Ukraine : Des soldats israéliens parmi les putschistes

USA_EU_RussieSelon des medias juifs sionistes 5 soldats de réserve israéliens ont participé aux violences de Maïdan aux côtés de groupes néonazis. Ce n’est pas la première fois que le régime sioniste collabore avec des nazis/néonazis judéophobes. Israël espère récolter le fruit de ces activités anti juives en récupérant une partie des Juifs d’Ukraine pour coloniser la Palestine. La déstabilisation de l’Ukraine aux portes de la Russie arrange aussi l’Axe Washington-Tel Aviv-Ryad Paris dans leurs plans de guerre contre la Syrie.

Cette milice armée « The Blue Helmets of the Maïdan » – les Casques Bleus de Maïdan – comprenant 40 hommes et femmes armés dont 5 soldats de réserve israéliens ont participé activement au coup d’état en Ukraine.

A la tête de cette milice armée, un nommé « Delta » à double nationalité ukrainienne et israélienne ayant servi dans l’armée juive sioniste dans le bataillon de reconnaissance Shu’alei Shimshon appartenant à la brigade d’infanterie Givati.
« Delta » a selon lui utilisé cette expérience militaire pour organiser des combats de rue contre les forces de l’ordre ukrainiennes pour renverser le gouvernement en place et chasser le président Viktor Yanukovych.

Sous son « Casque Bleu » -en réalité marron- ce Delta porte une kippa se définit comme juif orthodoxe et prie à la synagogue Azman Brodsky. Plusieurs Juifs ukrainiens ont confirmé la participation de ce « Delta » aux actes de guerre commis contre un gouvernement démocratiquement élu et ses forces de l’ordre y compris l’un des «rabbin en chef» d’Ukraine, Moshe Azman le même qui a conseillé aux Juifs de Kiev de partir.

Delta est devenu israélien en allant s’installer dans les années 90 – comme la majorité des plus d’1 million de colons juifs venus de l’ex Union Soviétique- dans l’entité coloniale juive sioniste qui occupe la Palestine puis est retourné en Ukraine il y a quelques années où il est devenu homme d’affaires.

Rappelons qu’un certain nombre de Juifs suivent ce parcours revenant ensuite dans leur pays d’origine où ils servent d’agent d’influence pour le régime juif sioniste quand ils ne deviennent pas tout simplement des agents du Mossad.

Delta avoue avoir commencé ses activités de guerre dès Novembre 2013 s’entourant rapidement d’Ukrainiens à qui il a enseigné l’art des combats de rue bientôt rejoint également par 4 autres soldats israéliens.

Delta dit recevoir des ordres du parti ultra nationaliste néo nazi de Svoboda qui a orchestré les attaques violentes contre les forces gouvernementales certains des miliciens ayant été entraînés en Lituanie et en Pologne.

« Je n’appartiens pas à Svoboda mais je reçois des ordres de leur groupe. Ils savent que je suis israélien juif et un ancien soldat de l’armée israélienne ; Ils m’appellent « frère «

La plupart des Juifs d’Ukraine vivent à Kiev et selon le « Times of Israel » un grand nombre d’entre eux ont soutenu le coup d’état.

L’ancien maire de la ville de Vinnytsia, Volodymyr Groysman, a été nommé par la bande de putschistes comme vice-ministre pour la politique régionale. Il est Juif selon le rabbin Azman. Alors une récompense pour leur soutien au coup d’état ?

Delta avoue ne pas vouloir révéler son nom par crainte probablement de représailles et dit se poser des questions sur son implication dans ces violences au côté des néonazis bien que réfutant qu’ils soient antijuifs.

Certains Juifs ukrainiens l’ont critiqué pour prendre ses ordres de Svoboda. « Certains m’ont demandé si au lieu de « Shalom » ils devraient me saluer par un « Heil » ce que je trouve tout simplement ridicule…Parfois je me demande « que fais-tu ? Ce n’est pas ton armée ce n’est même pas ton pays »

Delta avoue également avoir payé les Ukrainiens non juifs notamment récemment lors de violents accrochages où plusieurs miliciens armés ont été tués à Instituskayastreet .

Actuellement la milice de ce soldat de réserve israélien patrouille dans les rues de Kiev à la place de la police d’état.

Delta fait également dans l’humanitaire en organisant avec le rabbin Azman le transport de miliciens gravement blessés en Israël pour y être soignés. Ce transport de miliciens blessés se fait avec l’aide de l’ambassadeur d’Israël en Ukraine selon Azman.

