Syrie : le croiseur Petr Veliki dirige le groupe naval russe

navireLe croiseur nucléaire lourd russe Petr Veliki dirige le groupe naval de la Marine russe au large de la Syrie, a annoncé mardi à Moscou le commandant de la flotte du Nord russe Vladimir Korolev.

« Le groupe naval, qui se trouve au large de la Syrie, est dirigé par le croiseur Petr Veliki », a indiqué l’amiral Korolev à l’issue d’une réunion du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

Ce groupe comprend plusieurs navires de débarquement. Selon l’amiral, ces bâtiments de guerre participent notamment à l’opération de retrait d’armes chimiques du territoire syrien et garantissent la sécurité dans la partie orientale de la Méditerranée.

Au total, deux groupes navals de la flotte du Nord composés au total de 12 navires, accomplissent des missions en Méditerranée, « ils sont dirigés par le croiseur Petr Veliki et le croiseur porte-avions Admiral Kouznetsov », a précisé l’amiral Korolev.

Par ailleurs, plus de 40 navires et sous-marins viendront équiper la flotte du Nord russe d’ici 2020, a annoncé  à Moscou le commandant de la flotte, Vladimir Korolev.

« Nous recevrons six sous-marins polyvalents nucléaires et non-nucléaires, deux grands navires de débarquement, un destroyer, cinq frégates, cinq dragueurs de mines et 21 navires de soutien d’ici 2020 dans le cadre du Programme national d’armement », a indiqué l’amiral Korolev.

Selon lui, le troisième sous-marin nucléaire de 4e génération du projet 955 Boreï, Vladimir Monomakh, viendra équiper la flotte du Nord d’ici la fin de l’année. Les deux premiers sous-marins de ce projet, Iouri Dolgorouki et Alexandre Nevski, ont déjà été remis à la flotte du Nord.

Capables de tirer des missiles balistiques intercontinentaux Boulava, les sous-marins nucléaires du projet 955 Boreï constitueront la base des Forces navales stratégiques russes après la mise au rebut des sous-marins de classes Akoula (Typhoon selon le code de l’OTAN), Kalmar et Mourena (Delta-3 et Delta-4 selon l’OTAN) en 2018.

Les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de 4e génération du projet 995 Boreï ont un déplacement de 14.700/24.000 tonnes et peuvent plonger à 450 mètres de profondeur. Leur vitesse est de 15 nœuds en surface et de 29 nœuds en profondeur.

Source :

http://almanartv.com.lb/french/adetails.php?eid=165768&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=33&s1=1

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share