Archives pour l'étiquette Communautés

Quand Black M chantait pour Maître Kev Adams

arton39356-f2bdb

Le clip de rap siono-compatible qui efface le « dérapage antisémite »

Le 14 octobre 2015 sort le film Les nouvelles aventures d’Aladin, médiocre comédie communautaire « française » où le légendaire Arabe est incarné par « l’humoriste » Kev Adams. En une semaine, le million d’entrées est dépassé. Pour finir à près de six millions (simillon, simillon !) fin décembre.

 

Mais la chanson du film, confiée à Black M, fera encore mieux. Le rappeur rendu célèbre grâce au centenaire de Verdun (auquel in ne participera finalement pas) effectue un rap sur lequel se greffe le héros du film. Le duo atteint vite des scores monstrueux : 30 millions de vues après trois semaines de mise en ligne, et près de 80 millions aujourd’hui. Une rampe promotionnelle phénoménale, qui dépasse largement le public français. À se demander si quelqu’un n’est pas intervenu avec une « machine à clics » ! Ce serait le pompon. Mais en matière de culture populaire, avec un public français américanisé à outrance, tout est possible, même le pire. Donc on range notre scepticisme. Même si on se souvient que les notes du film avaient été truquées sur Allociné…

 

Attention, le mot interdit est prononcé à la 12e seconde, dans cette chanson sortie un mois avant le film (dans cette affaire nationale, la chronologie a une importance redoutable) :

Image de prévisualisation YouTube

 

Traité d’antisémite par la LICRA belge pour une reprise de Doc Gynéco (le rappeur sarko-compatible qui a malheureusement croisé la route de Christine Angot), Black M peut désormais prouver son philosémitisme en exhibant à ses juges ce CV musical siono-compatible. Ouf, on a frôlé la correctionnelle !

 

Le clip des Nouvelles aventures d’Aladin :

Image de prévisualisation YouTube
Share

Rudy Reichstadt ne se remet toujours pas du succès d’Alain Soral et d’E&R

arton39151-d69c8

Extrait d’une table ronde de la CICAD sur le complotisme et le conspirationnisme

Le 30 avril 2016, la CICAD (Coordination Intercommunautaire contre L’Antisémitisme et la Diffamation) a organisé une table ronde intitulée « Complotisme et conspirationisme », dans le cadre du Salon du Livre de Genève. Parmi les intervenants, on compte notamment Rudy Reichstadt, désigné par les médias institutionnels comme un expert des théories du complot ainsi que Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la CICAD. Une bonne partie du débat a été consacrée à Alain Soral et à Égalité et Réconciliation qui, comme c’est le cas habituellement, ne sont jamais invités pour apporter la contradiction.

 

Rudy Reichstad et Johanne Gurfinkiel, ou les représentants d’une police de la pensée qui ne sait plus comment délimiter l’esprit critique et la liberté d’expression des peuples. Une panique mêlée de condescendance et de diffamation, d’où ne subsisterait que la vacuité, si elle n’émanait pas directement du Pouvoir en place.

Une vidéo réalisée par LaPravda.ch.

http://www.dailymotion.com/video/x4800wg
Share

Ils sont partout – Le film judéocentré d’Yvan Attal

arton38936-3358b

La France vue d’Israël ?

Découvrez la bande-annonce de Ils sont partout, le film de l’acteur-réalisateur franco-israélien Yvan Attal, dans les salles le 1er juin 2016.

 

Yvan Attal est « inquiet » du climat qui règne actuellement en France. Le réalisateur a donc décidé de s’attaquer aux clichés « antisémites » dans son nouveau film, Ils sont partout. Un film à sketches qui lui tenait à cœur, lui qui dénonce des clichés « vieux comme le monde » tels que « les juifs sont partout, ont de l’argent, s’entraident, complotent, ont tué Jésus » ou encore « le ras-le-bol de la Shoah ».

