S.Nasrallah: Les tentatives des USA d’éliminer le Hezbollah échoueront

juillet 26, 2015 dans Angleterre, Arabie saoudite, EIIL (Etat Islamique en Irak et au Levant), Entité sioniste, France, Hezbollah, Irak, Iran, Nasrallah (Hassan), Syrie, USA par 13P11

source: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=249786&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a dit s’attendre à un nouveau chapitre de tentatives d’éliminer la Résistance, ou du moins de l’affaiblir, de la part des Américains et des Israéliens, avec l’aide de puissances régionales et de parties locales car d’après lui, « leur seule hantise demeure l’Iran après la conclusion de l’accord nucléaire « .

« Les Etats-Unis demeureront le grand Satan, avant et après l’accord, Nous sommes fiers qu’ils nous appréhendent… Parce que nous défendons notre pays, sa sécurité et sa souveraineté… Nous sommes fiers qu’Israël considère la résistance comme sa menace  », a-t-il clamé lors d’une cérémonie d’hommage rendu aux 180 filles et fils des martyrs, ayant obtenu leur diplôme universitaire, organisée par la fondation Chouhadas (les martyrs)  ce samedi.

Après s’être longuement attardé sur les phases principales de la guerre médiatique et psychologique dirigée contre le Hezbollah depuis plus de dix années, pour ternir son image, altérer ses liens avec ses alliés et entraver ses objectifs, il a assuré : «  Quoiqu’ils fassent, leur tentatives seront vouées à l’échec ».
Et de réitérer que le temps de défaites est révolu à jamais.

Concernant les derniers événements survenus en Turquie, et dans certains pays arabes, où il semble que la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique) a entamé une phase de déstabilisation,  le numéro un du Hezbollah a tenu à rappeler avoir mis en garde contre « ces sauvages et brutes amenés des quatre coins du monde pour renverser le régime en Syrie et changer l’équation en Irak, qu’ils ne tarderont pas à se retourner contre leurs parrains.

« Les pays qui leur ont accordé une couverture vont devoir payer le prix… C’est une vipère qui ne contentera pas de mordre celui qui l’a nourri mais qui voudra l’avaler aussi », a-t-il averti.

Sur le dossier libanais, son éminence a accusé le courant du Futur de vouloir entrainer le Liban vers le vide en refusant de dialoguer avec le Courant patriotique libre sur les revendications qu’il brandit, concernant la crise gouvernementale qui paralyse les prises de décision.

« Le Hezbollah n’est pas un médiateur dans cette affaire. Le Hezbollah est parti pris… Le Futur doit se faire plus modeste et dialoguer avec le CPL pour mettre fin à cette cirse », a-t-il conseillé, mettant en garde contre la démission du Premier ministre, et qui risque d’entrainer le pays vers l’inconnu.

 

Les idées principales du discours

 

Comme pour chaque fois, je vous adresse mes salutations et vous remercie pour votre présence.

L’occasion de notre rencontre est de rendre hommage aux fils et filles des martyrs de la résistance islamique  qui ont atteint cet âge et ce niveau. Cette année, la cérémonie a été baptisée : la génération du martyr Ali Ahmad Yahia

Dans le passé, lorsque je m’adressais aux fils et filles des martyrs de la Resistance, je leur disais que leurs pères avaient choisi de leur plein gré cette voie, en toute foi et piété, pour satisfaire à Dieu, et parvenir à Lui, et qu’ils devaient veiller à préserver leur héritage et cette voie pour atteindre ce qu’ils ont atteint.
La génération des martyrs fils des martyrs

Le martyr Ali Ahmad Yahia est l’exemple parfait de ceux qui ont su préserver le legs de leur père martyr : ce jeune martyr il est le fils du martyr cheikh Ahmad Yahia qui est tombé en martyre le 25 mai de l’an 2000, le dernier jour du retrait israélien forcé du sud du Liban. Le martyre est le label de sa famille aussi bien du côté de son père que de sa mère. Raison pour laquelle il mérite que la  nouvelle génération porte son nom.

