Les réseaux pédocriminels n’existent pas | Réseau Magic Circle

avril 16, 2017 dans Franc-maçonnerie

ecosse

Comme les bonnes gens le savent bien depuis les procès Outreau, Dutroux ou encore Émile Louis… les réseaux pédocriminels N’EXISTENT PAS, ce ne sont que des prédateurs isolés ou des enfants qui mentent…

Des gens qui payent pour violer, torturer et tuer des enfants ? Lire la suite →

Share

Montreuil : mobilisation de soutien aux enfants qui ont dénoncé des abus sexuels à l’école

avril 7, 2017 dans France

115409897

Je relaie ici un appel à la mobilisation afin d’alerter sur une affaire assez interpellante d’abus sexuels commis par du personnel scolaire dans une école de Montreuil. Cet appel à se rassembler le 29 avril à 14 h devant la mairie de Montreuil représente également un soutien aux victimes, qui jusqu’à présent ne sont pas entendues par les autorités. Lire la suite →

Share

USA : une victime dénonce un réseau international de prostitution de mineurs pour VIP

avril 4, 2017 dans Franc-maçonnerie, USA, Vidéo

arton44984-6df40

Il y a quelques jours, dans une émission de télé grand public aux Etats-Unis, une femme est venue dire qu’elle a été victime d’esclavage sexuel et vendue à des gens très riches, et cela depuis sa tendre enfance. Ce qu’elle décrit, derrière le réseau pédophile, c’est aussi un système de croyances sataniste.

 

Dr Phil est un talk show à succès, sur le mode des émissions d’Oprah Winfrey. Fin mars, l’émission a été consacrée à l’histoire d’une femme, appelée « Kendall », venue raconter comment elle a été vendue à sa naissance par ses parents biologiques et exploitée sexuellement à travers le monde durant des années. Elle a expliqué que ses premiers souvenirs, avant même de savoir parler, étaient des abus commis par celui à qui ses parents l’avaient vendue.

« L’homme qui était mon propriétaire me disait que j’ai été conçue pour lui« , a-t-elle dit. Elle a été retenue dans une cage pendue au plafond, parfois avec d’autres enfants qui avaient été kidnappés, elle était amenée partout dans le monde à bord d’avions privés, pour être prostituée lors de partouzes.  Parmi ses clients, il y avait des médecins, des politiciens, des flics, de grands sportifs, des juges, des psychiatres… Elle dit que son « propriétaire » était connecté « à des gens puissants partout dans le monde« , des gens respectables, des « piliers de la société« .

Aujourd’hui, elle explique qu’elle ne sait pas quel est son âge exact puisqu’elle a passé toute sa vie dans cette condition d’ « esclave sexuelle« . Et elle se dit toujours sous l’emprise du « propriétaire » même si elle a quitté le réseau.

 

3E76C25800000578-4332462-image-a-74_149kendallDélire sataniste

Le type qui l’avait « achetée » lui avait appris à se comporter comme il le fallait dans le cadre d’une exploitation sexuelle intensive. Il l’a aussi conditionnée psychologiquement pour ne pas se rebeller, notamment en lui faisant croire qu’il était le seul à l’aimer.

Il lui disait que leur dieu, à lui et au groupe des abuseurs, c’était celui que les auytres religions qualifient de « démoniaque ». « Il disait que tout cela se passait parce que c’était la volonté de Dieu, parce que Dieu m’a faite pour cela« , se rappelle la jeune femme. On retrouve là exactement l’argumentaire de Ralph Underwager, l’inventeur de la théorie des faux souvenirs, dont on a déjà souvent parlé [1].

Une jour elle a rencontré ses parents qui lui ont dit qu’ils avaient fait « le mieux pour elle« , et elle y croyait. au point de se sentir coupable de ne pas apprécier ce qu’il lui arrivait. En fait, tout cela répondait « à un but supérieur« , comme elle l’explique à un moment.

Les clients avaient le droit de tout faire sur elle, sauf de lui laisser des marques sur le visage car il fallait qu’elle soit toujours présentable. Ils donnaient l’argent directement à des types qui bossaient pour son propriétaire. Certains autres étaient chargés de la transporter vers les clients, d’autres encore de la surveiller.

Le « propriétaire » l’a donc dressée pour subir tout cela, par le recours à la torture, électrocutions comprises.

hq720Son « propriétaire » (puisqu’elle ne l’appelle que comme cela) la dressait à faire le chien parfois pendant plusieurs jours, à faire les choses les plus dégradantes. Si elle ne voulait pas lui obéir, les abus qu’elle devait subir ensuite étaient encore plus violents et accompagnés de tortures. Durant toutes ces années, Kendall explique qu’elle avait toujours considéré comme « normal » que des hommes violent des enfants, y compris des bébés.

