Sayed Sadr menace les ambassades américaine et britannique en Irak

sayed_sadr

Le dirigeant du courant Assadr en Irak Sayed Moqtada Sadr a rassuré les missions arabes et internationales dans le pays quant « aux craintes d’une invasion populaire de la zone verte ».

Dans un communiqué, Sayed Sadr a dit: « en cas d’entrée dans la zone verte, aucune attaque n’aura lieu contre ces missions », menaçant toutefois les ambassades américaine et britannique de représailles « si elles s’ingèrent militairement ou médiatiquement » dans les affaires de son pays.

« Il est de mon devoir d’envoyer ce message de paix aux missions qui ne font pas partie des occupants de l’Irak, un message de paix », a-t-il écrit, ajoutant « nous sommes un peuple qui n’agresse jamais ses hôtes ».

Mais il a adopté un ton menaçant envers les occupants de l’Irak: « Les ambassades de l’occupant — l’ambassade américaine et britannique — ont bien reçu mon dernier message. Qu’ils se taisent ou qu’ils se retirent de cette zone. Si ces occupants décident de s’ingérer sur le plan militaire, médiatique ou encore sur le plan des renseignements, nous les placerons dans les rangs des corrompus. En revanche, toutes les ambassades, à l’exception de celles des occupants, sont à l’abri de nos frappes ».

Et d’appeler le peuple irakien à attendre « une décision différente ultérieurement à la base du comportement négatif ou passif de ces ambassades ».

Prochaine réunion de la « coalition nationale »

Entretemps, le ministre irakien des Affaires étrangères Ibrahim Jaafari, dirigeant de la coalition nationale parlementaire a prévu une autre réunion de dialogue entre les dirigeants de cette coalition, consacrée à débattre des problèmes politiques du pays.

« Le gouvernement, dans toutes ses composantes, déploie tous les efforts pour remettre l’action gouvernementale sur les rails, appliquer la loi et accorder une liberté d’expression accrue sans porter atteinte toutefois au système », a-t-il dit dans une déclaration depuis l’Egypte, où il est en visite avec une délégation présidée par le chef de l’Etat irakien, Fouad Maassoum.

Renforcement de la coordination avec la Russie

Sur un autre plan, le membre du comité de la présidence du Parlement Hammam Hammoudi, a appelé la partie russe à renforcer la coopération militaire et sécuritaire, saluant le rôle actif de la Russie  dans la lutte contre le terrorisme et les livraisons d’armes.

Dans une rencontre avec l’ambassadeur russe à Bagdad Elias Morgonov, Hammoudi a souligné l’importance de la coordination mutuelle entre les pays de la région et du monde dans le domaine des échanges de renseignements qui accélèrent l’éradication de Daech.

De son côté, l’ambassadeur russe a affiché la disposition de la Russie à aider l’Irak dans l’affaire du barrage de Mossoul, et dans la coordination conjointe pour combattre le terrorisme, en vue de renforcer la sécurité de la région et du monde.

Traduit du site al-Akhbar

sayed_sadr

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share