Un certain nombre de jeunes combattants ont suivi le parcours de leur père et cette cérémonie voudrait leur rendre hommage aussi.

Sachant qu’un grand nombre des fils de martyrs sont actuellement dans les rangs de la résistance, dans ses différents domaines…

Je prie Dieu d’accepter leur jihad, leur action et leur lutte  dans ce monde et dans l’au-delà

Je voudrais remercier les familles des martyrs qui ont pris soin de leurs enfants. Et en particulier les épouses des martyrs qui sont devenus par la suite des mères de martyr. Sans oublier non plus les grand-pères et les grands-mères aussi…

Je tiens à remercier la fondation du Martyr pour tout le soutien qu’elle a fournit à ces familles, ainsi que tous ceux qui lui ont accorde leur aide, à leur tête la République islamique d’Iran (RII) et tous les autres au Liban ou ailleurs dans le monde et je sollicite Dieu d’accepter leurs actions…

Je voudrais rappeler les recommandations que je réitère chaque année : les fils et fils des martyrs sont responsables, car ils jouissent de l’honneur d’appartenir aux martyrs qui se sont entièrement sacrifié pour Dieu et leur patrie et devraient poursuivre cette voie : celle de la foi, de la piété, du sacrifice, de la lutte, du jihad …
La génération qui vit en sécurité dans une mer turbulente

La première chose qui m’est venue à l’idée lors de planification de cette cérémonie,  a été ce que j’avais pensé le jour de la fête de l’Aïd al-Fitr. Car en ce jour-là d’innombrables familles, dans toutes les régions libanaises la célèbrent dans leurs villages  ou dans leurs villes en toute sécurité, en toute dignité et liberté. Les Libanais ont célébré cette fête alors que l’environnement tout autour du Liban est entièrement tendu et trouble.

Ce jour là,  j’ai pensé à tous les martyrs grâce auxquels cette sécurité a été possible

Ne faut-il pas que tous ceux qui vivent au Liban, que ce soient les Libanais ou les autres se posent la question de savoir pourquoi les Libanais fêtent en toute sécurité cette occasion,  alors qu’ils vivent dans une mer turbulente et plongée dans le sang.. ?

C’est bien sur grâce à Dieu mais aussi au sang des martyrs de la résistance, de l’armée libanaise, des forces de sécurité libanaises, du peuple libanais et palestinien et tous ceux qui  sont tombés en martyre pour que triomphe la résistance et soit consolidée l’équation de dissuasion qui permet de protéger le Liban des deux dangers israélien et takfiriste.

Sans ces sacrifices, ce sang et ces blessés, le Liban aurait-il joui de ce dont il jouit maintenant ?

Chacun devrait se vouer à cette évidence, loin de tout mépris, de toute haine, de toute jalousie. Le But n’étant pas de remercier les martyrs qui n’en ont pas besoin,  mais de remercier Dieu pour ce bienfait, afin qu’il perdure. C’est par le remerciement que les bienfaits perdurent.

La génération qui a vécu les fruits de la résistance
Les medias israéliens parlent maintenant de la 3eme génération de résistants. La génération actuelle est parfaitement confiante dans l’avenir car elle a vu de ses propres yeux le fruit de cette édification entamée par leurs parents.

Quant à la 1ere génération qui a combattu aux tous débuts, elle n’avait aucune vision claire des suites de son action et de sa lutte. Elle avait surtout une foi profonde en la victoire promise par Dieu. Elle était pleine de confiance en Dieu seulement et en sa promesse. Les calculs matériels ne désignaient nullement un tel aboutissement, vu le déséquilibre des forces, et certains taxaient les résistants de folie.

