était restée dans les tiroirs pendant quatre ans en raison de réticences du gouvernement à créer un automatisme entre une condamnation et l’interdiction à vie« .
11 octobre
▶ Evreux:  L’ex mineur prostitué paie à son tour des mineurs pour des actes sexuels.
  • Le tout, jugé en correctionnelle. Le dénommé Frédéric Devouassoux, animateur périscolaire de 34 ans, a déjà été « condamné » en 2015 pour « exhibition sexuelle ». Quelques mois plus tard il est attrapé pour détention de pédopornographie, et en regardant dans son téléphone les policiers trouvent des conversations sexuelles avec des gamins de 12 ou 13 ans. « Les adolescents étaient âgés entre 12 et 14 ans au moment des faits. Le pédophile est en contact permanent avec eux sur les réseaux sociaux et par SMS. Contre rémunération, il finit par obtenir d’eux des fellations. Il se masturbe aussi devant eux en voiture ou chez lui. Dans les échanges de textos découverts, il propose 50 € pour une fellation et 200 à 300 € pour une relation complète. Quand ce n’est pas de l’argent, c’est un ordinateur portable, une tablette numérique ou un téléphone portable qu’il leur offre« . Le pédocriminel reconnait quelques faits mineurs, tout en expliquant que « Moi-même je me suis prostitué avec des hommes plus âgés que moi pour payer mon héroïne. Pourtant j’étais d’accord « . Il a pris 7 ans, et en fera certainement moins de la moitié enr aison de la préventive.
12 octobre 
2018-11-18 16_02_24-'Fred West' rape couple victim's concern over evidence - BBC News
▶ ANGLETERRE : Un couple de sexagénaires violeurs de mineures
  • Ce petit couple du troisième âge, selon une de leurs victimes, faisait partie d’un réseau pédophile. Cette personne s’étonne que ses plaintes déposées dans les années 70 et 80 aient disparu. Peter et Avril Griffiths ont été condamnés le mois dernier pour des viols de mineures. De nouvelles informations sont parvenues aux autorités depuis, pointant des relations du couple avec des policiers, lors du procès une femme a évoqué une partouze sur un bateau en présence de policiers, au cours de laquelle elle a été violée et menacée par ces types qui disaient « être la loi ». Cette femme avait rapporté les faits à la police au début des années 2000, fournissant notamment une photo où elle pose topless avec le couple Griffith et citant d’autres pédocriminels actifs dans le même réseau. Tous ces éléments avaient disparu lors du procès de 2018, a-t-il été constaté. Au final, on a dans cette histoire plus de 30 ans d’impunité, et des victimes qui auraient pu être épargnées. En 2004 la police a reçu de nouvelles preuves mais aucune poursuite n’a été menée. Une autre victime réclame des investigations sur le lien entre le couple Griffith et un autre couple, des serial killers et violeurs, Rosie et Fred West, qui fréquentaient également Barry Island et la ville de Bristol et sont toujours passés pour des prédateurs isolés.

▶ Compiègne – Correctionnelle : Le papy pervers attirait des jeunes

  • Il visait principalement, selon certains journaux, des enfants de familles défavorisées à son domicile, pour les agresser. Il est question de sept garçons âgés de 6 à 12 ans dont certains font partie de l’entourage familial du pervers, et de faits commis entre 2006 et 2013. Chez lui, c’était le paradis pour des ados: cigarettes, jeux vidéos, un peu d’alcool, des entrées au parc Astérix, et puis le pédophile leur demandait de toucher son sexe, les tripotait et demandait que les garçons le sodomisent. Au tribunal, le vieux a crié au « complot », un moyen de défense classique chez les pédocriminels. « Le prévenu avait fait l’objet de signalements de la part de son entourage, intrigué par ces jeunes qui passaient le voir de manière régulière« . Seulement 6 ans de prison ont été requis par le parquet.