Par conséquent il est clair que le gouvernement israélien était au courant si ce n’est a organisé cette participation de double nationaux israélo ukrainiens aux violents affrontements qui secouent l’Ukraine depuis la fin de l’année dernière. Certes cette participation israélienne est loin d’avoir l’ampleur de celle organisée lors de la guerre de Georgie mais elle est toujours animée par le même objectif : déstabiliser un pays pour terroriser les Juifs qui y vivent pour les faire venir coloniser la Palestine.

La participation de certains Juifs tels ceux cités ci-dessus au coup d’état en Ukraine et leur collaboration étroite avec le parti néo nazi de Svoboda ne sont pas fortuites. Le parti de Svoboda est actuellement le 4ème parti le plus important d’Ukraine. C’est lui qui a pris la tête des violents affrontements avec les forces de l’ordre du gouvernement de Yanukovych avec le soutien total des US/UE/OTAN comme le montre plusieurs photos où on voit Svoboda aux côtés de responsables politiques américains européens.

Cela apparemment ne dérange pas ces dirigeants occidentaux de soutenir un parti qui en 2005 avait publié un manifeste intitulé «Stop aux activités criminelles de la juiverie organisée». Il est vrai que l’on retrouve parmi les oligarches ukrainiens des Juifs qui se sont enrichis après la chute de l’ex Union Soviétique lorsque les richesses nationales ont été bradées entre autres à cette mafia juive d’Europe de l’Est.

Selon la BBC ce manifeste demandait au gouvernement ukrainien alors en place :
de faire cesser les «activités criminelles» de la «Juiverie Organisée », faire la liste des hommes d’affaire juifs qui se sont enrichis dans les années 90 et déclarer qu’ils contrôlent les médias ukrainiens

Décrire le Sionisme comme le « Nazisme juif » et mettre en garde contre le « génocide » con séquence de la paupérisation du peuple ukrainien.
Demander une enquête sur les activités d’organisations juives dirigées par des personnes suspectées d’avoir commis des crimes graves ».

Sachant avec quelle assiduité et quelle opiniâtreté certaines organisations juives pourchassent les néo nazis leurs paroles et publications anti juives on est en droit de se demander pourquoi elles ne sont pas montées au créneau contre ce renouveau néonazi anti juif en Ukraine.

Pourquoi le CRIF qui vient de lancer son nouveau slogan «la haine du Juif ça suffit !» ne dit pas un mot de l’arrivée au pouvoir du parti de Sloboda et d’une éventuelle menace contre les juifs ukrainiens ?

Au lieu de cela le président du CRIF Cukierman s’acharne de nouveau contre la France et les Français notamment dans un article publié par le JDD d’aujourd’hui en hurlant à «l’antisémitisme».

Il est vrai que le CRIF ici en France a de quoi paniquer : tout le gratin des politiciens de gauche comme de droite inclus le chef de l’état français va se précipiter mardi soir au Dîner de Cons annuel organisé par le CRIF à Paris parmi eux un certain nombre de Français Juifs du gouvernement Hollande.

Pourquoi le puissant lobby juif américain AIPAC lui aussi ne dit pas un mot de cette ascension de néo nazis ukrainiens au pouvoir ?

La réponse est simple : comme pendant la seconde guerre mondiale le régime sioniste quand cela l’arrange fait ami ami avec les Nazis et leurs successeurs ce qui est le cas en Ukraine.

Outre le fait de voir d’un bon œil un afflux éventuel de Juifs ukrainiens paniqués débarquant en Palestine occupée on peut aussi se demander s’il n’y a pas une autre raison derrière ce silence des Juifs sionistes face à la montée en puissance de l’extrême droite en Europe de l’Est ?

L’Axe Washington Tel Aviv Ryad Paris n’a pas renoncé à sa guerre contre la Syrie. D’importants préparatifs sont en cours au Sud de la Syrie en Jordanie et sur le Golan syrien occupé où Israël espère déployer sous son commandement des troupes du FSL dont le nouveau chef est une marionnette des Sionistes. Le but c’est de faire de ces troupes l’équivalent de ce qu’ont été les Phalanges libanaises pendant la guerre 1982 2000 dans le Sud de la Syrie annexer encore plus de terres syriennes pour mette en place un gouvernement provisoire syrien composés de collabos des US/UE/OTAN/Sionistes/Saoudiens.

En refusant le changement de gouvernement en Syrie la Russie – qui est depuis le début la cible des guerres par proxis menées par cet Axe – se voit directement menacée à l’Ouest avec le coup d’état en Ukraine. Les objectifs de cet Axe US/UE/OTAN/TEL AVIV/RYAD dans un premier temps c’est de priver les Russes de leurs bases militaires navales de Tartous et de Sébastopol pou agir à leur guise en Europe Centrale et au Moyen Orient.

 

Mireille De Lamarre

Planète non violence

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share