Or la nouvelle  génération croient en la victoire non seulement par foi et par confiance en Dieu, mais parce qu’elle a vu les fruits de cette résistance et les a vécus. Devant elle, s’est concrétisée cette victoire du sang des martyrs, malgré le peu de moyens et de capacités…

Nouvelle campagne contre le Hezbollah : une énième depuis 1982

Depuis 1982, année de lancement de cette résistance, il y a toujours eu une tentative une tentative américaine et israélienne, de concert avec  certains régimes arabes et certains vassaux libanais pour frapper cette résistance, l’exterminer ou le cas échéant l’affaiblir et la cerner.

Des le début, d’innombrables moyens ont été déployés pour cette fin.

Je ne parlerai pas de ce qui a été réalisé dans le passé, mais de ce qui est en train d’être mijoté maintenant pour parvenir à ce résultat, et en fonction duquel les responsabilités devraient être assumées.

Ils vont poursuive ceci même après l’accord nucléaire. Leur nouvelle hantise est désormais l’Iran après l’accord. C’est pour cela qu’Obama en personne et son ministre des AE Kerry se sont mis à reparler du Hezbollah en le qualifiant d’organisation terroriste pour tenter de rassurer Israël de leur soutien, et lui assurer qu’ils ne permettront pas les séquelles d’une force de ce type. Cela veut dire que la résistance est fortement présente dans l’équation de puissance dans la région, et dans les calculs de la superpuissance américaine…

Ils ont dépensé des millions si ce n’est des milliards et ont usé de tous les moyens dont les guerres qu’ils ont provoquées mais les résultats se sont avérés toujours contraires à leurs attentes. Et cela grâce à Dieu et à la patience, voire à la persévérance de la résistance  …

Une source de fierté, d’être sanctionné par le Grand Satan
L’une de ces guerres était celle de juillet 2006. Son but était clair : éliminer la résistance au Liban, et exterminer son environnement pour empêcher de façon définitive sa résurrection dans ce pays.

La dernière décision américaine de vouloir taxer le Hezbollah d’organisation terroriste » n’a rien de nouveau. Le Hezbollah figure depuis longtemps sur la liste américaine des organisations terroristes.

Il y a eu aussi la décision américaine -et avant celle de l’Arabie saoudite- qui vise des dirigeants militaires du Hezbollah, et qui stipule la confiscation de leurs biens à l’étranger, de leurs comptes dans les banques, leur interdiction de visas..

Celle-ci non plus n’avance ni ne retarde rien et elle n’a rien de nouveau non plus. Ils peuvent confisquer tout ce qu’ils veulent. Nos frères n’ont ni compte en banques, ni biens à l’étranger, ni ne passent leurs vies à faire des voyages pour réclamer des visas.

Cette décision se veut porter une dimension morale et politique. Mais elle constitue une  source de notre fierté que nous soyons sanctionnés par le Grand Satan, car nous résistons et défendons notre patrie et sa souveraineté (…), contre le projet sioniste ou contre le projet takfiriste qu’ils soutiennent aussi.

Mais il faudrait s’arrêter sur les tentatives de porter grief à  l’économie libanaise. Nous au Hezbollah n’avons aucun projet nulle part dans le monde. Notre soutien matériel et financier, nous le prenons exclusivement de la RII. Nous l’avons toujours affiché haut et fort, et en sommes fiers comme l’Iran est fier de soutenir la résistance

Ce soutien nous suffit pleinement, Dieu merci. Nous n’avons de projets commerciaux ou d’investissements avec personne, parce que notre vision évite de rentrer dans ce monde et parce que nous ne voulons porter atteinte à personne…

Or il y a une persistance américaine, et par derrière israélienne et de la part de certains régimes arabes de nuire à des hommes d’affaires ou des commerçants libanais au Liban et à l’étranger. Leur but étant de nuire à la vie économique des Libanais. Quoiqu’il se passe, rien ne nous dissuadera de poursuivre la résistance.

