Archives par mot-clé : Ukraine

L’israélo-ukrainien qui a appelé au « nettoyage » du Donbass

donbass

Le 1er juin 2014, le libraire de Troechtchina et citoyen israélien  (désormais connu comme le député du peuple Borislav Bereza) a rédigé un long texte appelant à assassiner en masse les habitants des régions de Donetsk et de Lougansk qui, d’après lui, sont des « traîtres » en raison de leur lieu de résidence.

Continuer la lecture de L’israélo-ukrainien qui a appelé au « nettoyage » du Donbass

Share

Elenovka : des victimes à cacher

27-04_10-1728x800_c

Dans la nuit de mercredi, l’armée ukrainienne a tiré sur une colonne de véhicules à l’arrêt, qui attendait le matin au poste-frontière entre le Donbass et l’Ukraine. 4 morts, dont une femme enceinte, 8 blessés, 7 maisons touchées et un hôpital. Ce crime de guerre, personne n’en parle, pourtant il a été planifié. Froidement. Et exécuté. Froidement. Continuer la lecture de Elenovka : des victimes à cacher

Share

Odessa, 2 mai 2014 : un massacre occulté

odessa-maisonsyndicats

Qui s’en souvient en France ? Encerclés par une foule en furie, plusieurs dizaines de membres et partisans du mouvement anti-maïdan réfugiés à la maison des Syndicats, à Odessa le 2 mai 2014, sont brûlés vifs ou asphyxiés, d’autres achevés à coups de barres de fer après s’être jetés par les fenêtres pour échapper à l’incendie. Qualifiés de «

Continuer la lecture de Odessa, 2 mai 2014 : un massacre occulté

Share

Entretien avec Sergei Munier, combattant volontaire du Donbass

mqdefault

Il y a un peu plus d’un an, se tenait le sommet de Minsk II, qui déboucha sur un accord de cessez-le-feu censé mettre fin à la guerre civile dans le Donbass, dans l’est de l’Ukraine. Nous avons saisi cette occasion pour revenir sur ce conflit avec Sergei Munier, un jeune Français qui a rejoint la milice de la République Populaire de Donetsk en 2014, et qui a accepté de s’entretenir avec nous.

Nous avons pu aborder les manifestations de la place Maïdan, qui menèrent au renversement du gouvernement de Viktor Ianoukovitch et à la naissance du mouvement anti-Maïdan, puis à la guerre civile. Sergei Munier nous a confié les raisons qui l’ont poussé à rejoindre le Donbass en guerre, les situations parfois ubuesques et souvent tragiques qu’il a vécues au front, son regard sur la propagande des deux camps, mais aussi la difficile réalité de la guerre pour la population civile, ainsi que les lourdes implications de ce conflit fratricide pour l’avenir de l’Ukraine et du Donbass.

Image de prévisualisation YouTube
Share

Ivan Boubentchik, activiste du Maïdan : « Je les ai tués d’une balle dans la nuque, c’est vrai »

EUROMAIDAN_CLASH_MALOLETKA-8-min-1728x800_c

Les premiers tués du 20 février 2014, le jour où les contestataires se sont fait tirer dessus, n’étaient pas des activistes du Maïdan, mais membres de l’unité d’élite « Berkut ». C’est l’originaire de Lvov, Ivan Boubentchik qui a tiré sur eux. Le journaliste Ivan Siïak l’a rencontré pour recueillir son témoignage. Continuer la lecture de Ivan Boubentchik, activiste du Maïdan : « Je les ai tués d’une balle dans la nuque, c’est vrai »

Share

L’information sur l’Ukraine vue par le Monde

Ukraine-20160222-1728x800_c

Pour ceux qui voudraient d’autres preuves des mensonges délibérés au sujet de l’Ukraine par nos grands experts, je vous conseille de lire les confession d’un tueur du Maïdan, qui nous raconte, de l’intérieur, le déroulement des évènements. Retenez au passage, que l’Etat Français vous demande de faire confiance à ces experts de pacotille des grands médias, même pris en flagrant délit de mensonge, comme dans cette vidéo.

http://www.dailymotion.com/video/x3t618x
Share

Massacre d’Odessa : le documentaire de Canal+ diffusé malgré les pressions de Kiev

arton37557-4442e

Malgré la demande de l’ambassade d’Ukraine en France de ne pas diffuser ce film, la chaîne Canal+ a montré aux Européens une autre vision des évènements tragiques de 2013-2014 en Ukraine.

Que s’est-il vraiment passé à Odessa le 2 mai 2014 ? On en a parlé, mais peu, et vaguement. Plus de 40 « personnes » brûlées en plein centre-ville… Une milice paramilitaire à tendance néo-nazie…

Controversé avant même d’être diffusé, le documentaire du réalisateur français Paul Moreira, Ukraine : les masques de la révolution, a été diffusé hier sur Canal+, suscitant une vague de commentaires.

 

Le documentaire :

Image de prévisualisation YouTube

 

« Quoi de neuf en Ukraine maintenant que la place Maïdan a retrouvé son calme ? », s’interroge Paul Moreira, réalisateur du film.

Selon lui, l’une des principales conclusions est que les événements ont débouché sur la participation massive d’anciens leaders des milices paramilitaires ukrainiens dans le processus politique.

« Les milices sont devenus une force médiatique et politique », estime-t-il.

Le documentaire pose au spectateur d’autres questions dérangeantes : « Le Secteur Droit s’est octroyé le droit d’affamer la Crimée. Imposer un blocus a un territoire est un acte grave qui peut déclencher une violente riposte militaire. Pourquoi l’État ukrainien laisse-t-il faire une milice incontrôlée ? Comment ont-ils acquis une telle importance ? »

Des questions qui dérangent. Qui dérangent, en premier, ceux qui ne veulent pas connaître les résultats de l’enquête allant à l’encontre de la narration communément admise.

Bien avant sa diffusion, le film a été accusé par l’ambassade d’Ukraine de reprendre « les pires traditions de la désinformation ». Il donnerait également une idée « déformée et erronée » de la situation en Ukraine, d’après Kiev.

« On voit bien qu’il est hors de question d’avoir un autre avis. J’ai vu ce matin que l’Ambassade d’Ukraine a écrit au Président du Canal+ et demande que le reportage ne soit pas diffusé. On croit rêver ! On a l’impression que ces gens se croient en Ukraine. En plus, il ne s’agit pas d’un journaliste qui polémique, il représente plutôt une bonne image d’un journaliste d’investigation. Son travail est critiquable, mais juste sur certains points. Il faut partir de la base qu’il y est allé sans avoir de préjugé », estime Olivier Berruyer, célèbre blogueur français.

Les téléspectateurs français ont également tiré leurs conclusions après la diffusion du documentaire Ukraine : les masques de la révolution hier soir sur la chaîne Canal+. Le commentaire le plus populaire sur la toile est devenu : « Merci pour la vérité ! »

Share

Site dédié à la résistance antisioniste