Sam l’irlandais met en garde de combattre le Hezbollah en Syrie

 
Sam l'irlandaisSam l’Irlandais: ne combattez pas le Hezbollah !

Dans son édition de ce mardi, le journal libanais an-Nahar a rapporté le témoignage d’un milicien libyen de mère irlandaise, Houssam Hajjar, connu sous le sobriquet Sam l’Irlandais. Ayant combattu en Libye, contre le régime de Mouammar Kadhafi, il a par la suite combattu dans les rangs de la milice de l’Armée syrienne libre (ASL) dans le gouvernorat d’Idleb.

Rentré en Irlande au bout de 4 mois, en raison de la montée en puissance des groupuscules extrémistes, il a révélé que l’ASL est en train de s’effondrer. S’adressant aux jeunes qui veulent se rendre en Syrie, il les mis en garde de combattre les combattants du Hezbollah, qui d’après lui  » sont puissants et habitués à combattre dans les villes ».  » Mon message aux jeunes qui veulent se rendre en Syrie pour combattre: n’y allez pas! », a-t-il averti.

 

 

 

 

Succès kurdes   

Des combattants kurdes ont remporté plusieurs succès ces dernières heures dans la province de Hassaké, dans le nord-ouest de la Syrie, entre la Turquie et l’Irak, a affirmé mardi l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Les membres du Comités de protection du peuple (YPJ, principale milice kurde en Syrie) ont pris aux jihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et du Front al-Nosra, les villages de Safa, Karhouk et Yousfiyé et les régions alentours, a indiqué l’OSDH.

Dans la même province, à al-Jawadiyé, une localité plus à l’est encerclée depuis plusieurs jours, le chef d’un bataillon d’al-Twahid wal Jihad, lié à l’Armée syrienne libre (ASL), a remis toutes ses armes (un char, des lance-roquettes, des véhicules militaires équipés de mitrailleuses lourdes et des canons), selon la même source, qui s’appuie sur un réseau de militants et de sources médicales.

Samedi dans l’est de la Syrie, les combattants kurdes avaient conquis un poste-frontière avec l’Irak, un lieu de transit important pour les hommes et les munitions contrôlé jusqu’alors par des jihadistes.

Depuis plusieurs mois, jihadistes et Kurdes se disputent le contrôle du nord-est de la Syrie, riche en pétrole et grenier à blé du pays.

Dans un conflit où l’opposition est de plus en plus atomisée, les Kurdes défendent avant tout leur territoire, d’où l’armée s’est retirée et où ils souhaitent instaurer une zone autonome à l’instar des Kurdes d’Irak.

 

Sadad libéré: deux charniers découverts
Tués de SadadDans le gouvernorat de Homs, et plus précisément dans la région du Kalamoune, l’armée syrienne régulière est parvenue lundi à sécuriser la localité de Sadad, habitée par une majorité de chrétiens orthodoxes syriaques.

 

Elle avait été victime depuis le lundi 21 octobre dernier d’une attaque perpétrée par les  milices extrémistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant et le front al-Nosra, et au cours de laquelle ses régions ouest ont été occupées.

Selon le site Syria Truth, deux charniers y ont découverts comprenant une trentaine de cadavres de femmes, d’hommes et d’enfants. Alors que selon des sources citées par le journal libanais alAkhbar, le but des miliciens de la conquête de cette localité était de conquérir l’aéroport de Chairate ainsi que les dépôts d’armement situés à proximité.

La statue de la Ste Vierge détruite: seul Dieu sera adoré

Du côté d’Idleb, au nord-est de la Syrie, des miliciens du front al-Nosra ont attaqué les maisons des chrétiens.

L’une des vidéospostées sur You Tube les a filmés en train de détruire la statue de la sainte vierge volée de l’une d’entre elles, alors que l’un des miliciens était en train de dire «  avec l’autorisation de Dieu, seul Dieu sera adoré au pays du Levant, seul l’Etat de Dieu y sera instauré, aucun tyran ne sera plus adoré en terre du Levant ».

Dans le gouvernorat de Raqqa, seul gouvernorat totalement conquis par les milices extrémistes takfirise, l’EIIL a brulé l’église arménienne de la Sainte  Croix située à Tal Abiad, selon la chaine de télévision iranienne Al-Alam.

Idleb: prochaine guerre entre milices

Toujours à Idleb, la disparition du chef de la milice «  bataillon Youssef al-Azameh» de l’Armée syrienne libre Anas Zir alors qu’il participait à une rencontre militaire dans la localité de Sarmine depuis le vendredi dernier pourrait provoquer une guerre fratricide entre ses différentes milices, a signalé le site aleppin Tahtel-mijhar.

Deir Ezzor: la tribu des Bousraya attaquée

Anas Zir

Alors qu’à Deir Ezzor, les milicesont enlevé le député du conseil du peuple Mouhannna Fayçal Fayyad ainsi que 15 autres membres de sa  tribu, les Bousraya, connue pour ses positions loyalistes.

Selon Syria Truth et d’autres sources syriennes, les miliciens de l’EIIL ont tués plusieurs de ses membres, arrêté 70 autres et brûlé une trentaine de leurs maisons dans leur village Chmaytiyya situé à proximité de l’Euphrate, à 20km au nord-ouest de la ville de Deir Ezzor.

Selon Al-Alam, la milice qui a commis ces actes est la Brigade des Libres du Levant ( Ahrar-esh-Sham).

 

Le député Mouhanna Fayyad

 

Noubbol et Zahra

Ecole à Alep

Au nord de la Syrie, les groupuscules takfiris de l’EIIL et du front al-Nosra ont occupé davantage de villages situés dans l’entourage des deux localités chiites de Nobbol et Zahra, suite à des combats qui se poursuivent encore avec des milices kurdes des Unités de protection du peuple kurde.

Alors qu’à Alep, des accrochages ont eu lieu dans le quartier Sleïmane l’aleppin entre les forces gouvernementales et les milices, et des miliciens ont été tués dans une tentative d’infiltration dans les deux quartiers Sakhour et cheikh Khodor , ainsi que d’autres miliciens qui tentaient d’investir le quartier Boustane Pacha. Alors que dans l’entourage de la prison d’Alep, rapporte l’agence syrienne Sana, l’armée a détruit des voitures transportant des armes et des munitions.

Source:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=138455&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

5.00 avg. rating (94% score) - 1 vote
Share