Synopsis : Yvan se sent persécuté par un antisémitisme grandissant et il a l’habitude de s’entendre dire qu’il exagère, qu’il est paranoïaque. Lors de séances chez son psy, Yvan parle donc de ce qui le concerne : son identité, être français et juif aujourd’hui. Mais ces rendez-vous sont aussi et surtout une sorte de fil rouge reliant entre elles plusieurs histoires courtes qui tentent de démonter, sur le mode tragi-comique, les clichés antisémites les plus tenaces !

Le casting : Yvan Attal, Benoît Poelvoorde, Valérie Bonneton, Dany Boon, Charlotte Gainsbourg, Grégory Gadebois, Denis Podalydès, Gilles Lellouche, François Damiens.

http://www.dailymotion.com/video/x44p0cu
Share

Finkielkraut : « On a purifié la place de la République de ma présence »

arton38915-6d1b6

Finky vs Nuit Debout : saison 1 épisode 2

Juste après l’échange de tirs verbaux entre « les jeunes cons et le vieux con », selon l’expression de Claude Askolovitch, le philosophe Alain Finkielkraut, toujours au coeur des grands événements historiques, s’explique au micro du Cercle des Volontaires. La courte interview a lieu juste après son presque « lynchage », d’après ses propres mots, ce samedi 16 avril 2016 au soir.

 

Ici le tweet de soutien communautaire de Claude Askolovitch :

 

 

 

Ici le tweet empreint de délicatesse et de déontologie de Frédéric Haziza, qu’il a prestement effacé, à peine publié (dimanche matin vers 11 heures) :

 

 

 

Cela devient une affaire d’État : toutes les personnalités se mettent – même un dimanche matin de vacances de Pâques – à réagir à cette agression ignoble :

 

 

 

L’ex-présentateur de JT Bruno Masure entre dans la danse :

 

 

 

Et enfin la vidéo de l’interview à chaud, juste après le drame :

Image de prévisualisation YouTube
Share

Affaire Klarsfeld : les descendants de déportés instrumentalisés pour ruiner Alain Soral

arton38760-dbe71

L’analyse de Maître Viguier

Maître Damien Viguier raconte et analyse l’audience du 6 avril 2016 dans le procès opposant Alain Soral aux époux Klarsfeld et à de nombreuses parties civiles. Une audience mouvementée au cours de laquelle, rappelons-le, trois mois de prison avec sursis ont été requis contre Alain Soral par le procureur, ainsi que 70 000 euros par les parties civiles.

Image de prévisualisation YouTube

 

Le reportage de Médias-Presse-Infos le 6 avril au tribunal :

Image de prévisualisation YouTube
Share

Procès Klarsfeld : déchaînement de l’appareil judiciaire et tentatives d’intimidation contre Alain Soral et E&R

arton38751-06c4f

Le 6 avril 2016 s’est tenue à la 17ème chambre du tribunal de grande instance de Paris l’audience de plaidoirie dans le procès opposant Alain Soral à Serge et Beate Klarsfeld. Il est important de noter que les époux Klarsfeld ne sont pas les initiateurs de cette nouvelle attaque contre Alain Soral : ce sont la LICRA, le BNVCA et autres associations mémorielles qui les ont instrumentalisés pour nuire à l’essayiste.
Des militants de la Ligue de défense juive, milice sioniste responsable d’innombrables agressions impunies sur le sol français, venus pour intimider Alain Soral et ses avocats, ont proféré des menaces à peine voilées à l’encontre de notre journaliste Vincent Lapierre. Dans un procès où Alain Soral est présumé coupable et où la justice lui demande d’apporter la preuve de son innocence, trois mois de prison avec sursis ont été requis contre l’essayiste par le procureur, et près de 70 000 euros par les parties civiles.