Maman est debout

13 octobre
▶ Maman est debout !
  • Un collectif de mamans « désenfantées », c’est-à-dire à qui la justice a retriré leurs enfants, tente de sensibiliser les autorités à l’ineptie de très nombreuses procédures judiciaires. Vous pouvez les suivre sur leur page facebook. Le collectif Maman est Debout a aussi lancé une pétition, un manifeste, pour demander la prise en compte des victimes dans ces affaires « familiales » où la parole d’un type, même violent, vaut 10 fois plus que celle des mères et des enfants réunis. Notamment à cause d’expertises mensongères ou complètement bidons,d e rapports d’éducateurs incompétents qui sont parfois illégaux, de distorisons des faits et d’exonération totale des « pères » (sauf bien-sûr quand il s’agit de pères protecteurs, cela arrive!).
14 octobre 
▶ Fin de la traque des pédos sur Internet.
  • Pour une fois, un membre du gouvernement ne dit pas une ineptie ou un mensonge : Belloubet « reproche au Sénat d’affaiblir la lutte contre la pédopornographie« . D’ailleurs, le Sénat est à l’avant garde de la lutte pour les droits des pédophiles en france (refus d’un âge de consentement par exemple), c’est à se demander combien il y en a dans ses rangs. En effet, on apprend que la commission des lois du Sénat veut que seuls les faits punis de plus de 3 ans de prison puissent faire l’objet d’une enquête sous pseudonyme par la police. Comme la diffusion et le téléchargement de pédoporno n’est généralement punie que de peines dérisoires de sursis, ces délits et crimes ne passeront plus dans le scope. On était déjà très mauvais dans ce domaine, on va réussir à faire pire.
16 octobre
▶ Un message de SOS les Mamans :
  • « Aujourd’hui nous défendrons les mères et leurs enfants une fois de plus en nous rendant à l’Assemblée Nationale pour donner notre avis sur la réforme de la justice et l’ignoble article 18*. Dans celui-ci chaque non-représentation d’enfant quel que soit le motif se verra imposer des astreintes financière et la possibilité pour le plaignant de faire récupérer les enfants par une procédure policière à sa seule demande. En face de nous on va devoir se taper SOS Papa, SOS exclusion parentale, et l’UNAF qui est pro SOS Papa. Ausecours les pervers.😣 » AUTRE MESSAGE du 18/11/2018: « cette fois-ci c’est le groupe enmarchefr qui veut nous imposer la résidencealternée sous l’impulsion de la Latombe + Astreintes pour NPE« 

2018-11-18 18_16_43-Repéré par le FBI, il gérait des sites de pornographie infantile depuis l’Oise -▶ « Bien inséré », il gérait des sites pédopornos depuis l’Oise

  • Le pédo, discret, était actif sur le Darknet (cette partie du web qui n’est pas du tout censurée ni contrôlée, mais où se passent 95% des infractions). Et évidemment, ce ne sont pas les flics français qui l’ont trouvé, mais « une fondation spécialisée »(ce serait interdit en france), qui a refilé les infos aux autorités. « Cet homme avait été, dans un premier temps, repéré par une fondation spécialisée dans la traque des pédopornographe sur Internet. Cette dernière a signalé les agissements présumés de cet internaute aux policiers américains du FBI et à la police australienne. « Le mis en cause a fait l’objet d’une surveillance par des services de police étrangers, confirme Florent Boura, le procureur de la République de Beauvais. Quand ils l’ont localisé en France, ils ont transmis l’information à Europol puis à la police judiciaire française qui travaille sur ce dossier depuis plusieurs mois. »
17 octobre
▶ Lyon – Assises : Deux jeunes femmes courageuses ont levé le huis clos
  • C’était le procès de leur géniteur pédophile, à Lyon, et elles ont voulu alerter l’opinion publique sur l’inceste. Jusqu’au bout il a nié, crié au « complot familial »… Ca a commencé dès leurs 5 ans, il a demandé à l’ainée de « montrer » à la cadette comment elle devait faire avec « papa ». « « Dès que je rentrais de l’école, je savais ce qui m’attendait. Il me disait « ce soir, tu vas me faire plaisir », témoigne douloureusement Lucie. Ses jambes tremblent. On lui apporte une chaise. »« Il me disait qu’il voulait être le premier et que c’était normal de faire mon éducation. Histoire de ne pas être nunuche avec un garçon ». Un scénario qui se répète « deux à trois fois par semaine »« . Sous emprise, la mère qui travaillait le soir n’a jamais rien vu, elle n’a rien soupçonné. Elle dit : « A l’extérieur, il était un homme sympathique, souriant, serviable. On faisait tous bonne figure. On donnait l’image d’une famille parfaite. Personne n’aurait compris« .

▶ Le sénat rejette la commission d’enquête sur les abus dans l’Eglise

  • Etonnant (je plaisante!), après les députés, ce sont les sénateurs qui ont rejeté la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire. Evidemment, ce n’est pas pour protéger les curés pédophiles et la réputation de cette institution moribonde, mais pour d’obscures « raisons techniques ». Mais pour se rettraper, ils tentent de proposer un machin totalement inutile et surtout complètement inoffensif : « Afin de ne pas donner l’impression de se désintéresser du sujet, les sénateurs de droite ont brandi une proposition de compromis. A l’invitation de Philippe Bas, ils ont voté en faveur de la mise en place d’une mission d’information qui s’intéressera plus largement à la prévention de la pédophilie dans les institutions accueillant des enfants« .
19 octobre
▶ A l’école, la petite fait « comme à la maison avec papa« .
  • De 2012 à 2016 le père viole ses filles. Elles et leurs frères sont placés en 2016 parce que le couple sur endetté n’arrivait plus à payer l’électricité. Âgée de 8 ans l’aînée a eu récemment des comportements sexuels avec ses camarades de classe, ce qui a poussé une institutrice à lui poser des questions. La petite a alors expliqué dit qu’elle faisait « comme à la maison avec papa« . Les faits ont donc certainement continué après 2016.