Durant la guerre 2006, il en a été ainsi également. C’est pour cela que des usines, des commerces, des terres agricoles ont été détruits…

Le gouvernement libanais, l’Etat libanais a des responsabilités pour protéger ces libanais et il  ne le fait pas. Il en incombe à la Banque centrale, à la justice libanaise aussi, je ne donnerai pas de détails, parce que nous en parlerons directement et nous allons soulever cette  question…

Ceux qui ont été visés dans le passé n’ont rien à voir avec le Hezbollah et l’Etat libanais doit les défendre

Chaque fois qu’un ultimatum vient des Américains, le Liban lève les mains !
Liquider moralement, faute de liquiter physiquement

Parmi les manœuvres faites aussi, il y a eu les tentatives de ternir la réputation du Hezbollah et de porter atteinte àsa crédibilité, surtout morale, aussi bien en tant que parti et qu’en tant que dirigeants et cadres.

Depuis des années, des mensonges sont proférés dans certains medias : dont ente autre celui de prétendre que le Hezbollah s’adonne au trafic de drogue dans le monde, ou au  blanchiment d’argent et autre.

Nous qui refusons les moyens légaux, comme l’investissement et le commerce, allons-nous nous adonner aux actions illicites !

Dans le passé, et de nos jours encore, il y a eu les liquidations des dirigeants et cadres du Hezbollah, comme l’ancien secrétaire général sayed Abbas Moussaoui, comme cheikh Rageb Harb, comme Haj Imad Moughniyé, comme Rageb Awalé et tous les autres, nous avons un grand nombre de martyrs tués par liquidation.

Or, lorsqu’ils ne peuvent liquider la personne convoitée, ils la liquident moralement

Il y a des sites israéliens qui attribuent à nos dirigeants des accusations personnelles, dans leur comportement, dans leur moralité, dans leur attitude qui n’ont rien à voir avec la vérité et qui ne sont que le reflet de l’impuissance de cet ennemi à liquider ces dirigeants.

Il faut faire attention et ne pas l’admettre. Cela fait partie de la bataille. Comme les tentatives d’assassinats, il faut prévoir tout le temps ce qu’ils peuvent mijoter.

Aujourd’hui encore, il y a un film a été fait par un réalisateur iranien hostile à  la RII. Il raconte des mensonges incroyables sur notre guide l’Imam Sayed Ali Khamenei, peut-être peuvent-ils avoir un certain impact.

Certains medias devraient faire attention, parfois le fait de diffuser ce genre d’information même avec de bonnes intentions contribuent à les propager.
Une propagande menée par la haine, la rancune et la jalousie

Cette machine de fabrication de mensonges vise le moral des résistants ou de leur environnement. Ainsi, depuis 2005, certains journaux, télévisions et sites répètent la même rhétorique. C’est la preuve qu’ils sont en faillite et n’ont plus rien de nouveau à fabriquer. Ils n’arrêtent pas de prédire que le Hezbollah est en crise, qu’il est tendu, qu’il perd la face, qu’il est affaibli, voire qu’il agonise. Cela fait dix ans qu’ils disent que le Hezbollah agonise.

La dernière fois où ils l’ont dit est après la conclusion de l’accord nucléaire.

Curieusement, au moment même où ils disent que le Hezbollah agonise, ils propagent sur une autre page que le Hezbollah va toucher d’importantes sommes d’argent ce qui va le renforcer.

Ils disent la chose et son contraire.

Parfois aussi, ils disent que le Hezbollah fait face au mécontentement de son environnement, à l’exaspération des familles de martyrs ou de ses combattants qui seraient en train de lui exiger le retour de leurs fils. Voudraient-ils que je leur fase lire les lettres qu’ils m’envoient.