Il lui disait que si elle parlait, personne ne la croirait, mais la menaçait quand-même au cas où elle ait envie de raconter ce qu’il se passait.

Un jour, quand elle avait 7 ans, il lui a présenté un révolver et lui a dit que se tuer était sa seule chance de sortir de tout cela. Il lui a expliqué la meilleure manière de faire et lui a tendu l’arme. Elle a essayé de tirer mais aucune balle n’est sortie. Suite à cela, Kendall explique qu’elle a été « sévèrement punie ».

Une fois, elle raconte que le type lui a fait tuer un bébé. Elle dit aussi qu’on l’a obligée à violer des enfants, dont certains n’avaient que cinq ans.

Kendall estime que son « propriétaire » a tué ou fait tuer devant elle 20 à 25 personnes, dont une fillette à qui il a littéralement tordu le cou, d’autres qui ont été tués par balles.

Au fil des années, Kendall est tombée enceinte: « j’étais autorisée à être enceinte car des hommes payaient pour cela« . Sinon, elle devait avorter. Elle dit avoir accouché trois fois, de deux filles et un garçon. On les lui a retirés juste après leurs naissances, mais quand elle se comportait bien, on la laissait parfois les voir. Aujourd’hui, elle ne sait pas où ils sont.

 

2017-04-02 19_58_15-Nouvelle notification

Pratiques habituelles?

Kendall dit qu’elle avait six faux passeports pour passer les frontières sans encombres. Elle passait sa vie à voyager, pour se rendre à des événements importants à la rencontre des « clients », toujours sous la surveillance de son « propriétaire » ou de ses hommes.

On venait la chercher, ainsi que les autres enfants, au milieu de la nuit. On les droguait et on les emmenait dans les soirées.

Souvent, il s’agissait d’orgies parfois dans des bordels mais plus généralement dans des villas, où les gens la violaient et la torturaient, « ainsi que d’autres enfants captifs« . Certains des clients étaient si riches qu’ils pouvaient se payer des îles entières [2].

Elle évoque des « chasses » aux victimes qui se déroulaient sur ces îles en toute impunité. Certains des enfants étaient achetés juste pour ces parties de chasses, que plusieurs victimes de l’affaire Dutroux ont très bien décrites.

Il y avait des psychopathes « qui posaient des pièges, d’autres qui les traquaient comme des animaux« … Si on cherche à imaginer le comble de l’horreur, ces parties de chasse doivent beaucoup y ressembler.

Elle a du participer à beaucoup de partouzes organisées autour de politiciens. On lui demandait d’être belle, docile, mais aussi de savoir tenir une conversation politique. « Aux partouzes, les gens savent pourquoi ils sont là, les clients nous maltraitaient« , explique Kendall.

La fin de la vidéo est assez impressionnante: pour elle, tout ce qu’elle raconte n’est que des mensonges et elle n’a pas le droit de les dire parce que son propriétaire le lui a interdit. Et seul ce qu’il dit est vrai. Mais la réalité, c’est qu’il a bien commis tous les abus qu’elle a évoqués. On la sent en pleine confusion, incapable d’évaluer elle-même la situation, en fonction de ses propres critères.

Témoignage d’une esclave MK-Beta dans le « Dr. Phil Show » (21/03/2017)

http://www.dailymotion.com/video/x5g8jyi

L’affaire a fait quand-même jaser, bien qu’on reste très loin d’un réveil des foules. « Dr Phil » a précisé qu’avant d’inviter Kendall, son équipe a pris quatre mois pour vérifier son histoire et qu’elle a trouvé « des sources très fiables » qui corroboraient ce qu’elle disait.

De fait, ce qu’elle dit ressemble à ce qu’ont raconté d’autres victimes de réseaux de pédophiles, comme Anneke Lucas, qui a témoigné récemment avoir été exploitée par le réseau pédophile belge quand elle était enfant, ou comme Regina Louf et les autres témoins X, également victimes du réseau belge.

Cela ressemble également aux déclarations de certaines victimes de contrôle mental (projet MK Ultra), qui ont témoigné devant une commission US et ont été indemnisées à ce titre-là.

« L’histoire que vous allez entendre est si choquante, si incroyable, qu’il va être difficile pour vous d’accepter que des choses pareilles puisent exister« , prévenait le « Dr Phil au début de l’émission, « Mais c’est le cas. Cela se passe en ce moment, partout dans le monde« .