2018-11-18 17_26_38-Faits divers _ Un homme de 66 ans accusé de viol par sept membres de sa famille20 octobre

▶ Rennes – Assises : Le papy viole sur plusieurs générations.

  • C’est une histoire de famille: sept personnes accusent le papy, sur deux ou trois générations, de viols répétés. Toujours dans le silence, imposé par le pervers. « La première victime s’est manifestée le 20 août dernier. Il s’agit de l’une des filles du suspect. Âgée de 30 ans, elle a décidé de sortir du silence : elle a déclaré aux enquêteurs avoir subi des viols de la part de son père entre 5 et 15 ans. (…) Pourquoi parler maintenant ? Parce que son fils de 10 ans « lui a révélé que son grand-père l’avait caressé ». Le point de départ d’une succession de révélations puisqu’une autre fille du suspect a évoqué des faits similaires. Suivie par deux cousines, une demi-sœur et même la belle-sœur du sexagénaire« .

 

21 octobre

▶ Tribune pour l’imprescriptibilité des viols sur mineurs

  • Une tribune publiée par une psychologue clinicienne, Marie-Claude Babin, dans le Huffington Post. Toute la tribune, où elle décrit ce que j’appelle le Pédoland, est intéressante à lire. Pédoland, ou la vie en patriarchie, c’est des violences sexuelles minimisées pour assurer l’impunité tout en faisant mine de prendre le problème en considération… « Il existe une « culture du viol » sous-jacente, que l’on pourrait définir comme un refus de conceptualiser les violences sexuelles, d’en reconnaître la réalité, les conséquences, d’entendre celles-ci lorsqu’elles sont révélées. Entendons-nous bien: cette attitude n’est pas seulement celle du violeur, mais de tout notre système« . C’est tout un « système » de retournement, d’inversion, qui fait que c’est la victime qui est passée sur le grill. « En amont, on dénonce avec force et indignation; en aval, confrontés aux faits, on élude, on doute, on classe sans suite, bref, on pratique une forme de complicité passive. Par lâcheté collective, angoisse devant l’impensable, volonté de minorer un problème qui dérange, ou parce que les autorités et les médias subissent à leur insu l’influence du discours de l’agresseur – dominant par nature… La fréquente méconnaissance des mécanismes psychotraumatiques par les différents intervenants – forces de l’ordre, magistrats instructeurs, juges d’assises, avocats, médias et simples observateurs – achève de réduire les victimes au silence. Un silence qui, au fond, arrange bien une société redoutant d’être confrontée à ses failles, à ses démons.« 

 

23 octobre

2018-10-28 12_40_17-Un viol sur mineure requalifié en atteinte sexuelle_ les associations indignées

▶ L’atteinte sexuelle, nouveau mot de la justice pour les viols sur mineures.

1. Les adultes doivent-il protéger les enfants ou en profiter quand ils en ont l’occasion?
2. A quoi sert la justice?
3. A quoi sert la notion de minorité en droit?
4. Cette gamine n’est-elle pas perturbée? Et on revient au 1.

Mais que dit la « justice » ? « selon les magistrats, le « défaut de consentement » de l’adolescente âgée de 14 ans au moment des faits est « insuffisamment caractérisé ». »

25 octobre
▶ Policier pédophile.
  • Heureusement que ce flic pédophile est aussi stupide: il a filmé les viols et a donc été forcé d’avouer. Et surtout, heureusement qu’on a saisi et examiné le téléphone ou les disques durs du pervers, ce qui est très rare. Il a donc été mis en prison et en examen mercredi pour « viols​ et agressions sexuelles sur mineurs de quinze ans« . Selon Le Dauphiné, « il est accusé de s’en être pris aux deux filles de son ex-compagne, âgées de 11 et 13 ans. C’est l’une d’elles qui a donné l’alerte en racontant les sévices subis à un adulte de son collège.« 

▶ Roubaix : Encore des viols sur mineure requalifiés en « atteinte sexuelle ».

  • 2018-11-18 20_23_36-16 ans de réclusion pour Grégory Mestre, accusé du viol d'un collégion de 11 ansLe type de 29 ans est hébergé chez les parents de la victime, et passe devant les assises pour viol sur mineure et tentatives d’agressions sexuelles. Mais il est aquitté de presque tout et prend du sursis car, selon le tribunal, la victime était top jeune pour consentir « pleinement ». On considère donc que le consement « à moitié » d’une mineure de 14 ans est valable, à Pédoland. « Après trois jours d’audience, le mis en cause a été acquitté des faits pour lesquels il était poursuivi. Il a finalement été condamné à 5 ans de prison dont un avec sursis et mise à l’épreuve de dix-huit mois pour des «  atteintes sexuelles  »« .

