S. Nasrallah : les USA complotent contre le Hezbollah pour l’affaiblir dans les législatives

Le numéro un du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah a mis en garde contre un complot concocté par les Etats-Unis contre la Résistance au Liban,  à deux mois de l’échéance électorale parlementaire.

« Qu’est venu faire Rex Tillerson au Liban. Il n’est pas venu pour parler du contentieux pétrolier maritime avec Israël. Cette question là,  c’est l’émissaire américain Saterfield qui s’en charge. Il est venu dire aux responsables libanais : vous avez le problème de cette résistance et de son armement et vous devez le résoudre », a-t-il dit lors d’une intervention prononcée pour célébrer quarante années à la fondation de la Hawza (école religieuse chiite) de l’Imam al-Mahdi dans la Békaa.

Selon Sayed Nasrallah, dans l’enceinte de l’ambassade des Etats-Unis au Liban, les efforts sont concentrés sur l’échéance électorale que le Liban devrait traverser le mois de mai prochain et scrutent méticuleusement les différentes listes électorales.

« C’est la région de la Békaa-Hermel qui se trouve dans leur collimateur. Ils oeuvrent pour y affaiblir le Hezbollah », a-t-il averti, exhortant les habitants de cette région et le peuple libanais en général à approcher cette échéance avec une grande responsabilité parce c’est leur destin qui y est décidé aussi bien sur le plan national que local.

Il a demandé aux candidats du Hezbollah d’écouter avec intérêt toutes les complaintes et les critiques exprimées par les gens pour pouvoir répondre à leurs craintes et leurs questions.

« Il est du droit des gens d’exprimer leurs points de vue… et il est de devoir des candidats de les écouter et de leur répondre », a-t-il prescrit.

 

Les sujets les plus importants du discours

 

Les législatives sous l’angle national

Tous les libanais se trouvent aujourd’hui face à l’enjeu des élections législatives. Les forces politiques vont devoir achever leurs listes et entamer leur campagne électorale

Et les gens auront à exprimer le point de vue sur ce qui se passe et ce qui est normal…

Le peuple libanais devrait approcher cette échéance avec une grande responsabilité parce c’est son destin qui sera décidé sur le plan national et local

Cette responsabilité est la base du principe de l’élection et du suffrage universel.

Les Libanais peuvent le faire à la base de leur appartenance à leurs régions, à leur village, localité ou ville, à leur tribu, ou à la lumière de leur appartenance partisane…

Les gens qui parlent au nom de la Résistance devraient faire face à leurs responsabilités. Il faut expliquer aux gens les choix faits sur les candidats, il faut écouter les réactions des gens

Lors des discussions, les thèmes tourneront autour de deux angles.

La premier au prisme de la circonscription électorale, et le second, sera d’ordre national.

Sachez que les députés qui finiront par s’installer dans la tribune parlementaire auront à décider pour tout le Liban et non seulement pour leur région. C’est une question très sensible.

Ce sont les députés qui choisissent le président de la république, qui donnent leur confiance pour le Premier ministre, qui doivent réviser les accords conclus et les ratifier, ainsi que les décisions prises au sein du gouvernement…

Ce sont eux qui auront à choisir s’il faudra renoncer à notre richesse pétrolière maritime comme cela est proposé par les Américains dans le contentieux avec les Israéliens.

Vous savez nous au Hezbollah nous n’acceptons jamais de payer les voix des électeurs… En 2009, certains protagonistes libanais ont payé la voix à 5000 $… Ils ont même payé la somme de 500 $ pour certains afin qu’ils n’aillent pas voter…Celui qui donne sa voix à un député comme celui-là, devrait envisager qu’il pourrait plonger le Liban dans des dettes interminables, que lui et ses fils auront à rembourser  pendant des décennies…

Dans leur choix électoral, les gens devraient prendre en considération aussi bien leur circonscription électorale que les décisions qui seront prises à l’échelle nationale…

C’est le député qui est concerné par le destin du Liban tout entier, sa souveraineté, ses droits, sa sécurité sa stabilité…

Au Liban, c’est le Parlement qui est la tribune la plus importante la plus importante sur le plan politique et il faut y amener des gens qui puissent en assumer la responsabilité…

Qui faudrait-il envoyer au Parlement : ceux qui donneront le Liban aux Etats-Unis, qui livreront son pétrole au Israéliens, qui seront laxistes avec nos frontières, qui vont conspirer contre notre résistance, pour nous ramener au temps de « la force du Liban réside dans sa faiblesse », qui accumulent des dettes sans horizon, et qui ne suggèreront aucune solution sur le plan économique ?

Ces questions-là sont posées à l’échelle nationale.

 

Baalbak-Hermel dans le collimateur

Je voudrais parler de la région de Baalbek-Hermel qui jouera un rôle décisif car elle se trouve dans le collimateur parce que à elle seule elle compte 10 sièges, et en raison de l’identité de cette région, et de son histoire avec la résistance et le Hezbollah

Tous les objectifs des USA et des saoudiens et de certaines  forces locales  visent à affaiblir le Hezbollah

Et c’est dans cette région primordiale qu’est Baalbek-Hermel qu’ils  vont déployer leurs efforts et concentrer leurs plans..