 


 

[1] « Les pédophiles dépensent beaucoup de temps et d’énergie à défendre leur choix. Je ne pense pas qu’un pédophile ait à faire cela. Les pédophiles peuvent affirmer fièrement et courageusement leur choix. Ils peuvent dire que leur volonté est de trouver la meilleure façon d’aimer. Je suis également théologien, et en tant que théologien, je crois que c’est la volonté de Dieu qu’il existe de la proximité et de l’intimité, de l’unité de la chair entre les gens. Un pédophile peut dire: ’Cette proximité est une possibilité pour moi parmi les choix que j’ai faits.’ Les pédophiles sont trop sur la défensive« , avait déclaré ledit Underwager.

[2] Ce n’est pas sans rappeler l’affaire Jeffrey Epstein, qui trimballait ses amis comme Trump ou Clinton, ou le prince Andrew, dans son jet privé afin de les emmener dans des partouzes aux quatre coins du monde sur ses îles privées et ailleurs. Là, des mineures étaient exploitées comme prostituées pour ses riches amis, et les villas étaient truffées de caméras.

 

Share

Les réseaux pédocriminels n’existent pas | Réseau Finders

avril 2, 2017 dans Franc-maçonnerie, USA

83909737_p

Comme les bonnes gens le savent bien depuis les procès Outreau, Dutroux ou encore Émile Louis… les réseaux pédocriminels N’EXISTENT PAS, ce ne sont que des prédateurs isolés ou des enfants qui mentent…

Des gens qui payent pour violer, torturer et tuer des enfants ? Lire la suite →

Share

Affaire du Var : Compte-rendu de l’audience du 3 mars à la cour d’appel correctionnelle d’Aix-en-Provence

avril 2, 2017 dans France

115339375

Je reprends ici le texte paru sur le site de Wanted Pedo, dont plusieurs membres étaient présents à l’audience du procès de Sophie et Jack, pour dénonciation calomnieuse. Comme d’habitude, les pièces et éléments permettant de penser que les viols des enfants sont réels ont été « oubliées » dans les débats. La mascarade continue, en somme. Le verdict sera rendu le 5 mai. Lire la suite →

Share

« Pédophiles en prison ! » : l’Action française s’invite à une conférence de Daniel Cohn-Bendit

mars 28, 2017 dans France, Vidéo

arton44863-74d3f

Les militants de l’Action française Étudiante de Clermont-Ferrand se sont invités à la conférence de Daniel Cohn-Bendit sur « L’avenir de l’Union européenne », tenue à la Faculté de droit de Clermont-Ferrand.

Share

Les réseaux pédocriminels n’existent pas | Réseau Fabra-Alcacer

mars 28, 2017 dans Espagne

89376910_p

Comme les bonnes gens le savent bien depuis les procès Outreau, Dutroux ou encore Émile Louis… les réseaux pédocriminels N’EXISTENT PAS, ce ne sont que des prédateurs isolés ou des enfants qui mentent…

Des gens qui payent pour violer, torturer et tuer des enfants ? Lire la suite →

Share

Les réseaux pédocriminels n’existent pas | Réseau des orphelinats de Jersey

mars 19, 2017 dans Angleterre

96053863

Comme les bonnes gens le savent bien depuis les procès Outreau, Dutroux ou encore Émile Louis… les réseaux pédocriminels N’EXISTENT PAS, ce ne sont que des prédateurs isolés ou des enfants qui mentent… Lire la suite →

Share

Affaire du Var : pourquoi la famille a demandé le dépaysement du dossier

mars 12, 2017 dans France

115051167

Je diffuse aujourd’hui la requête en dépaysement déposée à la cour d’appel correctionnelle d’Aix-en-Provence par l’avocate de Sophie, la mère de ces trois enfants du Var qui avaient dénoncé des abus en bande organisée et des meurtres d’enfants et qui ont finalement été confiés à leur père. Cette requête réclamait qu’un autre tribunal soit nommé pour que l’audience et la décision interviennent dans des conditions sereines. Lire la suite →

Share

Série Prévention #2 | Savoir reconnaître les signes évocateurs de maltraitances

mars 2, 2017 dans France

image-serie-prevention

La maltraitance sur enfant est une chose terrifiante, tragique et inadmissible.

Les quatre types de maltraitance dont peut souffrir un enfant sont physique, émotionnelle, sexuelle et de négligence.

Lire la suite →

Share