Pour ceux qui voudraient savoir comment pensent les familles des martyrs, ils devraient voir un programme sur la chaine al-Manar dans lequel les parents des martyrs sont invités à s’exprimer, à parler de leurs fils, de leur martyre. Ils font preuve d’une grande générosité, d’une grande patience, d’une grande foi, et affiche toujours leur fierté du sacrifice qu’ils ont consenti. Comme s’ils n’appartenaient pas à ce monde.

Supposons que l’un des parents des martyrs ait un avis contraire, mais il faudrait voir que nous avons des milliers de parents de martyrs qui n’on jamais affiché aucune opposition.

Et puis, les voilà sur une autre page qu’ils accusent le Hezbollah de vouloir prendre le contrôle du Liban, de torpiller les élections présidentielles, de vouloir éliminer les accords de Taëf, de se comporter comme une force régionale,…

Tout ce qui est dit sur le Hezbollah est fallacieux.

Mais c’est aussi la preuve qu’ils sont bloqués et impuissants.

Souvent aussi, ils dénigrent nos sacrifices et minimisent les exploits de la résistance.  Comme durant la guerre de 2006 lorsqu’ils ont refusé notre victoire, alors que l’ennemi sioniste avait lui-même admis sa défaite.

Il en est de même pour notre bataille à Qalamoune et les succès réalisés avec l’armée syrienne pour sécuriser la frontière.

Nous sentons que la question ne réside pas dans une différence d’évaluation politique, mais elle est motivée par derrière par la haine, la rancune et la jalousie…

La guerre des doutes… la main haute par les réalités

L’un des procédés auxquels ils recourent est celui de  semer des doutes dans nos relations avec nos alliés comme avec l’Iran par exemple.

En 2006, dans le discours de certains pays arabes, dont ceux du Golfe, il a été dit que l’Iran utilise le Hezbollah pour son programme nucléaire et qu’il va tôt ou tard le vendre dès que l’accord sera conclu.

Alors que nous leur disions que l’Iran n’est pas comme ça, et la relation entre le Hezbollah et l’Iran est différente, qu’elle est dogmatique, voire même  morale. Aujourd’hui, qui s’avère avoir tort ou raison ? Qui a donc dit la vérité et qui a menti ?

Est-ce que l’Iran a vendu ses alliés, si vous ne voulez pas croire D. Mohammad Jawad Zarif, alors croyez le secrétaire d’Etat américain John Kerry qui a dit que l’Iran a refusé de parler d’aucun des dossiers autres que le nucléaire.

L’accord n’a pas encore été entériné et sa conclusion définitive attend le feu vert du Congrès, celui du Parlement iranien et les pays du Golfe et Israël mettent leur poids pour qu’il ne rentre pas en exécution.

C’est vous qui êtes les mesquins. Allez voir s’ils ne vous ont pas vendus !

Dans son discours de l’Aïd al-Fitr vous avez entendu comment l’imam Khamenei a renouvelé la position de l’Iran à l’encontre des Etats-Unis et en faveur des mouvements de résistance et surtout du Hezbollah qui jouit d’un statut privilégié dans cette confirmation.

Il en est de même dans le discours des autres responsables iraniens comme le président de la république cheikh Hasan Rohani.

Nous avons toujours été totalement confiants en l’Iran depuis 1982 et les réalités ont toujours conforté cette confiance.

Mais vous, combien de fois avez-vous été dupés et trompés ? Combien de fois ne vous ont-ils même pas consultés !

Tout ce qu’ils ont fait s’est dilapidé et tout ce qu’ils feront se dilapidera dans l’avenir. Ni l’assassinat de nos dirigeants et cadres, de nos femmes et enfants, ni les tentatives de liquidation morale, ni les restrictions économiques ou commerciales, ni les incitations et les provocations  n’y feront rien.

Notre secrétaire général sayed Abbas Moussaoui ne disait-il pas : plus vous nous tuez, davantage  notre peuple s’éveillera. Cette devise coule dans notre sang.

