Tomb Raiders : Des terroristes pillent des tombes en Syrie, vendent des corps sur le marché noir

Les terroristes n’ont eu aucun scrupule à profaner et voler les cimetières syriens, abuser des cadavres et à vendre des cadavres au marché noir, a déclaré le directeur général de la médecine légale syrienne Zaher Hajo, soulignant que ces actes de vandalisme choquaient les Syriens.

Des sépultures de responsables syriens ont été victimes de pillages dans un acte apparent de vengeance contre le gouvernement syrien, la plupart de ces crimes étant commis dans des territoires contrôlés par des terroristes dans les provinces d’Idlib et d’Alep.

« Chaque jour, nous recevons des plaintes de la population dans le nord de la Syrie à propos des tombes d’une personne ou d’un fonctionnaire respecté », a déclaré à Sputnik Arabic Zaher Hajo, directeur de l’Office syrien de médecine légale.

Le fonctionnaire a souligné que, pour la plupart, les corps sont absents des tombes.

« La principale raison de ce phénomène est la vengeance contre le gouvernement syrien, pris sur les cendres d’un serviteur du gouvernement syrien, parfois c’est de la cupidité parce que les corps sont vendus au marché noir », a expliqué Hajo.

https://youtu.be/nfKzUCQ5gmk

Le responsable syrien a souligné que les proches du défunt invitent souvent des experts médico-légaux à enregistrer des actes de vol de tombes et le vol de parties du corps.

Pour illustrer son propos, Hajo a évoqué un grave cas de profanation dans la province d’Alep.

« Nous avons reçu une plainte au sujet d’une profanation de la tombe d’un politicien respecté dans la province d’Alep », a-t-il rappelé. « Il était connu pour sa décence et sa moralité, cet homme est mort il y a environ 6 ans, mais plus tard la région où il a vécu et a été enterré a été capturée par des terroristes. »

Hajo a noté que lorsque la région a été libérée par l’Armée arabe syrienne (AAS), les proches du fonctionnaire ont déclaré aux autorités que son tombeau avait été volé et que les restes de deux personnes y étaient restés. L’examen médico-légal indiquait que certains des restes appartenaient au fonctionnaire décédé et le reste à un homme de 19 ans. Hajo a souligné que le corps du fonctionnaire avait été abusé.

Le vol des tombes est toujours un grand choc pour les Syriens, qui trouvent particulièrement important de protéger la paix du défunt.

Cependant, des terroristes de l’ancien groupe affilié à Al-Nusra-al-Qaïda, Daech (ISIS / ISIL)* et d’autres groupes extrémistes ont profané à plusieurs reprises des tombes syriennes depuis le début de la guerre civile de sept ans. Les terroristes ont vandalisé les cimetières syriens et les ont détruits avec des bulldozers. Il a également été noté que les extrémistes enterraient généralement leurs victimes dans des fosses communes.

En décembre 2017, l’agence de presse SANA a rapporté qu’une centaine de corps avaient été retrouvés dans une fosse commune dans les environs de la ville de Raqqa, citant un responsable de terrain.

Il a été rapporté le 19 avril 2018 que les forces gouvernementales syriennes avaient découvert une fosse commune contenant 112 cadavres à Douma, à environ 10 kilomètres au nord-est de Damas, après que la région ait été libérée des djihadistes.

Le même mois, environ 50 corps de civils et de terroristes de Daesh ont été déterrés à Raqqa. Les autorités de la ville ont suggéré que jusqu’à 200 corps pourraient être découverts après d’autres fouilles.

La guerre civile syrienne a débuté en 2011, impliquant des acteurs régionaux et des puissances mondiales, ainsi que de nombreuses organisations islamistes et groupes terroristes.


*Daesh (ISIS / ISIL), Front Al-Nusra, Al-Qaïda sont des groupes terroristes interdits en Russie.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Photo: © AFP 2018 / RAMI AL-SAYED

via:https://mirastnews.net/2018/07/05/tomb-raiders-des-terroristes-pillent-des-tombes-en-syrie-vendent-des-corps-sur-le-marche-noir/

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*