Soleimani en direct à Gaza

A la tribune de « Wet Gunpowder Award » qui a élu Trump l’homme politique le plus impopulaire au monde, le haut cadre militaire iranien prononce un discours laissant désemparés les Israéliens.

Selon l’agence de presse iranienne Fars News, le commandant de la Force Qods du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), le général Qassem Soleimani, a prononcé un discours, ce lundi, lors de la cérémonie de clôture de « Wet Gunpowder Award » (que l’on pourrait traduire littéralement en ‘‘Prix de la poudre à canon humide’’), à Téhéran. Un discours, simultanément diffusé dans la bande de Gaza.

À Gaza, parmi une assistance passionnée à l’écoute du commandant iranien se trouvent notamment des chefs des mouvements palestiniens Hamas et Jihad islamique. Un discours qui pourtant a fait le bonheur des uns et le malheur des autres. En effet, côté israélien, les responsables ne dissimulent pas leur désarroi.

Entre autres, un porte-parole arabophone du Premier ministre israélien, Ofir Gendelman, a prétendu sur sa page Twitter que les propos du général Soleimani à l’adresse des Gazaouis pourraient ne pas être la version originale.

Un autre porte-parole toujours arabophone de l’armée israélienne se livre à des plaisanteries absurdes et se demande : « De quoi va-t-il parler ? L’extension de la bande de Gaza ? La reconstruction ? L’eau ? L’électricité ? »

Le journal Jerusalem Post va encore plus loin et se lance dans des allégations non-fondées sur le général Soleimani. Le journal appelle les Gazaouis à s’éveiller, avant que la bande de Gaza ne se transforme en une autre Téhéran !

Et le site d’information israélien Walla a écrit: « Soleimani représente la pointe de la flèche de la lutte que mène l’Iran contre certains pays arabes dont l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ».

Pour rappel, le « Wet Gunpowder Award » est un prix symbolique décerné à la personnalité politique la plus impopulaire de l’année. Au cours de ce festival organisé par des ONG et des défenseurs des droits de l’Homme, les nominés sont souvent sélectionnés parmi les plus grands violateurs des droits humanitaires. Cette année, Benjamin Netanyahu, Donald Trump et Nikki Haley étaient parmi les nominés.

D’après les organisateurs, à la différence des années précédentes, le vote pour élire la personnalité politique la plus impopulaire du monde s’est également effectué cette année dans plusieurs pays étrangers dont la Syrie, l’Irak, l’Inde, le Liban, l’Afghanistan, etc…

Plus de deux millions de votes ont été collecté au cours de cette 6e édition de « Wet Gunpowder Award » qui a choisi le président américain, Donald Trump, comme étant la personnalité politique la plus impopulaire au monde.

Source: Avec PressTV

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*