▶ 16 ans pour viol d’un mineur sous la menace d’une arme

  • Un pédophile des Ardennes a eu moins de chance. Il avait violé un gamin de 11 ans qui passait dans un parc, sous la menace d’un cutter. Grégory Mestre, 35 ans, a tenté de parler d’acte « consenti » avec ce gamin qui ne le connaissait pas et était vierge. C’est vrai que cet argument a marché à Pontoise, notamment, où une fillette de 11 ans, vierge, a été considérée comme consentante à une « relation sexuelle » avec un parfait inconnu en bas de son immeuble où elle était sortie jouer avec une copine. Quant à Grégory Mestre, « Confondu par son ADN, il sera arrêté un mois plus tard chez ses parents au terme d’une grande chasse à l’homme. Identifié par sa victime, il sera ensuite mis en examen pour “viol aggrav锫 .

 

30 octobre 

▶ Jurisprudence anti-victimes : pas de non-prescription pour amnésie traumatique

  • iid_de_anzeige_puppe_151111_aotwBravo aux juges du Pédoland: Ils viennent de pondre une jurisprudence qui considère que l’amnésie traumatique n’est pas un frein à la révélation des faits qui permet de casser la prescription… « L’amnésie traumatique invoquée par la victime d’un viol commis lorsqu’elle était mineure ne peut être considérée comme constituant un obstacle de fait insurmontable et assimilable à la force majeure ayant pu suspendre le délai de prescription.  » La raisonnement, complètement fallacieux et hors des réalités du trauma, est le suivant: « En tout état de cause, le viol ayant fait l’objet d’une amnésie traumatique de la victime ne peut pas être qualifiée d’infraction occulte ou dissimulée au sens de l’article 9-1 du code de procédure pénale. Celui-ci définit l’infraction occulte comme celle qui « en raison de ses éléments constitutifs, ne peut être connue ni de la victime ni de l’autorité judiciaire ». Or, le viol constitue bien au contraire une infraction qui, par nature, est connue de la victime. « 

▶ Des restes humains au Vatican

  • Au Vatican lors des travaux de restauration d’une annexe, des ossements ont été retrouvés dans une propriété où se trouve l’ambassade du Vatican. Ce qui est étonnant, c’est qu’un lien éventuel avec deux disparitions de mineures en 1983 est fait dans la presse: « La police italienne a été informée et une enquête est en cours pour établir l’âge et le sexe du corps ainsi que la date du décès. Les enquêteurs chercheront en particulier à déterminer si l’ADN de ces restes correspond à celui d’Emanuela Orlandi ou de Mirella Gregori, deux mineures disparues séparément à Rome en 1983. Emanuela Orlandi, fille d’un membre de la police vaticane, avait été vue la dernière fois le 22 juin 1983 alors qu’elle sortait d’un cours de musique. »
▶ Seulement 4 curés en prison
  • 109890491Après trois ou quatre ans de remue-ménage dans l’opinion publique et une légère onde de choc dans l’Eglise, qui reste à ce jour le plus gros réseau pédophile en activité (du moins jusqu’à preuve du contraire), on atteint le chiffre faramineux de « 10 clercs actuellement mis en examen et 4 incarcérés » sur 15.000 au total, selon le Figaro. Pourtant, ce ne sont pas les accusations qui manquent: « entre janvier 2017 et octobre 2018, dix prêtres ou diacres qui faisaient l’objet d’une enquête ont été mis en examen. Par ailleurs, quatre clercs sont actuellement incarcérés pour des faits de violences sexuelles commises sur des mineurs. Et cinq autres ont fini d’exécuter leur peine (prison, sursis, amende, bracelet électronique etc). Entre 2017-2018, 129 clercs ont été mis en cause par un témoignage, un signalement, ou une plainte, mais la proportion de ceux faisant l’objet d’une procédure n’est pas connue. A titre de comparaison, entre 2010 et 2016, 26 clercs avaient été mis en examen, et fin 2016, neuf étaient incarcérés et 37 avaient fini d’exécuter leur peine« .

▶ ESPAGNE : Bientôt l’imprescriptibilité des abus sexuels sur mineurs? 

  • Bien-sûr, cela est totalement impensable en france. On ignore pour quelle raison, nos députés sont incapables de voter des lois réellement protectrices pour les mineurs. En Espagne, donc « Le gouvernement socialiste espagnol a annoncé, lundi 29 octobre, une prochaine réforme du Code pénal pour en finir avec la prescription des crimes et délits sexuels commis sur des mineurs. “Ce qui les mettrait sur le même plan que les assassinats terroristes et les délits de génocide et de crimes contre l’humanité”
0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*