Ni les mensonges, ni les campagnes de désinformation non plus n’y feront rien. Notre foi est telle, notre confiance est telle qu’elles ne seront jamais altérées par ces conspirations médiatiques et ces guerres psychologiques. Dans ce champ là, nous avons la main haute car nous ne recourons jamais aux mensonges. Nos indices et nos preuves sont les réalités et rien d’autre. Et le faits sont là !

Où est la résistance aujourd’hui par rapport à hier ? Elle jouit d’une présence plus forte et d’une influence plus considérable, locale et régionale. Aussi bien l’administration américaine la prend en considération qu’Israël estime qu’elle constitue sa menace directe et a besoin de la garantie américaine.

Serait-elle en train d’agoniser ?

C’est pour cela que de temps à autre, ils réalisent des sondages dans nos milieux surtout et leur adressent des questions spécifiques pour mesurer l’impact de cette guerre médiatique sur notre opinion publique.

Daesh se retourne contre ses parrains: les illusion perdues

Dernièrement, de nouvelles choses ont surgi  sur Daesh. Depuis quelques années dans  toutes les occasions, surtout depuis le début des événements syriens, nous avions dit que l’Occident et les puissances régionales vont apporter tous les sauvages de la terre pour renverser le régime en Syrie et changer équation en Irak , mais  que la magie finira par se  retourner contre le magicien et que le serpent ne se contentera pas de mordre mais voudra avaler son maitre. Mais tous, dont la Turquie, l’Arabie, la France, la Grande Bretagne, le Qatar,.., ont cru pouvoir les maitriser et bien les garder entre leurs mains.

Ils ont tous contribué à son introduction dans la région, en laissant passer ses éléments leur frontières, en leur procurant une  couverture politique, sécuritaire,..

En ce qui nous concerne, malgré le peu des moyens en notre possession, mais notre vision dès le début a été de les mettre en garde qu’ils allaient perdre le contrôle de ces groupes et en conséquence qu’ils allaient perdre leur sécurité.

Voyez donc quels ont été les résultats : en France, en Grande Bretagne, en Tunisie, et en ailleurs?.

La Turquie aussi, nul doute qu’elle parrainait Daesh, lui facilitait tout et lui avait ouvert toutes ses frontières… Mais aujourd’hui, son Premier ministre dit qu’il constitue une menace de la sécurité nationale turque. Bien sur, il a ajouté les kurdes et les militants de gauche pour couvrir sa bataille avec Daesh.

A tous les services de renseignements de tous les pays du monde, nous disons: vous vous faites des illusions si vous pensez maitriser ces groupuscules, et les investir pour vos objectifs… ils finiront par se retourner contre vous. Ils sont comme des vipères qui se retournent contre leurs nourrisseurs.

Hier le Fbi a présenté un rapport sécuritaire dans lequel il a dit que Daesh est plus dangereux qu’Al-Qaïda, lequel a toujours été à la tête de sa liste des organisations terroristes.

Alors que chez nous au Liban, certains ne voient pas du tout Daesh comme une menace.

Lorsque les Libanais écoutent certaines parties dire que Daesh ne constitue pas de menace tandis que tous les autres pays disent le contraire, qui vont-ils croire?

Un Etat qui ne sait pas résoudre le problème de ses déchets n’en est pas un

 

A la lumière de ces évolutions et dans cet environnement, les Libanais étaient ces derniers jours préoccupés par la priorité de leurs déchets.  C’est honteux. Vraiment, j’ai honte d’en parler. C’est l’une des  questions sur lesquelles les Libanais devraient s’arrêter longtemps.

Qu’une question aussi médiocre ne puisse être résolue pour des calculs régionaux, confessionnels, (…) c’est le signe d’un échec honteux de l’Etat libanais.

