Un dirigeant tunisien d’al-Qassam assassiné par le Mossad à Sfax

manar-01749360014819616914

La série des assassinats des dirigeants de la résistance palestinienne et libanaise par le Mossad ne connait toujours pas de répit.

Quelques années après l’assassinat par l’entité du dirigeant palestinien des brigades Ezzeddine al-Qassam, Mahmoud al-Mabhouh, à Dubaï en 2010, le Mossad a assassiné jeudi en Tunisie un des dirigeants de l’unité aérienne d’AlQassam, le martyr tunisien Mohammad Zouari.

M.Zouari (49 ans) a été tué devant son domicile à Sfax. Les assaillants ont tiré six balles contre sa tête et son cœur.

Selon l’enquête tunisienne, le martyr était rentré depuis 5 jours en Tunisie, après une brève visite au Liban et en Turquie.

Le martyr a probablement été repéré grâce à une journaliste (tunisienne?) qui vit en Hongrie. Celle-ci avait demandé une interview avec M.Zawari. Mais elle aurait quitté la Tunisie un jour avant son assassinat.

Il convient de noter que la méthode d’exécution du Martyr Zouari est largement identique à l’assassinat du dirigeant de l’unité aérienne du Hezbollah, Hassan Laqis, exécuté en 2013 par des agents du Mossad devant son domicile dans la banlieue sud de Beyrouth.

Selon des informations citées par le quotidien libanais AlAkhbar, le martyr a joint les rangs des brigades al-Qassam dans les années 90, après avoir quitté son pays lors du règne du président déchu Zein al-Abeddine ben Ali.

Zouari opérait dans l’unité aérienne des brigades al-Qassam. Il avait pour mission de fabriquer et de développer des drones.

Le martyr tunisien a vécu en Syrie et a opéré avec le Hezbollah au Liban et en Syrie dans le domaine de la modernisation des drones.

Après l’éclatement de la crise en Syrie en 2011, il n’a pas quitté Damas. Après la dégradation de la situation sécuritaire en Syrie en 2013, il a déménagé pour vivre entre la Turquie, le Liban et la Tunisie, et il se rendait de temps à autre à Damas, en raison de son travail dans la résistance.

Côté officiel israélien, l’entité sioniste s’est abstenue de commenter l’exécution de Zouari. D’habitude, le Mossad ne revendique, qu’après plusieurs années, ses opérations d’assassinats.

Mais les médias israéliens ont relayé les reportages internationaux faisant état de la responsabilité du Mossad dans l’exécution du martyr Mohammad Zouari.

Traduit par AlManar à partir d’AlAkhbar

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*