Syrie : Raid israélien à Tadmor… La DCA syrienne riposte… un missile syrien s’abat en Jordanie

manar-03636980014897427072

Israël est de nouveau entré en action en Syrie, manifestement pour prêter main forte à  Daesh dans la région de Tadmor (Palmyre).

Selon un communiqué du commandement syrien, 4 chasseurs israéliens ont violé l’espace aérien syrien vers 2 :40 à l’aube de ce vendredi, et ont bombardé une position militaire située dans la région de Tadmor (Palmyre), dans la province Est de Homs.

Dans cette région occupée par la milice wahhabite terroriste Daesh, l’armée syrienne avec l’aide de ses alliés a dernièrement reconquis la ville de Tadmor et sa cité antique et poursuit des avancées dans sa province.

Le texte de l’armée syrienne indique aussi que les appareils qui étaient entrés en provenance de l’espace aérien libanais ont été contrés par la DCA syrienne . « Notre défense aérienne a abattu un appareil, touché un autre et forcé les autres à fuir », a-t-il dit.

Ce sont trois missiles sol-air S-200VE de longue portée qui ont intercepté les appareils israéliens, ont indiqué des sources proches de l’armée syrienne.

C’est la première fois que le système antiaérien syrien riposte

Version israélienne

Aucun des missiles tirés de Syrie contre les avions israéliens n’a atteint sa cible, a affirmé pour sa part l’armée israélienne, dans un communiqué.

Dans sa version, il cite : « dans la nuit du 17 mars, les chasseurs israéliens ont frappé plusieurs cibles en Syrie. Après avoir accompli leur mission, ils ont été attaqués par des missiles sol-air tirés depuis la Syrie. Les forces de la DCA ont intercepté un de ces missiles ».

Le texte insiste aussi que « la sécurité de civils israéliens ou de l’appareil de l’aviation n’a à aucun moment été menacée ».

Pour leur part, les services de sécurité jordaniens ont fait état d’un corps étranger qui s’est abattu dans le village d’Irbid le nord du pays sans faire de victime. Il est suspecté d’être le missile sol-air syrien qui a été intercepté par la DCA israélienne.

Image de prévisualisation YouTube

 

Des sirènes d’alarme déclenchées. Un missile en Jordanie

missile_intercepte1Selon l’agence Sputnik, les médias israéliens ont indiqué que l’un des missiles tirés depuis la Syrie a été intercepté au nord de Jérusalem Al-Quds par le système de défense antimissiles Arrow. Ils ont fait état de sons de sirènes d’alerte aérienne et d’explosions qui étaient entendus près des frontières Est, notamment dans la plaine du fleuve Jourdan où les habitants ont été pris de panique.

Selon le journal israélien Haaretz, Israël qui ne confirme habituellement pas ses raids en Syrie, semble avoir été conduit cette fois à le faire par les circonstances de l’incident, comme le déclenchement des sirènes d’alerte dans plusieurs communautés de la vallée du Jourdain.

Des missiles caduques

Un analyste israélien a interprété la riposte syrienne, la premirère de son genre, comme étant « un évènement dramatique qui imposera à la force aérienne isrtaélienne d’adopter une nouveau parcours ».

Interogé par la chaine-20 israélienne Noam Amir a dit aussi:  » ce qui est exceptionnel dans cet évènement c’est que les chasseurs israéliens ont été d’abord captés par les radars syriens pendant qu’ils survolaient l’espace aérien (syrien) et par la suite un missile a été tiré en leur direction ».

Selon lui, la riposte syrienne montre que « les Syriens ont décidé de riposter ». Maid d’après lui, les missiles qui ont été tirer pour intercepter les appareils israéliens sont « caduques, voire primitifs , et non pas ceux ulstrasophitiqués que les Russes ont apporté avec eux au Moeyn-Orient ».

Aider Daesh

Dans son communiqué, le commandement de l’armée syrienne estime que « cet agression flagrante de l’ennemi sioniste vise à soutenir les bandes terroristes de Daesh et constitue une tentative désespérée pour élever leur moral qui est au plus bas en raison des exploits réalisés par l’armée arabe syrienne dans sa lutte contre les groupes armés ».

Les avancées de l’armée syrienne contre les groupes terroristes en Syrie semblent sérieusement inquiéter l’entité sioniste qui misait sur eux pour affaiblir l’Etat syrien. Lors de sa visite en Russie, la semaine passée, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait part de ses inquiétudes et de ses appréhensions que le Hezbollah et l’Iran ne prennent des positions dans le sud syrien, dans les régions limitrophes du Golan occupé.

Depuis 1981, Israël a occupé puis annexé la partie du Golan (1.200 km2). Cette annexion n’est pas reconnue par la communauté internationale, qui considère toujours le territoire comme syrien. Alors qu’environ 510 km2 restent sous contrôle syrien.

Durant le conflit syrien, l’entité sioniste a plusieurs fois intervenu dans en bombardant des positions de l’armée syriennes ou en prétendant avoir visé des positions du Hezbollah.

Le mois dernier, les médias ont annoncé que des chasseurs israéliens avaient fait une frappe visant l’armée gouvernementale syrienne à l’ouest de Damas, près de la frontière avec le Liban.

En avril 2016, M. Netanyahu avait prétendu qu’Israël avait attaqué des dizaines de convois d’armes en Syrie destinés au Hezbollah.

 

Sources: Sputnik, AFP, Sana,Média de guerre

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*