Un Etat qui ne peut résoudre le problème de ses  déchets, malgré la présence de solutions scientifiques avérées, voire malgré la possibilité que le traitement de ces déchets puisse être  rentable, et faire rentrer de l’argent dans le budget de l’Etat…

Je ne vais rentrer dans ce sujet

Mais cette situation prouve une fois de plus l’utilité de l’équation « Armée, peuple et résistance » pour protéger le pays. Lorsqu’ils nous ont demandé de désarmer la résistance, nous leur avons dit édifiez d’abord un Etat. Le fait de ne pas avoir résolu la question des déchets est la preuve qu’il n’y a pas encore d’Etat. Une prise de conscience nationale  sur l’ampleur des menaces qui pèsent sur notre pays doit être faite.  Dont l’ampleur du danger takfiriste et la nécessité s’unifier pour le l’affronter, loin des calculs étroits car la sécurité nationale est menacée. Oui nous avons une sécurité nationale qui doit être sauvegardée… Œuvrons ensemble pour préserver la stabilité qui est bénéfique pour tous…

Hélas, il n’y a pas d’administration qui se préoccupe du bien-être des Libanais, de leur santé, de leurs besoins et qui œuvre sincèrement pour cela.

Que le courant du Futur descende de sa tour dorée
Dans les questions gouvernementales, il faut trancher les questions suspendues. Certaines forces essentielles dans le pays veulent discuter le travail du gouvernement et le mécanisme de la prise de décision dans ce gouvernement. Pourquoi cette question est reportée de jour en jour ?

Attendre quoi et miser sur quoi ? Nous l’avons tellement répété : ne misez pas sur la situation régionale ou internationale. Nous ne cesserons de le dire, nous avons été les premiers à le dire et maintenant ils commencent à le dire, en signifiant que l’accord nucléaire ne devrait avoir aucun impact sur l’intérieur libanais.

La seule issue est le dialogue sinon le pays ira à sa perte à cause de vous.

Le bloc de changement et de reforme a des revendications et veut entamer une dialogue, le courant du Futur devrait en discuter les désignations, le prises de décision dans le gouvernement… Au lieu de cela il refuse et tourne le dos. Nous avons sollicité le courant du futur mais il a refusé.

Les séances ministérielles sont reportées régulièrement,  et les risques que le Premier ministre démissionne sont en hausse. Et nous pouvons admettre le vide ministériel.

Ce sont eux qui entrainent le pays vers le vide, alors qu’ils nous accusent de la faire. La menace de démission ne fera rien avancer. C’est nuisible pour le pays. La seule solution est de dialoguer ensemble

Ces deniers jours, il a été question d’une médiation du Hezbollah, nous ne sommes pas un médiateur et ns pouvons jouer ce rôle car nous sommes parti paris, un partenaire, nous sommes les alliés du CPL…

Il ne reste plus qu’une seule chose pour le mardi prochain : c’est que le Courant du Futur descende de sa tour dorée, et aille amorcer un dialogue avec le CPL. Faute de quoi, il paralyse le pays. Et en menaçant de démission, vous prenez le pays vers le vide, donc vers l’inconnu, c’est un jeu dangereux et un comportement irraisonnable.

Nous tous voulons que ce gouvernement perdure,  qu’il continue de travailler,  qu’il ne tombe pas. Ne le faites pas tomber de vos mains.

Ces derniers jours, ils ont accusé notre camp de vouloir renverser le gouvernement, alors qu’ils s’attellent eux pour le faire……

Aux familles des martyrs, à  notre peuple, grâce à votre résistance et à votre lutte, grâce à votre patience et votre persévérance, nous irons toujours de l’avant, faisant fi de la guerre psychologique, et nous triompherons. Car nous sommes entrés dans l’ère des victoires et avons quitté le temps des défaites.

C’est ce que Dieu nous fait, et ce que nous faisons de notre propre volonté et avec le sang de nos martyrs…

Assalmou alaykom

( FIN)

Source: Spécial notre site

 

 

S.Nasrallah: Les tentatives des USA d’éliminer le Hezbollah échoueront
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Share