En fonction de la loi proportionnelle, chaque protagoniste devrait être représenté à sa juste proportion, et l’enjeu réside dans le fait d’obtenir le plus de sièges au sein du parlement.

Ceux qui se plaignent de la proportionnelle craignent de perdre de leur mainmise et d’être représenté dans leur poids réel…

Par la proportionnelle, la représentation est réelle et naturelle.

Il est de notre droit d’œuvrer afin d’investir le plus grand nombre d’électeurs pour obtenir le plus grand nombre de sièges…

Il y aura des listes concurrentes et des questions seront posées par les gens. Nous devrons écouter avec attention ce qui se dira, sans nullement s’impatienter, loin bien sûr du langage outrancier,  et devons être disposés à écouter les différents points de vue

Qu’est-ce que le Hezbollah nous a offert

L’une des questions que  les gens pourraient poser : qu’est-ce que les députés du Hezbollah nous ont donné dans leur action parlementaire? Ce sont des questions tout-à-fait normales.

Je vais rectifier la question. Les gens de Baalbak-Hermel devraient la poser de la sorte : qu’est-ce que le Hezbollah nous a offert et non ses députés. Les députés font partie d’une structure plus ample. Ils ne peuvent que respecter les consignes et les décisions prises par le commandement, tout en proposant naturellement leur vision.

C’est le Hezbollah dans son ensemble qui devrait être interrogé : sa direction, ses formations, son organisation, ses cadres, ses députés, ses ministres, ses municipalités, ses religieux…  Depuis 1982 et jusqu’en 2018, qu’a-il offert à la région de Baalbak-Hermel?

Les gens ne devraient pas écouter les mangeurs de têtes et devraient effectuer une révision complète sur ce que le Hezbollah a réalisé pour cette région sur tous les plans : moral, sécuritaire, jihadique, , aussi bien à l’échelle nationale que régionale, à tous les niveaux, culturel , social, et des services…

Naturellement, les gens élisent les forces politiques, et donc leurs représentants. Sachez que personne ne viendra dire que la wilayat al-faqih va pousser les gens aux urnes. Que les gens évaluent dans son intégralité ce que le Hezbollah a offert à  dans cette région depuis 1982

Peut-être que nous n’allons pas prendre des notes élevées dans tous les réalisations : dans certaines, nous obtiendrons 19 sur 20 et dans d’autre 8 sur 20, mais en faisant la moyenne générale, ils sauront ce qu’il a offert. S’ils estiment qu’il a échoué, qu’ils s’abstiennent de voter pour nous. Il n’est pas permis de mentir aux gens.

Les US s’impliquent directement

Quelle a été la place de Baalbak-Hermel pour le Hezbollah, avec ses habitants,

Aujourd’hui, les gens de la résistance dans cette région devraient être mobilisés et assumer leur responsabilité car cette région est dans le collimateur américain. Ils ont commencé dans leur ambassade à scruter tout ce qui se passe sur le plan électoral…

L’une des raisons principales pour lesquelles nous sommes entrés dans la tribune parlementaire en 1992,  puis dans les ministères ultérieurement, a été  de sauvegarder la résistance

Tillerons est venu dire aux responsables Libanais qu’ils se doivent en finir avec la résistance et son armement, la question du contentieux pétrolier c’est son émissaire Saterfield qui s’en est chargé…

Apres la libération en l’an 2000, après la victoire de la guerre contre Israël en 2006, et la guerre contre les takfiristes, un grand nombre de libanais sont persuadés du rôle défenseur de la résistance.

Cette puissance dont dispose le Liban est fournie aujourd’hui par la résistance. Bien sûr que l’armée libanaise aurait pu assumer cela-, mais on ne lui donne pas l’armement nécessaire.

A ceux qui me disent : sayed, nous sommes prêts à te donner nos vies, mais concernant nos voix, nous devons en discuter, je leur dis : avant l’économie, la politique, les services, les structures juridiques, et que nous aborderons durant ces deux mois-ci, laisse-moi te dire cette réponse : pour protéger le sang de ton fils et les exploits du sang de nos fils et de nos martyrs, et préserver la résistance, il faut que tu donnes ta voix. Si tu n’es pas persuadé qu’il y a un complot contre la résistance, sache qu’il y a un complot contre la résistance aujourd’hui, plus que jamais.

Plus que jamais les US s’impliquent directement, parce que tous leurs outils comme Daech et le Nosra ont échoué.. et leur allié Israël bâtit des murs pour se protéger…
Les US édifient des bases partout dans la région, en Syrie, en Irak, et s’approche de l’Iran et s’ingère dans les affaires libanaises.

Saterfield que fait-il dans la région? Cela fait trois semaines qu’il se trouve au Liban. Nous sommes face à un grand défi qu’il faut relever. Cela fait partie de nos responsablilités qui s’incarneront par les élections. C’est là que résident nos responsabilités.

 

Fin

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*