Image de prévisualisation YouTube

 

L’un des dessinateurs d’E&R était présent à l’audience et a pu réaliser quelques croquis :

 

La famille Klarsfeld en deux photos

 

Serge et Beate Klarsfeld en visite à l’Élysée en 2008 :

 

Leur fils Arno, ancien garde-frontière de l’armée israélienne :

Share

Le transfert de Salah Abdeslam vers la France est reporté

12916212_649201935220506_8207092316110261062_oJeudi 7 avril, Sven Mary, avocat désigné de Salah Abdeslam, a fait connaître le report de l’extradition -initialement prévue ces prochains jours de son client vers la France {http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/arrestation-de-salah-abdeslam/terrorisme-le-transfert-de-salah-abdeslam-reporte_1394509.html}. Continuer la lecture de Le transfert de Salah Abdeslam vers la France est reporté

Share

Le flop discret du Sidaction

arton38682-bba0a

4,2 millions d’euros de promesses de don en 2016 contre 45 en 1994

La 22e édition du Sidaction, une opération de levée de fonds pour la recherche et la prévention contre le sida a permis la collecte de 4,21 millions d’euros de promesses de dons, soit à peu près le même chiffre que l’an dernier, ont indiqué les organisateurs.

 

« Nos messages de sensibilisation auprès des jeunes ont été largement relayés. Nous sommes heureux de constater l’engagement d’une nouvelle génération d’ambassadeurs aux côtés des artistes et des médias pour faire prendre conscience aux jeunes de l’importance de la prévention en matière de lutte contre le sida », a déclaré François Dupré, le directeur général du Sidaction.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 


 

Le 28 mars 2016, Pierre Bergé, le propagandiste de la GPA, tweetait :

Pierre Bergé ‏@pvgberge
SIDACTION c’est maintenant. Faites un don. Faites le 110. La guerre n’est pas finie, elle en est loin. Il y a de + en + de séropositifs.

Il y a deux ans, le 6 avril 2014, le Sidaction « fêtait » ses 20 ans. 21 médias relayaient la propagande des associations prosélytes de l’homosexualité, qui touchent, on le rappelle, la moitié des dons. Le reste va à la recherche sur le sida.

C’est là que le bât blesse : depuis qu’un ancien président d’Act Up a insulté les Français en direct à la télé (édition 1996), les dons ont chuté. Traduction : les Français, généralement généreux dans leurs dons, et qui pallient la désertion de l’État dans beaucoup de domaines sociaux, veulent bien donner pour la recherche (on le voit avec le Téléthon), mais pas pour des associations communautaires qui les insultent en permanence, ou qui les accusent de tous les maux : discrimination, racisme, homophobie, transphobie et autres tendances fascistoïdes.

 

La fameuse insulte aux Français de Christophe Martet (à 1’06) :

Image de prévisualisation YouTube

 

Concrètement, les dons sont passés de 45 millions d’euros en 1994 (pour la première édition) à quatre millions aujourd’hui… Pierre Bergé a beau marteler les chiffres dramatiques de la maladie en 2012, soit « 1,6 million de personnes mortes du sida dans le monde, c’est-à-dire trois par minute », rien n’y fait. Les dons disparaissent comme peau de chagrin…

La personnalité du vieil actionnaire du journal Le Monde est-elle en cause ? Ses prises de position en faveur de la GPA, pour l’exploitation des ventres des femmes pauvres du tiers-monde a-t-elle choqué les Français ? Ses insultes à l’encontre des manifestants pacifiques accusés d’homophobie et assimilés à des antisémites ont-elles pesé dans la balance ?

Quoi qu’il en soit, le mécène de toutes les homosexualités ne rend pas service à la cause qu’il croit défendre. On n’a toujours pas entendu, du côté des associations, de voix indépendante pour fustiger cette figure tutélaire dérangeante… Ce qui s’explique en partie par l’argent qu’il déverse ou fait déverser (via la mairie de Paris) à ces mêmes associations. Pieds et poings liés à une personnalité très, très controversée.

– La rédaction d’E&R –
Share